Index

Proverbs : fanambadiana

Proverb Ataovy toy ny lamban’ akoho ny fanambadiana : faty no hisarahana. [Cousins 1871 #312]
Ataovy toy ny lamban' akoho ny fanambadiana : faty no isarahana. [Veyrières 1913 #1359]
Ataovy toy ny lamban' akoho ny fanambadiana, ka faty no isarahana. [Houlder 1895 #1817, Rinara 1974 #336]
French translation Que le mariage soit comme les plumes (litt, le "lamba" ) d' un poulet: on ne se sépare qu' à la mort. [Houlder 1895]
Que le mariage soit pour vous comme les plumes des volailles qui ne les quittent qu' à la mort : qu' il soit indissoluble jusqu' à la mort. [Veyrières 1913 #1359]

Proverb Aza manao fanambadian' andevo. [Veyrières 1913 #78]
French translation Ne vous mariez pas comme les esclaves, sans les formalités qui forment les liens du mariage entre personnes libres. [Veyrières 1913 #78]

Proverb Aza manao fanambadian' Isoamanaraka : raha asian-tsoa, mihaitraitra ; nony asian-dratsy, vao marin-toerana. [Veyrières 1913 #79, Cousins 1871 #430]
French translation Ne faites pas comme dans le ménage de Soamanaraka : quand la femme est bien traitée elle est capricieuse, quand elle est traitée sévèrement elle devient sage. [Veyrières 1913 #79]
French interpretation Il ne faut pas que la femme soit capricieuse. [Veyrières 1913 #79]

Proverb Dihizina am-boalohany, hoatry ny fanambadian-dratsy, ka itomaniana am-parany. [Veyrières 1913 #5531]
Dihizina am-boalohany, ohatra ny fanambadian-dratsy, ka itomaniana am-parany. [Cousins 1871]
Dihizina am-boalohany toy ny fanambadian-dratsy, fa itomaniana am-parany. [Rinara 1974 #999]
Ny fanambadiana andihizana am-boalohany, ary itomaniana no farany. [Veyrières 1913 #1215]
Ny fanambadiana andihizana am-boalohany fa isahiranana am-parany. [Rinara 1974 #192]
French translation C' est comme dans les mariages malheureux : on commence par la danse et on finit par les larmes. [Veyrières 1913 #5531]
Le mariage commence par une danse de joie et finit dans les larmes. [Veyrières 1913 #1215]
French interpretation Bien commencer et mal finir. [Veyrières 1913 #5531]
Sens général : heureux commencement, mauvaise fin. [Veyrières 1913 #1215]

Proverb Fanambadiana mifanaraka am-panahy. [Veyrières 1913 #1188]
French translation C' est un mariage assorti pour les qualités morales. [Veyrières 1913 #1188]

Proverb Fanambadiana nataon-Janahary, ny taty nanana, ny avy tany nitondra. [Samson 1965 #F7]

Proverb Fanambadiana nataon' ny vaventy : sady tiako no eran-dry rainy. [Veyrières 1913 #189, Cousins 1871]
French translation Mariage de grands : non seulement je le veux, mais il y a accord des parents. [Veyrières 1913 #189]
French interpretation Se disait des mariages conclus selon toutes les formalités et tous les usages, et bien vus de tout le monde. [Veyrières 1913 #189]

Proverb Fanambadian-dRainimanafika, ka ny mody tsy alaina mba tsara ihany. [Rinara 1974 #1080]
Fanambadian-dRainimanafika : ny mody tsy alaina mba tsara ihany. [Veyrières 1913 #1368, Cousins 1871]
French translation Faire comme dans le mariage de Rainimanafika : il vaut mieux laisser la femme revenir d'elle-même. [Veyrières 1913 #1368]
French interpretation Ce proverbe fait allusion à une légende ; on le disait à l' homme que son épouse avait abandonné pour retourner chez ses parents ; paroles de consolation, encouragement à ne faire aucune démarche humiliante auprès de la fugitive. [Veyrières 1913 #1368]

Proverb Fanambadian' Imanontalahy: ariary no vodiondry, ka voamena no fahatelon-tanana. [Cousins 1871]
Fanambadian' Imanontalay : ariary no vodiondry, ka voamena no fahatelon-tanana. [Veyrières 1913 #1369, Rinara 1974]
French translation Mariage d' Imanontalay : il a donné cinq francs comme présent de noces à ses beaux-parents, et il n' a plus que quatre sous pour donner à sa femme au jour du divorce pour la payer du tiers des biens mis en commun. [Veyrières 1913 #1369]
French interpretation Au jour du divorce, la femme répudiée devait recevoir le tiers des biens mis en commun, mais parfois il ne restait rien ou presque rien ; le sens général est : tel commence bien qui finit mal. [Veyrières 1913 #1369]

