Dictionnaire Vezo-Français (Poirot Gérard, Santio Emilien)

VA1
adv. Est-ce que ? Mba lavitse va ? Est-ce encore loin ? Ohatsino va ty hofan-daka baka Morondava mañ'a Morombe ? Ça coûte combien pour aller de Morondava à Morombe en pirogue ? Fa nihina va iha ? Avez-vous mangé ?
VA2
VAVA
s. Action de façonner, de tailler —> dory, fanjake, hete, rañitse. Van-daka, façonnage d’une pirogue. 
AMPIVAÑE AMPIVAÑO AMPIVAVAÑE AMPIVAVAÑO v.p. Qu’on fait façonner, tailler. 
FAMPIVAÑA FAMPIVAVAÑA s. Manière de faire façonner, tailler. 

FIVAÑA FIVAVAÑA s. Façon de tailler le bois, la forêt, le lieu, le moment. Mete soa fivaña^ao aze io. Ta façon de le tailler est bonne. 

IVAÑA IVAÑO
IVAVAÑA
IVAVAÑO v. c. (tr. MI~). Ivaño soa hazo io. Façonnez bien cette planche —> Lahatse toy, hitio soa. 

MAHAVA
MAHAVAVA v.a.s. Pouvoir façonner, tailler. 
MAMPIVA MAMPIVAÑA MAMPIVAVA MAMPIVAVAÑA v.a.s. Faire façonner, tailler. 

MIVA
MIVAÑA
MIVAVA MIVAVAÑA v.a.s. Façonner, tailler. Mivan-daka, façonner le monoxyle de la pirogue en forêt. 
PIVA PIVAVA s. Spécialiste du façonnage, de la taille. Pivan-daka, spécialiste de la taille des pirogues. 
VAÑE
VAÑO VAVAÑE VAVAÑO v.p. Qu’on façonne, taille. Vaño soa hazo o. Taillez bien ce bois.
VAE1 = 
VAY
s. Braise —> vaeñ’afo.
VAE2 = 
VAY VAIVAE = 
VAIVAY
r. Idée de ce qui a une mauvaise odeur, est aigre, fermenté, passé —> diro, fofo, hantsy. 
FAVAY FAVAIVAY s. Aigreur, mauvaise odeur. 
MAMPAVAY MAMPAVAIVAY v.a.s. Donner une mauvaise odeur, rendre aigri, passé. 

MAVAY
MAVAIVAY v.a.s. Aigri, passé, qui sent mauvais. 
MIHAMAVAY MIHAMAVAIVAY v.a.s. Commencer à sentir mauvais, devenir gâté. 

MIVAY
MIVAIVAY v.a.s. Etre aigri, passé. 
PAVAY PAVAIVAY s. Ce qui est aigri, sent mauvais.
VAEVAE = 
VAVA
s. Pristidé (Pristis pectinatus), requin-scie —> akio, hiahia, maintipate, soroboa, vava, viko.

VAHA
VAHAVAHA
s. Action d’effiler un tissu, de délier, détacher, relâcher —> afake, bitotse, bitsoke, haha, ito, rañitse, rotsake, rotsoke, sarake, silake, tsoake. Malemy ty hosy toy ka mora vaha ty fehi^e. La ficelle est un peu plus souple si bien que le dénouement est aisé. 
AMAHA AMAHAO AMAHAVAHA AMAHAVAHAO v.c. (tr. MAM~). 
AMPAMAHA AMPAMAHAO AMPAMAHAVAHA AMPAMAHAVAHAO v.p. Qu’on fait délier, détacher, effiler. 
AMPIVAHA AMPIVAHAO AMPIVAHAVAHA AMPIVAHAVAHAO v.p. Qu’on délie, détache, effile. 

FAMAHA FAMAHAVAHA s. Façon de délier, détacher. Famaha visy, tournevis. Raty ty famaha^ao an’i siky toy. Ta façon d’effiler ce tissu est mauvaise. 
FAMPAMAHA FAMPAMAHAVAHA s. Manière de faire délier, détacher, effiler. 
FAMPIVAHA FAMPIVAHAVAHA s. Manière de délier, détacher. 

FIVAHA FIVAHAVAHA s. Façon de se délier, détacher, de s’effiler. Fivahavahan-pihetsike, décontraction. Fivaha^i ty hosy toy naha-rarake azy io. Il est tombé car cette corde s’est dénouée. 
IVAHA IVAHAVAHA v.c. (tr. MI~). 

