Entry VVS
Part of speech   noun (acronym) [list]
French translation   abréviation des mots vy, vato, sakelika (littéralement "Fer, Pierre, Ramification"). Dénomination d'une association dite culturelle de jeunes gens malgaches, composée surtout d'étudiants en médecine, qui s'est formée vers 1912 autour d'un pasteur français. Illégale, parce que toute association autochtone était alors interdite par l'Administration, la VVS, qui passait pour une association secrète, fut accusée, en 1915, de fomenter un complot contre la France et, particulièrement, d'avoir organisé l'empoisonnement général, pour la date du 31 décembre 1916 à 21h de tous les puits d'eau potable des Français de la capitale. 41 jeunes gens comparurent devant le tribunal indigène, parmi lesquels figuraient, à côté d'un certain nombre d'étudiants en médecine (dont les futurs hommes politiques Ravoahangy et Raseta), un Prêtre (le F. Venance Manifatra), deux Frères des Ecoles Chrétiennes (les CC. FF. Raphael et Julien), des pasteurs et des écrivains (tels que le Pasteur Ravelojaona, le poète Ny Avana Ramanantoanina). Quelques uns furent acquittés, mais la plupart se virent infliger des peines diverses de travaux forcés aux termes d'une loi du code malgache (donc antérieure à l'occupation française) prévoyant des peines excessives pour des simples intentions ou pour des délits d'opinion. Tous les condamnés de la VVS furent, d'ailleurs, amnistiés quelques années plus tard. [Rajemisa 1966]
Vocabulary  
Analogy   acronyms

Updated on 2010/06/30