Proverb Fanambadian' ny Manontalahy, ka ny mody tsy alaina mba tsara ihany. [Veyrières 1913 #1370, Houlder 1895]
French translation Le mariage chez les Manontalahy, les femmes divorcées retournent chez leurs maris de leur propre mouvement et ça va bien. [Houlder 1895]
Le mariage chez les Manontalahy : les femmes divorcées reviennent chez leurs maris et tout va bien. [Veyrières 1913 #1370]

Proverb Fanambadian-tambohokaraika, ny fitiavana efa tsisy, fa ny fihavanana sisa. [Samson 1965 #F8]

Proverb Fanambadian-tery setra dia ranomaso mivalana an-tava ihany. [Houlder 1895 #1742, Veyrières 1913 #1190]
Fanambadian-terisetra ka ranomaso mivalana an-tava ihany. [Rinara 1974]
Hany zava-tsy zaka, ny fanambadian-tery setra. [Veyrières 1913 #1193]
Zava-tsy zaka ny fanambadian-tery setra. [Houlder 1895 #1741]
Zava-tsy zaka raha ny fanambadiana an-tery setra. [Rinara 1974 #5088]
Zava-tsy zaka raha ny fanambadian-tery setra. [Veyrières 1913 #1251, Cousins 1871 #3773]
French translation C' est une chose insupportable qu' un mariage forcé. [Veyrières 1913 #1251]
Il n' y a qu' une chose que je ne peux pas souffrir, c' est un mariage forcé. [Veyrières 1913 #1193]
Un mariage contracté par force fait couler des larmes sans fin. [Veyrières 1913 #1190]
Un mariage imposé cause des pleurs sans fin. [Houlder 1895]
Un mariage imposé est insupportable. [Houlder 1895]

Proverb Fanambadian-tsy foy tian-kirariana. [Veyrières 1913 #1191, Rinara 1974 #1084, Cousins 1871]
French translation Si on ne rompt pas un mariage, c' est qu' on veut se réjouir et chanter. [Veyrières 1913 #1191]
French interpretation Allusion aux fêtes qui accompagnaient les formalités du mariage ; sens : un mariage auquel on veut être fidèle demande qu'on se réjouisse. [Veyrières 1913 #1191]

Proverb Fozalahy nampiana fozavavy ny fanambadiana, ka iray tonga roa. [Rinara 1974 #1214]

Proverb Hoatry ny fanambadian-dRamahafohiliaka : ny lahy moramorainy, ny vavy tsy sarotiny. [Veyrières 1913 #1195]
French translation C' est comme le mariage de Ramahafohiliaka : l' homme est bonasse et la femme de caractère facile. [Veyrières 1913 #1195]
French interpretation Ce proverbe se disait des ménages trop bonasses comme celui de Ramahafohiliaka, d' après la légende. [Veyrières 1913 #1195]

Proverb Izaho tsy mahafa-badin' olona, fa ny fanambadiana varobarotra : izay teny ifanekena ivadiana. [Veyrières 1913 #1373]
French translation Je ne peux pas délivrer de son lien une femme mariée, car le mariage est un contrat de vente et il faut s' en tenir aux clauses qui ont été stipulées dans le contrat. [Veyrières 1913 #1373]
French interpretation Paroles prononcées par le roi Andrianampoinimerina pour dire que le mari seul pouvait accorder le divorce. [Veyrières 1913 #1373]

Proverb Mosavin' ny fanambadiana. [Veyrières 1913 #1211]
French translation C' est la peste des ménages. [Veyrières 1913 #1211]
French interpretation Cette expression se disait du désordre et du désaccord dans le mariage. [Veyrières 1913 #1211]

Proverb Ny fanambadiana hoatry ny varotra, ka raha tsy mifanaraka misaraka ihany. [Veyrières 1913 #1389]
Ny varotra toy ny fanambadiana, ka raha tsy raikitra misaraka ihany. [Houlder 1895 #1816]
French translation Le mariage est résiliable comme une vente : si les époux ne s' entendent pas, ils se séparent. [Veyrières 1913 #1389]
Un marché est comme le mariage: si on ne s' entend pas, on se sépare. [Houlder 1895]

Proverb Ny fanambadian' andevo tsy manam-pahefana toy ny hefakefak' omby. [Houlder 1895 #1585, Veyrières 1913 #1218]
French translation Le mariage des esclaves n' a pas plus de force que le sabot du boeuf, où les deux doigts sont soudés mais peuvent se séparer. [Veyrières 1913]
Un mariage d' esclaves n' a pas plus de force qu' un sabot de bœuf. [Houlder 1895]
French interpretation Dans le pied du bœuf, les deux doigts sont soudés, mais se séparent; de même deux esclaves mariés et appartenant à deux personnes différentes, peuvent être séparés par la vente de l'un ou de l'autre. [Houlder 1895]
Les esclaves mariés, appartenant à des maîtres différents, pouvaient être séparés au hasard de la vente. [Veyrières 1913 #1218]