MAHAVAHA MAHAVAHAVAHA v.a.s. Pouvoir délier, détacher, effiler. 

MAMAHA
MAMAHA
MAMAHAVAHA
MAMAHAVAHA v.a.s. 1. Détacher, délier, effiler du tissu. 2. Analyser, chercher la vérité. Mamaha afera sarotse, débrouiller une affaire difficile. Mamahavaha ty olana tena misy henane zao. Il traite de problèmes très actuels. 

MAMPAMAHA
MAMPAMAHA MAMPAMAHAVAHA MAMPAMAHAVAHA v.a.s. Faire délier, détacher, effiler, relâcher. 
MAMPIVAHA MAMPIVAHAVAHA v.a.s. Délier, détacher, effiler, relâcher. 
MIHAMIVAHA MIHAMIVAHAVAHA v.a.s. Se délier peu à peu. 

MIVAHA
MIVAHAVAHA v.a.s. Etre détaché, délié, s’effiler, se détacher. Tsy henja ty hosy voho hivaha ty fehe. La corde ne sera pas tendue et va se dénouer. 

PAMAHA PAMAHAVAHA s. Celui qui délie, détache. 
PIVAHA PIVAHAVAHA s. Ce qui est délié, détaché. 

VAHA
VAHAO
VAHAVAHA VAHAVAHAO v.p. Qu’on détache, délie, effile. Mba vahao enta eo. Veuillez défaire ce paquet. Vahao aonjy io. Détachez la brebis. Vahao lera toy. Démontez cette montre. Vahavahao fole toy fa mifonta mare. Démêlez ce fil qui est très embrouillé. 

VOAVAHA VOAVAHAVAHA p. Délié, détaché, effilé —> vinaha vinahavaha.

VAHATSE VAHABAHATSE
s. 1. Base, cause, racine, source —> ambane, faka, fototse, loha, vente, voly. 2. Action de s’attacher, de compter sur, de se cramponner, de refuser de marcher. Fa mahazo vahatse soa ty fianara ami^i tana toy eto. Les études sont bien établies maintenant dans le pays. 
AMAHARA
AMAHARO AMAHABAHARA AMAHABAHARO v.c. (tr. MAM~). 
AMPIVAHARE AMPIVAHARO AMPIVAHABAHARE AMPIVAHABAHARO v.p. Qu’on fait s’appuyer, s’attacher à, se cramponner, se fixer. 

FAMAHARA FAMAHABAHARA s. Façon d’appuyer, cramponner, fixer, de refuser de marcher. 
FAMPIVAHARA FAMPIVAHABAHARA s. Manière de faire s’appuyer, se cramponner, se fixer. 
FIVAHARA FIVAHABAHARA s. Appui, façon de s’appuyer, s’attacher, se cramponner, se fixer, la cause, le lieu. Fivahara ami^i ty fanañañ'olo, appropriation des biens d'autrui. 
MAMAHATSE
MAMAHARA MAMAHABAHATSE MAMAHABAHARA v.a.s. Agripper, cramponner. Nimate tan-jano ao ie laha tsy namahatse tan-kazo. Il se serait noyé s’il ne s’était cramponné à un arbre. 
MAMPIVAHATSE MAMPIVAHARA MAMPIVAHABAHATSE MAMPIVAHABAHARA v.a.s. Faire s’appuyer, s’attacher à, se cramponner, se fixer à. 
MIHAMIVAHATSE MIHAMIVAHABAHATSE v.a.s. Commencer à s’appuyer, s’attacher à, se cramponner, se fixer. 
MIVAHATSE MIVAHARA MIVAHABAHATSE MIVAHABAHARA v.a.s. Compter sur, refuser de marcher, s’appuyer sur, s’attacher à, se cramponner, se fixer. Mivahatse ami^i ty tenjon-jinjy, agripper le sommet d'un mur. Mivahatse ty anjara soa mare, s'attribuer la meilleure part. Mivahatse tsy mianatse, refuser d’aller à l’école. Mivahatse ty resake i Solo. Solo a accaparé la conversation. 
PIVAHATSE PIVAHABAHATSE s. Celui qui s’attache, se cramponne, se fixe.
VAHE
s. Liane —> bokatsa, hola, laza, lengo, lombiro. Vahe mainte, liane noire (Apocynacée, Alafia thouarsii R. et S.). Misy vahe mivandimbanditse an-kazo eñe. Les lianes s'accrochent aux arbres.
VAHERONTO
s. Variété de plante utilisée comme tisane pour exciter l’appétit.
VAHINE VAHIVAHINE = VAHIMBAHINE
s. Etranger, hôte, voyageur —> ave, leha, vozongo. Ampela panjambe vahine, hôtesse d'accueil. Raharaham-bahine, affaires étrangères. Amelaro tihe vahine reo. Étendez une natte pour ces étrangers.
VAHIPONDE
s. Variété de plante utilisée pour soigner les bébés dont la fontanelle n’est pas encore fermée (Hippocratéacée, Hippocratea (+s)).

