Index

Proverbs : kitay

Proverb Ambohimanambola no matavy omby, ka Ambohimalaza no lafo kitay. [Veyrières 1913 #2168]
Ambohimanambola no matavy omby, ka Antanamalaza no lafo kitay. [Houlder 1895 #1496, Cousins 1871 #142]
Ambohimanambola no matavy omby ka Antananarivo no lafo kitay. [Rinara 1974, Rajemisa 1985]
Malagasy interpretation Misy ifandraisany ny fiainan' ny tanàna na tany samihafa fa ny mitranga amin' ny anankiray misy akony amin' ny anankiray hafa, na koa hoe ny fahombiazan' ny sasany, fahasahiranana ho an' ny hafa. [Rajemisa 1985]
French translation C' est au village à' Ambohimanambola que les boeufs sont gras et c' est à Ambohimalaza que le combustible est cher. [Veyrières 1913]
Comme il y a des bœufs gras à Ambohimanambola, les marchands de bois d' Antanamalaza feront de bonnes affaires. [Houlder 1895]
French interpretation Allusion à ce que les gens d' Ambohimanambola achetaient le combustible à Ambohimalaza pour faire cuire leur viande de boeuf et faire bonne chère. [Veyrières 1913]
Car il faudra du bois pour cuire la viande de ces bœufs. [Houlder 1895]

Proverb Andevolahy mahita entan-kitay, ka mahatsiaro ny fanompoana fanao. [Veyrières 1913 #510, Cousins 1871 #179]
Mpanompo mahita an' entan-kitay ka mahatsiaro ny fanompoana fanao. [Rinara 1974 #2599]
French translation Esclave qui aperçoit une charge de paille à brûler : il se rappelle la corvée qu' il a l' habitude de faire. [Veyrières 1913 #510]
French interpretation La tâche à faire est toujours là. [Veyrières 1913 #510]

Proverb Andevolahy mampirafy, ka maka kitay telo entana. [Veyrières 1913 #514]
French translation Esclave qui prend deux femmes : il est obligé de chercher une triple provision de paille à brûler. [Veyrières 1913 #514]
French interpretation Il est obligé d' entretenir son feu ou celui de son maître, et le feu de chacune de ses deux femmes ; il ne faut pas inconsidérément assumer de nouvelles charges. [Veyrières 1913 #514]

Proverb Andevolahy mizaha lanonana : tonga vao lasa maka kitay. [Veyrières 1913 #526]
French translation Esclave qui est allé assister à des réjouissances publiques : à peine est-il rentré qu' il lui faut repartir pour chercher la provision de paille à brûler. [Veyrières 1913 #526]
French interpretation Se disait des gens qui se laissent détourner de leurs occupations et sont ensuite obligés de les accomplir. [Veyrières 1913 #526]

Proverb Andevolahy nizaha lanonana : any amy ny kitay ihany no eritreritra. [Cousins 1871]
Andevolahy nizaha lanonana : any amin' ny kitay ihany no entreritra. [Veyrières 1913 #531]
French translation Esclave qui est allé assister à des réjouissances publiques : il a toujours à la pensée la paille à brûler qu' il lui faut ramasser. [Veyrières 1913 #531]
French interpretation Il ne faut pas flâner quand on a du travail à faire. [Veyrières 1913 #531]

Proverb Andevolahy ondanam-hady : atao avaratra, mianatsimo loha ; atao atsimo, tototry ny kitay. [Cousins 1871 #195]
Manao andevolahy ondanam-bady : atao avaratra, mianatsimo loha ; atao atsimo, tototry ny kitay. [Veyrières 1913 #564]
French translation Esclave qui sert d' oreiller à sa femme : il ne sait de quel côté se tourner ; si elle allonge ses pieds vers le nord, on crie au scandale en voyant qu' elle a la tête au sud comme les sorciers ; si elle les allonge vers le sud, elle a la tête au nord près du foyer, couverte de paille et de brindilles entassées pour entretenir le feu. [Veyrières 1913 #564]
French interpretation Toutes les cases ou maisons malgaches étaient orientées de la même façon, et tous les objets à l' intérieur de la case avaient la même disposition ;. [Veyrières 1913 #564]