Proverb Ny fanambadiana ohatra ny menaka, ka raha manalavitra ny afo, dia mandry. [Cousins 1871]
Ny fanambadiana tahaka ny menaka, ka raha manalavitra ny afo dia mandry. [Rinara 1974 #193]
Ny fanambadiana tahaky ny menaka, ka raha manalavitra ny afo dia mandry. [Veyrières 1913 #1216]
French translation Il en est du mariage comme de la graisse : quand on l' éloigne du feu, elle se fige. [Veyrières 1913 #1216]
French interpretation Loin des yeux, loin du coeur. [Veyrières 1913]

Proverb Ny fanambadiana sy ny fanompoana no mitovy. [Veyrières 1913 #1217]
French translation Mariage et corvée, c' est tout un. [Veyrières 1913 #1217]

Proverb Ny fanambadiana tahaka ny kotrokorana : ny voalohany ihany no mahamanina, fa ny aoriana tselatra sy varatra be ihany. [Cousins 1871]
Ny fanambadiana toy ny kotrok' orana, ny voalohany no mahamanina fa aoriana mampanahy. [Rinara 1974 #2955]

Proverb Ny fanambadiana tahaky ny harongana : izay tsongoina toa mena avokoa. [Veyrières 1913 #1219]
French translation Le mariage c' est comme l' arbre harongana : partout où on l' entaille il y a du rouge. [Veyrières 1913 #1219]
French interpretation Il y a facilement des disputes dans les ménages. [Veyrières 1913 #1219]

Proverb Ny fanambadiana tahaky ny sodifafana : atsipy vao mandohalika. [Veyrières 1913 #1220]
French translation Le mariage c'est comme la plante grasse qu' on appelle sodifafana : il faut jeter cette plante pour qu' elle s' incline. [Veyrières 1913 #1220]
French interpretation Une femme menacée de répudiation commence à s' amadouer. [Veyrières 1913 #1220]

Proverb Ny fanambadiana tsy mba nafehy fa nahandrotra. [Veyrières 1913 #1390]
Ny fanambadiana tsy nafehy fa nahandrotra. [Houlder 1895 #1815]
French translation Le mariage n' est pas (attaché par) un nœud serré, mais (par) un nœud coulant. [Houlder 1895]
Le mariage n' est pas un lien indissoluble mais un noeud coulant. [Veyrières 1913]
French interpretation Allusion au divorce. [Houlder 1895]
Le mariage est un contrat qui peut être rompu. [Veyrières 1913 #1390]

Proverb Ny fanambadiana tsy mba varo-maty fa fehivava : tsy mba lolo ka honina an-kasarotana. [Veyrières 1913 #1391]
French translation Le mariage n'est pas une vente définitive mais un contrat résiliable ; les époux ne sont pas comme les papillons qui vont habiter dans des endroits difficiles. [Veyrières 1913 #1391]
French interpretation Les époux se séparent quand il y a des difficultés. [Veyrières 1913 #1391]

Proverb Ny sampin-kavia nitopatopa no naharava fanambadiana. [Rinara 1974 #3238]
Ny sampin-kavia nitopatopa no naharava harena. [Rinara 1974 #3238]

Proverb Raha fanambadiana ratsiratsy, aleo mianadahy mifanaja. [Veyrières 1913 #1160]
Raha fanambadian-dratsy, aleo mpianadahy mifanaja. [Rinara 1974 #3562]
Raha tsy mifanaja ho mpivady, aleo mifanaja ho mpianadahy. [Houlder 1895 #1830, Veyrières 1913 #1401]
French translation Ceux qui ne s' entendent pas comme mari et femme, feraient mieux de s' entendre comme frère et sœur. [Houlder 1895]
Mieux vaut un frère et une soeur qui s' aiment et se respectent, qu' un mariage qui tourne mal. [Veyrières 1913]
Si vous ne vous entendez pas comme époux, il vaut mieux vous entendre comme frère et soeur. [Veyrières 1913]
French interpretation Il faut vous séparer à l'amiable. [Veyrières 1913 #1401]
Ils devraient se séparer à l' amiable. [Houlder 1895]