VAHO
I. adj. Très amer —> dao, faitse. II. s. Aloès (Aloe divaricata) —> laloasy. Vaky vaho, au plus fort de la saison froide, mois de mai —> asotsy vaky vaho.
VAHOAKE (Or. mer.)
s. Gens, peuple, public, sujets d’un Etat —> foko, lehiale, olo. Fisonjo^i ty vahoake, accroissement de la population. Njambahoake, ancêtre divinisé. Njañahare = Njanañahare, Dieu. Vahoake añ'asa, population active. Vahoake miharerake, peuple décadent.

VAHOHO VAHOHOMBOHO
s. Daurade, gueule pavée (Sparidés, Rhabdosargus spp.) —> saifotsy, sampea.
VAHOKO
(v. TSARALELA).

VAHOTSE VAHOBAHOTSE
s. Chaîne, garrot, lien —> fehe, lasene, rohe, rojo. Raty vahotse ty pangalatse iñe ka namorevoke. Le voleur a été mal attaché et s’est enfui. 
AMPAMAHORE AMPAMAHORO AMPAMAHOBAHORE AMPAMAHOBAHORO v.p. Qu’on fait attacher, enchaîner, garrotter, lier. 
AVAHOTSE AVAHORO AVAHOBAHOTSE AVAHOBAHORO v.i. A attacher, garrotter, lier. 
FAMPAMAHORA FAMPAMAHOBAHORA s. Manière de faire attacher, garrotter, lier. 
FIVAHORA FIVAHOBAHORA s. Façon d’être attaché, garrotté, lié, la cause, le lieu. 
IVAHORA IVAHORO IVAHOBAHORA IVAHOBAHORO v.c. (tr. MI~). 
MAHAVAHOTSE MAHAVAHOBAHOTSE v.a.s. Pouvoir attacher, lier. 

MAMAHOTSE
MAMAHORA MAMAHOBAHOTSE MAMAHOBAHORA v.a.s. Attacher, enchaîner, garrotter, lier. Mamahotse pangalatse voho tsatse. On attache le voleur qui vient d’être pris. 
MAMPAMAHOTSE MAMPAMAHORA MAMPAMAHOBAHOTSE MAMPAMAHOBAHORA v.a.s. Faire attacher, enchaîner, garrotter, lier. 
MAMPIVAHOTSE MAMPIVAHOBAHOTSE v.a.s. Attacher, enchaîner, garrotter, lier. 
MIVAHOTSE MIVAHORA MIVAHOBAHOTSE MIVAHOBAHORA v.a.s. Etre attaché, enchaîné, garrotté, lié. Niboake zaho ka namaha ty aombe nivahotse tavaratsy tao. J'ai sorti et délié le boeuf qui était attaché là-bas au nord. Mivahotse ami^i ty sampa ty pangalatse io. Le voleur est attaché à la colonne. 
PAMAHOTSE PAMAHOBAHOTSE s. Celui qui enchaîne, lie. 
PIVAHOTSE PIVAHOBAHOTSE s. Ce qui est attaché, lié. 
VAHORA VAHORO VAHOBAHORA VAHOBAHORO v.p. Qu’on attache, enchaîne, lie. Nivahora natao tsatsan-giso ty taña^e noho ty tombo^e. On a garrotté ses mains et ses pieds. 
VOAVAHOTSE VOAVAHOBAHOTSE p. Enchaîné, garrotté, lié —> vinahotse vinahobahotse.
VAIKE = 
VAITSE
s. Croc —> kavitse, vangy. Manambaike = manambaitse, variété de harpon.