Proverb Atao mpisorona afo, dia tsy mandà ; atao mpaka kitay, dia tsy mandà ; atao mpitoto vary, dia mitoto ; ary hovonoina, dia maty rahateo ; hovelomina, dia izy mpanjaka no mifidy. [Veyrières 1913]
French translation Si on me condamne à entretenir le feu, je ne refuse pas ; si je dois aller chercher de la paille à brûler, j' obéirai ; si on me fait piler le riz, je le ferai ; si on veut me tuer, je suis déjà mort ; si on veut me conserver la vie, le roi est le maître. [Veyrières 1913 #190]
French interpretation Paroles de soumission du roi détrôné à son frère Andriamasinavalona. [Veyrières 1913 #190]

Proverb Aza kely faka kitay be bahana. [Rinara 1974 #456]
Aza kely faka kitay ka be bahana. [Houlder 1895 #684, Cousins 1871 #390, Nicol 1935 #184]
French translation Ne pas aimer à se prélasser quand on n’a ramassé que quelques fagots. [Nicol 1935 #184]
Ne ramassez pas trop peu de combustible, autrement vous ne pourrez pas vous chauffer assez. [Houlder 1895 #684]

Proverb Aza mikiraro ambony kitay, ka manao laniala am-pisoronan' afo. [Houlder 1895 #2152, Veyrières 1913 #2421]
French translation Ne mettez pas de souliers pour marcher dans l' herbe sèche et ne vous nettoyez pas les dents pour attiser le feu. [Veyrières 1913 #2421]
Ne mettez pas des souliers pour marcher sur l' herbe sèche, et ne vous nettoyez pas les dents pour attiser le feu. [Houlder 1895]
French interpretation Cela ne vaut pas la peine. [Veyrières 1913 #2421]
Réservez vos atours pour des occasions qui en soient dignes. [Houlder 1895]

Proverb Aza mikiraro ambony kitay na mihaingo amorom-pahitra. [Rinara 1974 #772]

Proverb Be ny malahelo fa izay maka kitay amoron-dalana no hitan' ny olona ny fahoriany. [Rinara 1974]
Be ny malahelo, fa izay maka kitay amoron-dalana no mampiseho ny fahoriany. [Veyrières 1913 #2595, Cousins 1871 #762]
French translation Il y a beaucoup de malheureux mais ceux qui montrent leur misère, ce sont ceux qui vont chercher de la paille à brûler sur les bords du chemin. [Veyrières 1913 #2595]
French interpretation Se disait de ceux qui avaient le tort de rendre publiques les misères de la famille. [Veyrières 1913 #2595]

Proverb Fakofako tsy mba kitay. [Veyrières 1913 #2491]
French translation Détritus ne sont pas paille à brûler. [Veyrières 1913 #2491]
French interpretation Tout n' est pas richesse. [Veyrières 1913 #2491]

Proverb Hovalahy mamosavy andevolahy, ka misolo ny entan-kitainy. [Houlder 1895 #1582, Veyrières 1913 #492]
French translation Un Hova jetant un sort (et par là tuant) un esclave, doit ensuite porter sa charge de bois. [Houlder 1895]
French interpretation Hova qui jette un sort sur un esclave et le tue : c' est à lui de porter la charge de bois de l' esclave. [Veyrières 1913 #492]

