Index

Proverbs : iainana

Proverb Aza atao hoatry ny kifafa : mipepipepy marain-tsy hariva, ka tsy hita izay rariny hiainana. [Veyrières 1913 #753]
Aza atao ohatra ny kifafa: mipepipepy marain-tay hariva, ka tsy mahita izay rariny hiainana. [Cousins 1871]
Aza atao toy ny kifafa : mipepipepy marain-tsy hariva, nefa tsy mahita izay rariny iainana ihany. [Rinara 1974]
French translation Ne le traitez pas comme le balai : du matin au soir, il va à droite et à gauche, toujours occupé, sans jamais recevoir un témoignage de satisfaction, sans pouvoir jamais se reposer. [Veyrières 1913 #753]
French interpretation Il ne faut pas accabler de travail les petits sans les encourager. [Veyrières 1913 #753]

Proverb Aza atao tsy mahita hiainana : raha misioka, atao hoe misiotsio-poana, nony tsy misioka indray, lazaina ho manary sioka. [Rinara 1974 #422]
Aza tsy hita hiainana: raha misioka, atao hoe : Misiotsio-poana; raha tsy misioka, atao hoe : Manary sioka. [Veyrières 1913 #759, Cousins 1871 #353]
Misioka, ataony hoe : " misiotsio-poana " ; tsy misioka ataony hoe : " manary sioka " . [Veyrières 1913 #5815, Cousins 1871 #1835]
Misioka ataony hoe : misiotsio-poana, tsy misioka indray ataony hoe manary sioka. [Rinara 1974 #2411]
French translation Ne soyez pas difficile au point de ne pas laisser de repos aux gens : si on siffle, vous dites qu' on siffle sans motif ; si on ne siffle pas, vous dites qu' on fait la sourde oreille. [Veyrières 1913 #759]
Si vous sifflez, on dit que vous sifflez pour rien et que vous tuez le temps ; si vous ne sifflez pas, on dit que vous faites semblant de ne pas entendre le coup de sifflet pour ne pas répondre. [Veyrières 1913 #5815]
French interpretation Ce proverbe fait allusion à la manière malgache de s' appeler en sifflant ; il se disait des maîtres trop exigeants qui étaient toujours à gronder leurs inférieurs. [Veyrières 1913 #759]
Les Malgaches sifflaient pour appeler. Le sens est : quoi qu'on fasse, on sera blâmé. [Veyrières 1913 #5815]

Proverb Aza manao tovolahy tia daka : ny andro hiainana mbola ho lava, fa ny tovon-karena ho lany. [Veyrières 1913 #1559]
Aza manao tovolahy tia daka: ny andro hiainana mbola ho lava, fa ny tovon-kerena ho lany. [Houlder 1895 #1930]
Aza manao tovolahy tia daka : ny andro iainana mbola ho lava, ny tovon-karena ho.lany. [Rinara 1974 #599]
French translation Ne faites pas comme le jeune homme qui aime le jeu : il a encore de longs jours à vivre, mais ses biens seront vite épuis. [Veyrières 1913 #1559]
Ne soyez pas comme un jeune homme qui aime le jeu: il a encore longtemps à vivre, mais sa fortune sera vite épuisée. [Houlder 1895]

Proverb Tahaka ny katsaka: izay iainana misy ta-hanimba avokoa: maitso, hanin’ ondry; mibaby, ian-tsampazan’ ny alika; main-dambana, itomanian’ ny ankizy. [Cousins 1871 #2959]
Tahaka ny katsaka ka izay iainana misy te-hanimba : maitso hanin' ny ondry, mibaby iantsapazan' ny alika, main-dambana itomanian' ny ankizy. [Rinara 1974 #3976]
Tahaky ny katsaka : izay iainana misy ta-hanimba avokoa ; maitso, hanin' ny ondry ; mibaby, iantsampazan' ny alika ; main-dambana, itomanian' ny ankizy. [Veyrières 1913 #5726]
French translation C' est comme le maïs : il y a toujours à craindre pour sa vie : encore vert, il est brouté par les moutons ; quand il porte des épis, les chiens sautent après lui ; lorsqu' il est mûr, il excite la convoitise des enfants. [Veyrières 1913 #5726]
French interpretation Se disait des pauvres gens qui sont toujours sur le qui-vive. [Veyrières 1913 #5726]

Proverb Tsy hita izay hiainana, fa hoatry ny tsindretra anaty tambiazina : mankamin' ny marivo, tsindrohin' ny vano ; mankamin' ny lalina, paohin' ny mamba. [Veyrières 1913 #5833]
Tsy hita izay hiainana, fa ohatra ny tsindretra anaty tambiazina: mankamy ny marivo, tsindrohin’ ny vano; mankamy ny lalina, paohin’ ny mamba. [Cousins 1871]
Tsy hita izay hiainana, fa toy ny tsindretra anaty tambiazina : mankamin' ny marivo, tsindrohin' ny vano, mankamin' ny lalina, paohin' ny mamba. [Rinara 1974 #4496]
French translation On ne sait comment vivre, car on est comme les larves de libellules dans une eau ferrugineuse : si elles sont dans les endroits peu profonds, le héron les prend une à une avec le bec ; si elles sont dans les endroits profonds, le caïman les rafle. [Veyrières 1913 #5833]

Index