Index

Proverbs : mianala

Proverb Andevolahy mianala: ka ny hazon' andriana tsy tonga, fa ny fanoto no lanjalanjaina. [Houlder 1895]
Andevolahy nianala : ny hazon' andriana tsy tonga, fa ny fanoto no lanjalanjaina. [Veyrières 1913 #527, Cousins 1871 #190]
Ankizilahy nianala : ny hazon' Andriana tsy tonga, fa ny fanoto no lanjalanjaina. [Rinara 1974]
French translation Esclave qui est allé à la forêt : il ne rapporte pas le bois de son maître ou du souverain, mais il rapporte des pilons pour lui-même. [Veyrières 1913 #527]
Un esclave se rendant à la forêt; il n' en rapporte pas du bois pour son maître, par contre il porte un pilon sur son épaule. Un pilon pour piler son riz. [Houlder 1895]
French interpretation Il a pensé à ses affaires à lui! [Houlder 1895]
Se disait des gens attentifs à leurs propres affaires. [Veyrières 1913 #527]

Proverb Hianala mahay, ary hiankova mahay ; manao hovalahy mampiady andriana. [Veyrières 1913 #486]
Hianala mahay, hiankova mahay. [Veyrières 1913 #424]
French translation Ce sont des Hova qui savent descendre vers la forêt et remonter vers l' Imerina : ils font battre entre eux les seigneurs. [Veyrières 1913 #486]
Ils savent descendre dans la forêt et fréquenter l' ennemi, mais ils savent aussi remonter dans l'Imerina pour tromper leurs concitoyens. [Veyrières 1913 #424]
French interpretation Bien des gens se réclamaient de plusieurs souverains ; des conflits naissaient inévitablement de cette situation à l'époque où le royaume hova n'était pas encore constitué ; on appliquait ce proverbe à ceux qui semaient la discorde. [Veyrières 1913 #486]
Ce proverbe fait allusion à l' époque où l' unité du royaume n' existait pas encore ; il se disait des Hova qui trahissaient et qui entretenaient la guerre entre les petits rois ; dans un sens plus général, il se disait de ceux qui ne sont étrangers nulle part. [Veyrières 1913 #424]

Proverb Manao Rangahy nianala, ka maty antoka ny vatsy. [Veyrières 1913 #1834]
Rangahy nianala : fanoto no zaka, maty antoka ny vatsy. [Cousins 1871 #2745, Veyrières 1913]
French translation Vieillard qui est allé à la forêt : il ne peut porter qu' un pilon et il en est pour ses frais de voyage. [Veyrières 1913]
Vieux qui va à la forêt chercher du bois à vendre : il en est pour les frais du voyage. [Veyrières 1913 #1834]
French interpretation Se disait des gens qui allaient trafiquer au loin et étaient obligés de dépenser tout leur profit en frais de voyage. [Veyrières 1913 #1848]
Se disait du gagne-petit dont les bénéfices ne suffisent pas à couvrir les frais du voyage, du commerçant qui va chercher profit au loin et dépense tout en frais de route. [Veyrières 1913 #1834]

Proverb Miaramila ao Mantasoa : ny matanjaka lasa mianala, ny osa kosa misoki-pasika. [Veyrières 1913 #437, Cousins 1871 #1728]
Miaramilan' i Mantasoa : ny matanjaka lasa mianala, ny osa misiko-pasika. [Rinara 1974 #2266]
French translation Soldats de Mantasoa : les forts vont à la forêt chercher des arbres, les faibles vont chercher du sable. [Veyrières 1913 #437]
French interpretation Tout le monde est obligé de travailler. [Veyrières 1913 #437]

Proverb Rangahy nianala: fanoto no zaka, ka maty antoka ny vatsiny. [Houlder 1895]
French translation Le vieillard étant allé à la forêt, et n' en rapportant qu' un pilon (à riz), il n' a pas gagné ses provisions de voyage. [Houlder 1895]

Index