VAKA
VAKAVAKA
adj. Couard, craintif, peureux —> enjake, tahotse, tofotse, vozo. 

AVAKA
AVAKAVAKA v.c. (tr. MA~). 
FAVAKA = 
HAVAKA FAVAKAVAKA = HAVAKAVAKA s. Couardise, crainte, lâcheté. Ty favakako aze ro nilaiako. J’ai fui car j’ai peur de lui. Lisatse ami^i ty havaka koa, i anako. Tu as trop peur, mon enfant. 
MAMPAVAKA MAMPAVAKAVAKA v.a.s. Inspirer la crainte. Mampavaka aze ty ale. La nuit le rend craintif. 

MAVAKA MAVAKAVAKA v.a.s. Avoir peur, craindre, paresseux, peureux. Miatsike ty sarotse tsy mavakavaka, prendre le taureau par les cornes. Tsy mavaka, courageux. Mavaka mare ty aja ka militse an-tsaño ao. Les enfants ont très peur et rentrent dans la maison. Mavaka mare zaho. J'ai eu chaud. 
MIHAMAVAKA MIHAMAVAKAVAKA v.a.s. Commencer à craindre, être peureux. 
PAVAKA PAVAKAVAKA s. Celui qui craint, peureux.

VAKE
VAKY VAKIVAKE = 
VAKIVAKY
adj. 1. Brisé, cassé, crevé, fendu, lézardé —> folake, jiake, mintsike, patsike, sanjake, simba, sokatse, toro. Feon-jaha vaky, bruit de casse. Malaky vaky, cassant —> mora vaky. Mañositse ty vaky, payer la casse —> manolo ty vaky. Raha mora vaky, objet fragile. Rinjy vaky, mur lézardé. Vaky feo, mue vocale. Vaky hara, dont l’enveloppe est brisée —> vaky foño. Vaky loha, marée de moyenne-eau. Vaky roe, fendu en deux. Vaky sambo, disponible, naufragé. Vaky tsaño, cambriolage. Vaky vava, déclaré, parlé. Vakivaky ami^i ty tanim-bare maike, crevasses dans une rizière sèche. Vakivaky holitse, gerçure. Vaky ladige io. La digue est rompue. Vita amy zao vaky tsaño ô zay voho mijano amy zao sofilen-jozy iñy. Une fois les maisons cassées, ils arrêtent leurs sifflets. Tsy mentsy soloa finga vaky reo. Il faut remplacer les assiettes cassées. Vaky vava ami^izao, hoe, Jimobe, nanao hoe zao : Enfin, Jimobe finit par dire ainsi : Vaky bararata toy. Le bambou est fendu. Vaky ty lohako. J’ai la tête cassé (par les embarras). Prov. Tantele vaky enta, ze tea mitselake. Miel sorti de la calebasse, celui qui aime lèche. 2. Eclos. 3. Traversé d’un bout à l’autre. 4. Lu. Vaky soratse, lecture. 5. Se lever (Astre). Vaky anjo, aube. Lafa vaky ty anjo, mbo hisava riko o. Au lever du soleil, le brouillard se dissipera encore. Dev. Terake tsy manañ'anake, vaky tsy torotoro (= vola noho masoanjo). Enfanter (Se lever pour le soleil) mais pas d'enfant, se casser mais pas se diviser (= lune et soleil). 6. Morceau, partie. Ene vaky folo, six dixièmes. Telo vaky lime, trois cinquièmes. Vaky efatse, quart. Vaky mira = am-baky mira, la moitié. Vaky telo, tiers. Vaky zato, centième. Vakim-boro, volaille partagée en deux. Vaky mira hale ami^izao. Il était minuit. Voa^i ty vakim-pilakoho zaho. Ma main a été blessée par un morceau de bouteille. Andeso bakao vakin-kazo o. Amenez ici ce morceau de bois. 
AHAVAKIA AHAVAKIVAKIA v.c. (tr.
MAHA~). 
AMAKIA AMAKIO AMAKIVAKIA AMAKIVAKIO v.c. (tr. MAM~). 1. Ameo aze famaky io hamakia^e aze. Donne-lui la hache pour qu’il le casse. 2. Mikalo gazety sañ’anjo ie mba hamakia^i ty fañambara. Il achète le journal tous les jours pour lire les annonces. 
AMPAMAKIE AMPAMAKIO AMPAMAKIVAKIE AMPAMAKIVAKIO v.p. 1. Qu’on fait casser, fendre. 2. Qu’on fait traverser. 3. Qu’on fait lire. 
AVAKY AVAKIO AVAKIVAKY AVAKIVAKIO v.i. 1. A casser, fendre. 2. A dire. Faie fa haiko fa tsy hanao an'izay ie ka la navakiko aze ty vetsevetseko. Et comme je savais qu'il ne le ferait pas, j’ai dit ce que je pensais. 
FAHAVAKIA FAHAVAKIVAKIA s. Crevaison. 
FAMAKIA FAMAKIVAKIA s. 1. Casse, concassage. Famakia safa, déclaration. Famakian-tsaño, cambriolage. 2. Lecture. Famakiam-boke, bibliothèque. Famakian-tene, lecture. Mikale famakia, s'appliquer à lire. Atavo malaondao avao ty famakia^ao aze. Lisez beaucoup plus lentement. Ambeno soa ka atao^ao malaky noho malao loatse ty famakia^ao aze. Appliquez-vous à lire ni trop vite ni trop lentement. 