Proverb Raha fanambadiana tsy ho raikitra, aoka hody hamelon-jaza. [Veyrières 1913 #1399]
Raha fanambadiana tsy ho vanona, andeha mody hamelon-jaza. [Veyrières 1913 #1399]
Raha fanambadian-tsy ho vanona, aleo mody hamelon-jaza. [Houlder 1895 #1835]
Raha fanambadian-tsy ho vanona, andeha mody hamelon-jaza. [Rinara 1974 #3563, Cousins 1871 #2646]
French translation Si notre mariage ne doit pas être plus stable et si notre ménage ne doit pas mieux marcher, allons-nous en à la maison de nos parents élever nos enfants. [Veyrières 1913 #1399]
Si votre second mariage ne va pas, il vaut mieux retourner chez vous élever le ou les enfants (de votre premier mariage). [Houlder 1895]
French interpretation Paroles de la femme qui voulait échapper à la tyrannie d' un mari exigeant, et retourner chez ses parents ; sens plus général : occupons-nous d' une affaire plus utile. [Veyrières 1913 #1399]

Proverb Rano tapa-tsiny ka avezivezy, fanambadiana terena ka dokafana. [Rinara 1974 #3713]

Proverb Tahaka ny tokon-kena ny fanambadiana: ka ao ny sendra ny trafony, ary ao kosa ny sendra ny lohaliny. [Houlder 1895 #1740]
Tahaky ny tokon-kena ny fanambadiana : ka ao ny sendra ny trafony, ary ao kosa ny sendra ny lohaliny. [Veyrières 1913 #1236]
Tokon-kena ty fanambalia ka ao ty toje tsafoñe voho ao koa ty toje ty pokopokoñe. [Poirot & Santio: Vezo]
Tokon-kena ty valia : ao ty toje ty tsafoñe voho ao koa ty toje ty pokopokoñe. [Poirot & Santio: Vezo]
French translation Le mariage est comme un partage de viande : l' un attrape un morceau de la bosse, et l' autre un morceau du genou. [Veyrières 1913 #1236]
Le mariage est comme un partage de viande: l' un attrape un morceau de la bosse, un autre attrape un morceau du genou. [Houlder 1895]
Le mariage est comme un partage de viande, l'un attrape un morceau de la bosse, un autre un morceau du genou. [Poirot & Santio: Vezo]
French interpretation Le premier morceau est bon, l' autre ne vaut rien. Ainsi en est-il de l'époux ou de l' épouse que l'on prend. On peut bien tomber, on peut mal tomber. [Houlder 1895]

Proverb Tanan' akanjo ny fanambadiana : ka raha atsipinao aza, misampy ihany aho. [Veyrières 1913 #1237]
French translation Le mariage est comme une manche de vêtement : même si vous me rejetez, je me relève. [Veyrières 1913 #1237]
French interpretation Paroles dites au mari par la femme qui ne veut pas être répudiée : je ne me sépare pas de vous, bien que vous me rejetiez. [Veyrières 1913 #1237]

Proverb Tsy mba fanambadian-kalaina, fa avy ho azy toy ny torimaso. [Houlder 1895 #1837, Veyrières 1913 #1408]
Tsy mba ny fanambadian-kalaina, fa ny avy ho azy toa torimaso. [Rinara 1974 #4551]
French translation Ce n' est pas un mariage cherché, mais un mariage qui vient tout seul comme le sommeil. [Veyrières 1913 #1408]
Ce n' est pas un mariage voulu (par le mari), mais un mariage qui vient tout seul comme le sommeil. [Houlder 1895]
French interpretation Se disait des époux divorcés qui reprenaient la vie commune. [Veyrières 1913 #1408]
Se dit lorsque des époux séparés reprennent, d' un commun accord, la vie commune. [Houlder 1895]

Proverb Tsy misy hasambarana hoatry ny fanambadian-tsitrapo. [Veyrières 1913 #1244]
Tsy misy hasambarana ohatra ny fanambadian-tsitrapo. [Houlder 1895]
French translation Il n'y a pas de plus grand bonheur qu' un mariage contracté par amour. [Veyrières 1913 #1244]
Il n' y a pas de plus grand bonheur qu' un mariage d' amour (litt. mariage volontaire, de par la volonté des conjoints, et non de celle de leurs parents seulement). [Houlder 1895]

Proverb Tsy misy tsara hoatry ny fanambadiana mifanaraka. [Veyrières 1913 #1347]
Tsy misy tsara ohatra ny fanambadiana mifanaraka. [Houlder 1895]
French translation Il n' y a rien de plus beau qu' un ménage uni. [Veyrières 1913 #1347]
Rien n' est plus beau (ou meilleur) que des époux unis. [Houlder 1895]

Proverb Tsy ny fanambadiana no taloha, fa ny fihavanana. [Veyrières 1913 #1245]
French translation Ce n'est pas le mariage qui a précédé, ce sont les liens de parenté. [Veyrières 1913 #1245]
French interpretation La parenté a plus d'importance que le mariage et le mariage ne doit pas ruiner les liens de la parenté. [Veyrières 1913 #1245]

Index