Proverb Ikotokely miandry ondry : raha tsaratsara ny sakafo, dia sady maka kitay no miandry ondry, fa raha ratsiratsy ny sakafo, ny ondry aza ahina ho very. [Rinara 1974 #1395]
Ikotokely miandry ondry : raha tsaratsara sakafo, dia sady maka kitay no miandry ondry ; ary raha ratsiratsy sakafo, ny ondry aza no ahina ho very. [Veyrières 1913 #555, Cousins 1871 #1110]
French translation Ikotokely est gardien de brebis : si on lui donne un bon repas, non seulement il garde les brebis, mais il ramasse la provision de paille à brûler ; mais quand il mange mal, il ne peut même pas garder les brebis. [Veyrières 1913 #555]
French interpretation Se disait des maîtres avares et cruels qui donnaient à leurs esclaves une nourriture insuffisante ; sens général : pour bien travailler, il faut être bien traité. [Veyrières 1913 #555]

Proverb Kitay telo an-dalana : ny roa alanon' ny lahy, ary ny iray alanon' ny vavy. [Veyrières 1913 #1765]
Kitay telo an-dalana; ny roa alanon' ny lahy, ny iray alanon' ny vavy. [Rajemisa 1985 #51]
Malagasy interpretation Enti-milaza ny fomba nisy hatry ny fahagolan-tany, izay nametra ny anjara entin' ny mpivady tsirairay avy raha misy fisarahana, ka ny ampahatelony an' ny vavy, hoy izy, ary ny androatokony an' ny lahy; amin' ny fananana arin' izy roa nandritra ny fanambadiany ireo. [Rajemisa 1985 #51]
French translation Trois rangées de paille ou herbe à faire le feu : il y en a deux pour l' homme et une pour la femme. [Veyrières 1913 #1765]
French interpretation Paroles de contrat de mariage réglant la distribution des biens en cas de séparation : deux tiers à l' homme et un tiers à la femme. [Veyrières 1913 #1765]

Proverb Lavitra ny kitay ny kofehy. [Veyrières 1913 #3258]
French translation C' est comme un paquet éloigné de la corde qui doit l' attacher. [Veyrières 1913 #3258]
French interpretation Se disait des choses ou affaires impossibles ; autre sens : la question est encore loin d'être tranchée. [Veyrières 1913 #3258]

Proverb Maka kitay manana ankizy ; afo manan-jiro ; homa-maizina ao am--pototry ny mazava. [Veyrières 1913 #2296, Houlder 1895]
Maka kitay manana ankizy, misorona afo manan-jiro, homa-maizina eo am--pototry ny mazava. [Rajemisa 1985]
Maka kitay manana ankizy, misoron' afo manan-jiro, ka mihina-maizina am--pototry ny mazava. [Rinara 1974]
Malagasy interpretation Mampijaly tena noho ny fahihirana. [Rajemisa 1985]
French translation Aller chercher (soi-même) son bois quand on a un esclave; attiser le feu (pour s' éclairer) quand on a une lampe, et manger dans l' obscurité quand on pourrait avoir de la lumière. [Houlder 1895]
L' avare a un esclave et il va chercher son bois ; il a une lampe et il attise son feu pour lui servir de lumière ; il peut avoir de la lumière et il mange dans l' obscurité. [Veyrières 1913 #2296]
French interpretation C' est souffrir par avarice. [Houlder 1895]

Proverb Marary manetsa, ka mifidy na haka kitay na hantsaka rano. [Rinara 1974 #2135]
Marary manetsa : mifidy na hantsaka na haka kitay. [Houlder 1895 #2000, Veyrières 1913 #2808]
French translation Celui qui est malade au moment du repiquage: il faut qu' il choisisse s' il veut aller chercher de l' eau, ou aller chercher du combustible. Le travail est tellement pressant à ce moment-là, que personne ne doit rester à rien faire, pas même les malades. [Houlder 1895]
Malade à l'époque du repiquage du riz : il faut qu'il choisisse entre l' eau ou le combustible à aller chercher. [Veyrières 1913 #2808]
French interpretation Le travail presse. [Veyrières 1913 #2808]