FAMAKY
FAMAKIVAKY s. Hache. Vakofamaky, salaud. Zaham-pamaky, manche de hache. Vango famaky ty. Je te frappe avec une hache (Quand on s'adresse à un enfant têtu). 
FAMPAMAKIA FAMPAMAKIVAKIA s. 1. Manière de faire casser, fendre. 2. Manière de faire traverser. 3. Manière de faire lire. 
FIVAKIA FIVAKIVAKIA s. 1. Cassure. Fivakiam-pitiava, aveu d'un amour. 2. Division. 3. Lever. Ami^i ene ty fivakia^i anjo oñe. Le soleil se lève à six heures. 
IFAMAKIA IFAMAKIVAKIA v.c. (tr. MIFAM~). Hifamakiantsika roroe jala toy. Chacun de nous deux doit avoir la moitié de cet argent. 
IVAKIA IVAKIO IVAKIVAKIA IVAKIVAKIO v.c. (tr. MI~). 
MAHAVAKE MAHAVAKIVAKE = MAHAVAKIVAKY v.a.s. 1. Pouvoir casser, fendre. Lia^i ty nahavaky ty masoko, depuis que mes yeux sont ouverts à la lumière (Depuis ma naissance). Mahavaky fo, consternant. Mahavaky ty lohako afera toy. Ce travail me casse la tête. 2. Pouvoir traverser. 3. Pouvoir lire. Mahavaky soratse tsy hay, déchiffrer —> mamaky soratse mivony, mamaky soratse sekire. Mbo tsy mahavaky soratse ie. Il ne sait pas encore lire. 
MAMAKE = 
MAMAKY MAMAKIA
MAMAKIVAKY MAMAKIVAKIA v.a.s. 1. Casser, fendre. Mamaky ba, crever un abcès. Mamaky lolo, ouvrir le cimetière. Mamaky safa, parler. Mamaky tsaño, cambrioler. Mamaky vitire, casser une vitre —> mamaky fitaratse. Anovo ty latabo o voho ka mamaky raha. Mets la table et ne casse rien. Namaky an’i barazy iñe ty rano^i Mangoky iñe. Le fleuve Mangoky a rompu la digue. Ty johary mamaky kata. Les jeunes garçons coupent du bois. 2. Passer, traverser. Namakivaky tami^i antimo oñe zahay. Nous avons traversé tout le sud. Zahay ty namaky an’i lala eñe voaloha^e. Nous avons été les premiers à passer par ce chemin. 3. Lire. Añati^i ty mamaky boky, en train de bouquiner. Mamaky fañamboara, lire les annonces. Mamaky filaza bakami^i ty fitonja-panjakana ao ami^i ty radiô, lire un communiqué du gouvernement à la radio. Mamaky havoa antsikily, examiner les graines divinatoires, faire éclore au grand jour les raisons des blocages. Mamaky teny, lire. Mamaky vihy, révéler par les graines. Ty tao ho avy hianatse mamaky noho manoratse ie. L’année prochaine, il apprendra à lire et à écrire. Ie la mbo añati^i ty mamaky boky. Elle est toujours en train de bouquiner. 
FIFAMAKIA FIFAMAKIVAKIA s. Partage. 
MAMPAMAKY MAMPAMAKIA MAMPAMAKIVAKY MAMPAMAKIVAKIA v.a.s. 1. Casser, fendre. 2. Traverser. 3. Lire. 
MAMPIVAKY MAMPIVAKIA MAMPIVAKIVAKY MAMPIVAKIVAKIA v.a.s. Faire diviser. 

