Index

Proverbs : Mantasoa

Proverb Manao loa-barin-dRenimpela : ny haka sifotra no feno lovia, fa ny ho any Mantasoa mandeha manaraina. [Rinara 1974 #2006, Cousins 1871 #1550]

Proverb Miaramila ao Mantasoa : ny matanjaka lasa mianala, ny osa kosa misoki-pasika. [Veyrières 1913 #437, Cousins 1871 #1728]
Miaramilan' i Mantasoa : ny matanjaka lasa mianala, ny osa misiko-pasika. [Rinara 1974 #2266]
French translation Soldats de Mantasoa : les forts vont à la forêt chercher des arbres, les faibles vont chercher du sable. [Veyrières 1913 #437]
French interpretation Tout le monde est obligé de travailler. [Veyrières 1913 #437]

Proverb Raharahan' i Mantasoa, ka ny miera maty venty, ary ny mandeha fotsiny mandoa loso. [Veyrières 1913 #393]
Raharahan' i Mantasoa, mandeha tsy miera, maty loso ; mandeha miera, maty venty. [Veyrières 1913 #393]
Raharahan' Imantasoa: ny miera mandoa venty, ny mandeha fotsiny maty loso. [Houlder 1895]
Raharahan' Imantasoa : ny miera maty venty, ny mandeha fotsiny maty loso. [Rinara 1974 #3646]
Raharahan' i Mantasoa: ny miera maty venty, ny mangala-dia maty loso; ny mitoetra lany lamba aman-tsalaka. [Veyrières 1913 #393, Cousins 1871, Rajemisa 1985]
French translation Corvée de Mantasoa : ceux qui s' absentent avec permission sont à l' amende de seize sous, et ceux qui s' absentent sans permission sont à l' amende d' une demi-piastre. [Veyrières 1913 #393]
Le travail à Mantasoa: ceux qui demandent une permission payent quatre-vingts centimes; et ceux qui s' absentent sans permission payent deux francs cinquante. [Houlder 1895]
Mantasoa : ceux qui s' absentent avec permission sont à l' amende de seize sous ; ceux qui s' absentent sans permission sont à l' amende d' une demi-piastre ; ceux qui sont présents usent au travail leur lamba et jusqu' au salaka qui entoure leurs reins. [Veyrières 1913]
French interpretation Au temps de Ranavalona 1ère il existait à Mantasoa (à 60 km. à l' est de Tananarive) de grands ateliers établis par J. Laborde pour le compte du gouvernement malgache. Des centaines d' ouvriers (jusqu' à 1500, dit-on), y fondaient des canons, y fabriquaient des poteries, etc. Des chrétiens persécutés y étaient aussi employés et ce n' est peut-être qu' à ces derniers que s' appliquaient les dures mesures qui ont passé en proverbe. [Houlder 1895]
La corvée dans les ateliers royaux de Mantasoa était particulièrement pénible ; le proverbe se disait de toute corvée dure et pénible : le français Laborde avait construit à Mantasoa à 40 km de Tananarive, des ateliers royaux où l'on faisait des armes. [Veyrières 1913 #393]

Proverb Taozavatr' i Mantasoa : ny marary manao izay ho vitany, ny finaritra mamono masoandro. [Rinara 1974 #4116, Houlder 1895]
Taozavatry Mantasoa: ny marary manao izay vitany, ny finaritra mamono masoandro. [Cousins 1871 #3039, Veyrières 1913]
Toazavatr' i Mantasoa : marary manao izay ho vitany, finaritra mamono masoandro. [Veyrières 1913]
French translation Le travail à Mantasoa: les (ouvriers) malades font ce qu' ils peuvent, et les biens portants travaillent jusqu' à la nuit (litt. tuent le soleil). [Houlder 1895]
Travail dans les ateliers royaux de Mantasoa : les malades font ce qu' ils peuvent, et ceux qui se portent bien travaillent jusqu' au coucher du soleil. [Veyrières 1913 #397]
French interpretation On y travaillait sérieusement, plus sérieusement qu' on ne le fait depuis lors semble-t-il. [Houlder 1895]

Index