Proverb Miangaly miserana, toy ny andevolahy mizaha lanonana, fa raha tonga maka kitay. [Veyrières 1913 #570]
Miangaly miserana, toy ny andevolahy mizaha lanonana, kanefa raha tonga, maka kitay. [Cousins 1871 #1717]
Miangaly miserana toy ny ankizilahy mizaha lanonana, fa raha tonga maka kitay. [Rinara 1974]
French translation Qui se paie des caprices et des distractions d' un moment, comme l' esclave qui va voir les réjouissances publiques, mais une fois de retour il faut qu' il aille chercher la provision de paille à brûler. [Veyrières 1913 #570]

Proverb Mifakofako kitay merika andro, ka mahatsiaro ny andevo namidy. [Veyrières 1913 #572, Cousins 1871 #1758]
French translation Quand on ramasse des détritus pour allumer le feu par un temps de bruine, c' est alors qu' on se souvient de l' esclave qu'on a vendu. [Veyrières 1913 #572]
French interpretation Le malheur fait souvenir des services passés. [Veyrières 1913 #572]

Proverb Mihaingo salasala toy ny maka kitay mihinan-daingo. [Veyrières 1913 #2443, Rinara 1974 #2306, Cousins 1871 #1760]
French translation Avoir une parure qui ne convient guère à ce qu' on fait, comme celui qui en cherchant sa provision de paille à brûler mâche de l' herbe laingo pour nettoyer les dents. [Veyrières 1913]

Proverb Miroborobo ny afo tsy mba mamindro, ka lany ny kitay vao mamihin-tanana. [Veyrières 1913 #3273, Cousins 1871 #1821]
Miroborobo ny afo tsy mba namindro, fa efa lany ny kitay vao mamihin-tanana. [Rinara 1974]
French translation Quand le feu flambe on ne se chauffe pas, et quand il est consumé on se met à joindre les mains et croiser les doigts pour se chauffer. [Veyrières 1913 #3273]
French interpretation Se disait de ceux qui manquent l' occasion. in conduit l' eau sur un versant, choses qui se perdent en route, des de l' argent en litige qui est absorbé. [Veyrières 1913 #3273]

Proverb Misentosento ohatra ny banga kely kitay. [Rinara 1974]

Proverb Mpirahalahy maka kitay, ka ao ny vavahady hahita ny fikisany. [Rinara 1974 #2622]
Mpirahalahy naka kitay : ao ny vavahady hahita ny fikisany. [Veyrières 1913 #1156, Cousins 1871 #1987]
French translation Frères qui sont allés chercher de la paille à brûler: la porte du village est là pour les voir pliant sous le faix. [Veyrières 1913 #1156]
French interpretation Ce proverbe disait la rivalité entre frères. [Veyrières 1913 #1156]

Proverb Nahoana no hena tsara no handrahoina ka kitay fakoina no zahana ? [Rinara 1974]
Nahoana no hena tsara no hohandroina, ka dia kitay fakoina no tadiavina ? [Veyrières 1913 #4540, Cousins 1871 #2043]
French translation Pourquoi, lorsqu' on a une bonne viande à faire cuire, aller chercher des détritus ramassés partout, au lieu de paille à brûler ? [Veyrières 1913 #4540]
French interpretation Par paresse ou économie mal entendue, on risque d' avoir une viande mal cuite. [Veyrières 1913 #4540]

Proverb Ny vanja tsy mandà afo ary ny afo tsy mandà kitay. [Rinara 1974 #3353]
Ny vanja tsy mandà afo; ny afo tsy mandà kitay. [Houlder 1895, Veyrières 1913]
French translation La poudre ne refuse pas le feu, ni le feu, le combustible. [Houlder 1895]
La poudre refuse pas le feu, le feu ne refuse pas le combustible. [Veyrières 1913 #3736]
French interpretation A chacun ses occupations. [Veyrières 1913 #3736]