MIFAMAKY MIFAMAKIA MIFAMAKIVAKY MIFAMAKIVAKIA v.a.s. Se partager quelque chose. Mifamaky ra, faire le serment d'alliance par le sang. 
MIVAKE MIVAKIA MIVAKIVAKE = MIVAKIVAKY MIVAKIVAKIA v.a.s. Diviser, distribuer, partager, l’être, se diviser, se partager, se séparer en. Mivaky loha, se casser la tête. Nivaky roe ty finga. L’assiette s’est cassée en deux. Mivake folo roe ambe vola ty tao raike. Une année se divise en douze mois. Mivaky telo ty tanimbari^ay. Notre rizière est partagée en trois. 
PAMAKY PAMAKIVAKY s. 1. Casseur, celui qui fend. Pamaky vato, casseur de pierres. Pamaki-tsaño, cambrioleur. 2. Lecteur. Nareo longo pamaky, chers lecteurs. 
PIFAMAKY PIFAMAKIVAKY s. Ceux qui se partagent quelque chose. 
PIVAKY PIVAKIVAKY s. Celui qui partage. Pivaky ra, frères de sang. 
VAKIE
VAKIO VAKIVAKIE VAKIVAKIO v.p. 1. Qu’on casse, fend. Holitse vakivaki^i ty nintsy, peau crevassée par le froid. Vakie bak'ami^i lambosi^e ao fia eñe. On incise le dos des poissons. Finga soa mare ty nivaki^i lihy raty io. Cet imbécile a cassé une assiette magnifique. Vakio kata eo. Fendez ce bois de chauffage. 2. Qu’on traverse. 3. Qu’on écrase. Vakivakio ami^i maritô toy boriky io. Écrasez cette brique avec le marteau. 4. Qu’on lit. Tsy hay vakie, illisible. Tsy azo vakie soratse toy. Cette écriture est illisible. 

VOAVAKY
VOAVAKIVAKY p. 1. Cassé, fendu. 2. Traversé. 3. Lu —> vinaky vinakivaky. Sambe mazoto mañatitse ty boky voavaki^e. Que chacun s’empresse de rapporter les livres qu’il a lus.
VAKISINY (Or. fr.)
s. Vaccin —> aro, fatitse. Fanova vakisiny, inoculation d'un vaccin.
VAKO
s. Rabot —> haso, rabô. Dev. Ty vava^e an-tsatsa^e, ty fori^e an-dambosi^e (=vako). Sa bouche sur la poitrine, son anus sur le dos (= rabot).

VALA1
VALAVALA
s. Barrière, clôture, enclos, entourage, espace familial, haie, muraille, palissade, paravent, parc —> baha, efetse, falapala, hodidy, kimana, lakoro, otso, saka, tamboho, tampike. Mivory añate vala, rassembler dans un enclos. Vala vato, enclos, mur en pierre. Vala vaton-dolo, monument funéraire. Valam-boro, basse-cour —> tsañon'akoho. Valan-katsake, clôture, haie. Valañ'aombe, parc à bœufs. Valañ'aonje, bergerie. Avory añate^i vala raike ty aombe. Les boeufs sont rassemblés dans un endroit clôturé. Asio vala eto hiarovañ'an'i vole reo. Mettez ici une barrière pour protéger ces plantations. 

AMALAÑA
AMALAÑO
AMALAVALAÑA AMALAVALAÑO v.c. (tr. MAM~). Ka zay no amalavalako aze io. Voici pourquoi je la clôture. Hamalako tsaño ro ilako raha reo. C’est pour clôturer une maison que j’ai besoin de ces objets. 
AMPAMALAÑE AMPAMALAÑO AMPAMALAVALAÑE AMPAMALAVALAÑO v.p. Qu’on fait entourer, protéger. 

AVALA
AVALAO
AVALAVALA
AVALAVALAO v.i. A entourer, protéger, séparer. Mila hazo havala aze zahay. Ils ont besoin de bois pour les clôturer. 

