Proverbs : alevina

Proverb4585 Mpamosavy milevina amoron-dalana , ka itsingerenan' ny valin-kitsaka natao. [Veyrières 1913 #160]
Mpamosavy milevina amoron-dalana , kany valin-kitsaka no fatratra. [Veyrières 1913 #160, Cousins 1871 #1952, Rinara 1974]
Mpamosavy milevina amoron-dalana : ny valin-kitsaka no tsy tanty . [Rajemisa 1985]
Mpamosavy nalevina an-dalana, ka ny valin-kitsaka no miverina . [Houlder 1895 #51]
Malagasy interpretation Enti-milaza ny olona mandray ny valin' ny nataony izay mampikaikaika azy. [Rajemisa 1985]
French translation Sorcier enterré au bord du chemin, sans tombeau : c' est le châtiment du mal qu'il a fait en piétinant les tombeaux. [Veyrières 1913 #160]
Un sorcier enterré près d' un chemin: sa tombe sera piétinée comme il piétinait celle des autres. [Houlder 1895]
French interpretation Les sorciers par mépris étaient privés de tombeau et enfouis au bord des chemins où ils pouvaient être foulés aux pieds ; le sens général est qu' on est puni par où l' on a péché. [Veyrières 1913 #160]

Proverb4754 Nahoana no ny faty halevina indray no hadinoina ? [Veyrières 1913 #2889]
Nahoana no ny faty halevina no hadinoina ? [Houlder 1895 #2128]
French translation Comment se fait-il que ce soit le corps à enterrer qui ait été oublié? [Houlder 1895]
Pourquoi oubliez-vous le corps à enterrer, pour vous livrer à d' autres occupations? [Veyrières 1913 #2889]
French interpretation Ce proverbe se disait des gens qui laissent le principal pour l' accessoire ou bien font autre chose que ce qu' ils ont à faire. [Veyrières 1913 #2889]
Oublier ou négliger la chose principale. [Houlder 1895]

Proverb4927 Ny anarana tsy lo no sady tsy alevina . [Rinara 1974]

Proverb5014 Nidiran' angano fa ny faty halevina indray no hadino ! [Rinara 1974]
Nidiran’ angano, fa ny faty halevina no hadino . [Veyrières 1913 #3284, Cousins 1871 #2100]
French translation Rencontrer un malheur, parce qu' on a oublié le corps à enterrer pour se livrer à d' autres occupations. [Veyrières 1913 #3284]
French interpretation Laisser le principal pour l' inutile ou l' accessoire ; c'était une croyance populaire que le manque de soin pour les funérailles portait malheur. [Veyrières 1913 #3284]

Proverb5081 Ny faty halevina no hadino . [Veyrières 1913 #2895]
French translation Oublier le mort à ensevelir, c'est oublier la chose principale. [Veyrières 1913 #2895]
French interpretation Laisser le principal pour l' accessoire ou l'inutile. [Veyrières 1913 #2895]

Proverb5352 Ny maty no tsy alevina alahady , dia ny velona no tandrovina . [Rinara 1974 #3138]
Ny maty no tsy alevina Alahady , ny velona no tandrovina . [Cousins 1871 #2343]
Ny maty no tsy alevina alakamisy , ny sisa velona matahotra sao misy maty indray. [Veyrières 1913 #2903]
Ny maty no tsy alevina alakamisy sy alahady , ny velona no tandrovina . [Houlder 1895 #69, Veyrières 1913 #2904]
Raha mandevina alahady , malady maty ny velona . [Veyrières 1913 #2914]
Raha mandevina alakamisy , misy maty indray ny velona . [Veyrières 1913 #2915]
French translation Quand on ensevelit le jeudi, il y a d' autres morts. [Veyrières 1913 #2915]
Quand on enterre le dimanche, les vivants meurent vite. [Veyrières 1913 #2914]
S' il ne faut pas enterrer les morts le jeudi, c' est parce que les vivants craignent qu' il y ait d' autres morts. [Veyrières 1913 #2903]
S' il ne faut pas enterrer les morts le jeudi et le dimanche, c' est pour épargner les vivants. [Veyrières 1913 #2904]
Si l' on n' enterre les morts ni le jeudi ni le dimanche, c' est parce qu' il faut penser aux vivants. [Houlder 1895]
French interpretation Cette croyance superstitieuse était fondée sur un jeu de mot, le mot jeudi en malgache pouvant signifier : un parti, il y en aura d'autres. [Veyrières 1913 #2903]
Croyance superstitieuse fondée sur le jeu de mots entre alahady et malady, dimanche et vite. [Veyrières 1913 #2914]
Croyance superstitieuse fondée sur le jeu de mots entre alakamisy et ka misy, jeudi et il y a. [Veyrières 1913 #2915]
Les Malgaches craignaient la mort : ils disaient en faisant des jeux de mots superstitieux : les vivants meurent vite si on enterre le dimanche, et il y a des morts quand on ensevelit le jeudi. [Veyrières 1913 #2904]
On pensait qu' en ensevelissant ces jours-là on augmentait les décès en répandant la maladie. [Houlder 1895]

Proverb7847 Tsy ny vato be no mikorontana, tsy ny ombalahy no miady , fa Andriantiazaza no maty , ka vory ny lafy valo. [Rinara 1974]
Vatobe mikorontana, ny ombalahy miady , nefa nafoiko fa Andriantiazaza no halevina . [Rinara 1974 #4888]

Index