Proverb Patsa no andrahoina, ka kitay aiditr' olon-droa no tadiavina. [Rinara 1974 #224]

Proverb Raha miroborobo ny afo, dia samy mamela tanana hamindro; fa raha lany ny kitay, ny tompon-trano ihany no manary lavenona. [Nicol 1935 #378, Cousins 1871]
Raha miroborobo ny afo, miara-mamindro ; fa raha maty ny afo, dia ny tompon-trano ihany no manary lavenona. [Cousins 1871, Veyrières 1913]
Raha miroborobo ny afo, miara-mamindro izy rehetra; fa ny tompon-trano ihany no manala ny lavenona. [Houlder 1895 #616]
Raha miroborobo ny afo, miara-mamindro ny rehetra, fa nony lany ny kitay ny tompon-trano no manary ny lavenona. [Rinara 1974 #3616]
Raha velona ny afo, dia samy mamela-tanana hamindro ; fa raha lany ny kitay, dia ny tompon-trano ihany no manary lavenona. [Veyrières 1913]
French translation Quand le feu flambe, chacun étend les mains et on se chauffe ensemble ; mais une fois le bois consumé et le feu éteint, ce sont les maîtres de la maison seuls qui jettent les cendres. [Veyrières 1913]
Quand le feu flambe, tous étendent la main pour se chauffer ; mais quand le bois fait défaut, c’est au maître de la maison à jeter les cendres. [Nicol 1935 #378]
Quand le feu flambe, tout le monde se chauffe; mais c' est le maître du logis qui a l' ennui d' enlever les cendres. [Houlder 1895]
French interpretation C' est lui qui a la peine, les autres n' ont que le profit. [Houlder 1895]
On trouve des amis pour jouir, mais pas pour peiner ; beaucoup d' amis dans la prospérité et peu dans le malheur. [Veyrières 1913]

Proverb Reniboto no lem-paka kitay, ka Ratsaramihanta no didimaso. [Cousins 1871 #2784]
Reniboto no leom-pako kitay, ka Ratsaramihanta no didimaso. [Veyrières 1913 #787, Rinara 1974 #3747]
French translation Reniboto la servante est lasse de ramasser de la paille à brûler et Ratsaramihanta la maîtresse, a les yeux chassieux à force d' être enfumée. [Veyrières 1913]

Proverb Setroky ny kitay nalaina, ka mitomany tsy fidiny. [Rinara 1974 #3870]

Proverb Setroky ny kitay nalainy. [Rajemisa 1985]
Malagasy interpretation Voan' ny nataony ihany. [Rajemisa 1985]

Proverb Setroky ny kitay nangatahina, ka tsy te-hijery ny trano nahazoana. [Houlder 1895 #1135, Veyrières 1913 #5475, Nicol 1935 #380]
Setroky ny kitay nangatahina, ka tsy te-hijery ny trano nahazoana azy. [Rinara 1974 #3870]
Setroky ny kitay nangatahina, ka tsy te-hijery ny trano nehazoana. [Cousins 1871 #2884]
French translation Avoir été incommodé par la fumée du combustible qu' on a eu pour rien, et ne plus vouloir regarder la maison de ceux qui l' on donné (litt. la maison où on l' a obtenu). [Houlder 1895]
Enfumé par le bois et la paille à brûler qu' on a demandés, on ne veut pas regarder la maison où on les a reçus. [Veyrières 1913 #5475]
Tellement aveuglé par la fumée, qu’il n’en ose plus regarder la maison où il a demandé du jeu. [Nicol 1935 #380]
French interpretation Se disait de l' ingratitude. [Veyrières 1913 #5476]