FAMALAÑA
FAMALAVALAÑA s. Façon de clôturer, d’entourer, de mettre un enclos, un paravent, une séparation, l’instrument. 
FAMPAMALAÑA FAMPAMALAVALAÑA s. Manière de faire mettre une barrière, une clôture. 

IVALAÑA IVALAVALAÑA v.c. (tr. MI~). 

MAHAVALA
MAHAVALAVALA v.a.s. Pouvoir défendre, entourer, protéger, séparer. 

MAMALA
MAMALAÑA
MAMALAVALA MAMALAVALAÑA v.a.s. Clôturer, défendre, entourer, protéger, mettre une barrière, une clôture, une haie, une palissade. Mamala tana, cerner une ville. Mamala tokotane, clôturer une cour. Mamala ty mañodidy ty tana raike, cerner une ville. Namala ty baibo^e roze. Ils ont clôturé leurs champs. Misy lavake mamala azy tana eo. Il y a un fossé qui protège le village. 
MAMPAMALA
MAMPAMALAÑA MAMPAMALAVALA MAMPAMALAVALAÑA v.a.s. Faire entourer, mettre une barrière, une clôture. 
MAMPIVALA MAMPIVALAVALA v.a.s. Clôturer, entourer, mettre une barrière. 

MIVALA
MIVALAVALA v.a.s. Etre entouré d’une clôture, se mettre sous la protection de. Mivala soa tokotane toy. L’emplacement est entouré d’une bonne clôture. 
PAMALA PAMALAVALA s. Celui qui clôture, entoure. 
PIVALA PIVALAVALA s. Ce qui est entouré. 

VALA
VALAÑA
VALAO
VALAVALA
VALAVALAÑA
VALAVALAO v.p. Qu’on défend, entoure, protège, où l’on met une barrière. Valavalako raha toy tsy hohanem-biby. Je mets une clôture autour de cette chose pour que les bêtes ne la dévorent pas. Hovalañako papay retoa soa tsy hilirañ’aja ty ato. Je vais mettre une barrière autour des papayers pour empêcher les enfants d’y aller. 

VOAVALA
VOAVALAVALA p. Cerné, entouré, séparé —> vinala vinalavala.

VALA2
VALAVALA
r. 1. Idée de couler —> boke, dobo, epoke, gininike, goangoa, gorisa, gororosy, ily, kininike, korisa, latsake, rarake, renjeke, toky, tompa, tsororoke. 2. Idée de chanter faux. 
AMPIVALAÑE AMPIVALAÑO AMPIVALAVALAÑE AMPIVALAVALAÑO v.p. Qu’on purge. 
FAMPIVALAÑA FAMPIVALAVALAÑA s. Purgatif. 

FIVALAÑA
FIVALAVALAÑA s. 1. Colique, diarrhée, défécation, façon de couler, de se purger, le lieu, excréments. Aoly fivalaña, médicament contre la colique. Aoly mampivala, purgatif. Fanohañam-pivalaña, constipation. Fivalaña mikininike, colique —> fivalaña rano. Manoha fivalaña, constipé. 2. Variation. Fivalañam-peo, couac. 

IVALAÑA IVALAVALAÑA v.c. (tr. MI~). 
MAMPIVALA
MAMPIVALAÑA MAMPIVALAVALA MAMPIVALAVALAÑA v.a.s. Faire baisser d’un ton, faire des couacs. 

MIVALA
MIVALAVALA v.a.s. 1. Avoir la diarrhée. Marare sarotso ro mivala, diarrhéique. Mivala voho mandoa, choléra. Mivalan-dio, dysenterie —> mangere ra. Prov. Aja mivala am-panjea : voa ty baba^e, voa ty rene^e. L'enfant qui fait ses besoins au lit : il touche le père ou la mère. 2. Baisser la voix en chantant. 
PAMALA PAMALAVALA s. Celui qui émet des couacs en chantant. 
PIVALA PIVALAVALA s. Celui qui a la colique.
VALAHA
s. Entrejambe. Mamelatse valaha, califourchon, écarter les jambes.