Proverb Tanora miadam-pihary ka maka kitay fotsy volo. [Veyrières 1913 #1861, Rajemisa 1985]
Malagasy interpretation Manaram-po fahazaza dia manomana fahanterana fadiranovana. [Rajemisa 1985]
French translation Celui qui dans la jeunesse mène une vie oisive et dissipe ses biens, s' expose à faire lui-même sa provision de paille à brûler, lorsqu' il aura les cheveux blanchis par l' âge. [Veyrières 1913 #1861]
French interpretation Se disait des jeunes gens paresseux et voluptueux. [Veyrières 1913 #1861]

Proverb Tanora ratsy fihary: antitra vao maka kitay. [Rajemisa 1985]
Tanora, ratsy fihary: antitra, vao ratsy laoka. [Veyrières 1913 #1862, Cousins 1871 #3020]
Tanora ratsy fihary ka antitra vao ratsy laoka. [Houlder 1895 #1919, Rinara 1974 #4062, Rajemisa 1985]
Malagasy interpretation Enti-milaza fa izay manao an-tsirambina amin' ny fitadiavana raha tanora dia hahantra sahirana raha antitra. [Rajemisa 1985]
Izay tsy manao ny hahatsara fivelomana azy ra ha mbola tanora, rehefa antitra vao mijaly na sahirana. [Rajemisa 1985]
Tokony hitsinjo ny ho avy; izay tsy mba mihevitra ny hanangona fony tanora, hahantra tsy mba hanana ny metimety rehefa antitra. [Rajemisa 1985]
French translation Celui qui ne sait pas amasser dans sa jeunesse est réduit à se contenter d' une mauvaise nourriture lorsqu' il est atteint par la vieillesse. [Veyrières 1913 #1862]
Ne guère amasser pendant sa jeunesse, et n' avoir guère à manger dans sa vieillesse. [Houlder 1895]
Un jeune qui ne sait pas épargner, finira dans sa vieillesse par se contenter d’aliments détestables. [Nicol 1935 #110]
French interpretation Se disait des jeunes gens paresseux et prodigues. [Veyrières 1913 #1862]

Proverb Tsy misy hihaingoana hoatry ny maka kitay homan-daingo. [Veyrières 1913 #2473]
Tsy misy hihaingoana ohatra ny maka kitay homan-daingo. [Cousins 1871, Rinara 1974]
French translation Il n' y a pas de temps pour faire toilette : c' est comme celui qui se nettoie les dents avec l' herbe laingo tout en ramassant la provision de paille à brûler. [Veyrières 1913 #2473]

Proverb Vavy antitra maka kitay : midina, manahy ny tsy hahazo; miakatra, manahy ny tsy hahazaka. [Cousins 1871 #3647]
Vavy antitra maka kitay : midina manahy ny tsy hahazo, miakatra manahy tsy hahazaka. [Rinara 1974 #316]

Proverb Vitsika momba kitay : harivariva any an-tanin' olona. [Veyrières 1913 #4036]
Vitsika momba kitay, ka harivariva any an-tanin' olona. [Houlder 1895]
Vitsika nomba kitay : harivariva any an-tanin’ olona. [Cousins 1871 #3683, Nicol 1935 #239]
Vitsika nomba kitay, ka harivariva any an-tanin' olona. [Rinara 1974 #4958]
French translation Des fourmis qui étaient sur du combustible (herbe ou bois): sur le soir elles se trouvent chez quelqu' un (au lieu d' être chez elles). [Houlder 1895]
Fourmi emportée dans la provision de paille à brûler : elle se trouve fort tard en pays étranger. [Veyrières 1913 #4036]
Fourmi qui a suivi un fagot qu’on transporte : la nuit venue, la voilà seule dans une terre étrangère. [Nicol 1935 #239]
French interpretation C' est surtout en rentrant chez eux vers le soir que les gens de la campagne apportent une petite botte d' herbe sèche ou un petit fagot de bois, pour faire cuire le riz du soir. [Houlder 1895]
Se disait des sens dépaysés, par exemple des orphelins obligés d'être chez les autres. [Veyrières 1913]

Index