VALALA
s. Criquet, sauterelle. Fioke mampiroro valala, sifflement pour endormir les sauterelles. Hazom-balala, croton (Euphorbiacée, Croton mahafaliensis). Valala pifalofalo, criquet migrateur. Prov. Mangere homa ka valala. Faire ses besoins en mangeant comme les sauterelles. Valala roso loha, tsy mana ty himpolia^e koa. Sauterelles qui s'en vont ne reviennent pas. Valala tsy an-taña, tsy atoro aja. On ne montre pas aux enfants les sauterelles qui ne sont pas dans la main.
VALAÑE = VALAÑY
s. Marmite —> ende. Mañakaoke valañy, racler la marmite. Manaro valañy, mettre un couvercle sur une marmite. Ty volim-balañe, le fond de la marmite. Valañe be, étuve, chaudière. Valañe be famanan-jano, chauffe-eau. Valañe bevata, cuve. Valañe kaky, marmite en fonte argentée. Valañe kôkôte, cocotte. Valañe saba, marmite. Valañe vy lalik'ay, chaudron. Sokafo valañe io. Découvrez la marmite.
VALAÑORA
s. Mâchoire, maxillaire.

VALAVO
s. Rat (Rattus rattus). Fanji-balavo, ratière. Poizim-balavo, raticide. Sisam-balavo, rongé par les rats.

VALAZA
s. Coup de vent précédant immédiatement un grain de pluie.

VALE
VALY VALIVALE = 
VALIVALY
s. Beau-frère, belle-sœur, ce qui fait la paire, choses qui s’emboîtent, qui correspondent, époux, épouse, femelle, mâle, mari —> lahe, rahalahe, rañao, vave. Fañitoa vale, divorce. Hanem-bale, nostalgie de l’époux. Mangata-bale, demander en mariage. Mañitoa vale, divorcer. Mate vale, veuf, veuve. Mila valy, chercher une épouse. Mitoka valy, demander en mariage à l'aide du recours à une lecture par les graines divinatoires. Roe valy, bigame. Tsy am-bale, célibataire, sans époux, épouse. Tsiambaravaly, secret, confidence. Vale fitake, cocu. Valy ailitse, deux hommes qui épousent deux soeurs (= frères). Valy be, épouse principale. Valy fofo, fiançailles. Valy lahy, beau-frère, belle-soeur. Valy masay, épouse secondaire. Valy tsy vita fomba, concubin. Valilahy, beau-frère. Manao akore, vale e ? Comment ça va beau-frère ? Nao, ravaly. Dis-moi, mon mari. Tea valy aho. Je veux me marier. Prov. Mañary valy be, mahamaro hao. Jeter dehors sa femme principale et avoir beaucoup de poux (Les maîtresses n'ont pas l'expérience de la femme légitime). Maimaike ka valy ela. Un peu sec comme une vieille épouse (Elle fait bien son travail, mais ne montre plus autant de tendresse). Mijale ty valy an-tsaño fa sinolo^i ty deziemo birô. La maîtresse de maison qu’on a échangée contre une amante souffre. 
AMPANAMBALIE AMPANAMBALIO AMPANAMBALIMBALIE AMPANAMBALIMBALIO v.p. Qu’on fait marier. 

AMPIFANAMBALIE AMPIFANAMBALIMBALIE v.a.s. Qu’on fait se marier. Ampifanambalie mbo kele aja reo. On fait se marier ces enfants encore petits. 
ANAMBALIA ANAMBALIO ANAMBALIMBALIA ANAMBALIMBALIO v.c. (tr. MANAM~). Ake ! Lijake io tsy hanambaliako ô. Hé, je ne me marierai pas à cause de cette prostituée. 
AÑAVALIA AÑAVALIVALIA v.c. (tr.
MAÑ~). 
FAMPANAMBALIA FAMPANAMBALIMBALIA s. Accouplement. 
FAMPIFANAMBALIA FAMPIFANAMBALIVALIA s. Accouplement. Fampifanambalia biby, accouplement. 
FANAMBALIA FANAMBALIMBALIA s. Façon d’épouser, le motif, mariage. Fahalefea^i ty fanambalia, consommation du mariage. Fanambalia añati^i ty fokon-teña, alliance endogame. Fañambara fanambalia, faire-part de mariage. Fañomaña lavitse ty fanambalia, préparation lointaine du mariage. Raty fanambalia, mariage boiteux. Laha vita ty fanambalian-joze la manese an-joze tseke zahay. Quand leur mariage est terminé, nous les emmenons donc. Prov. Tokon-kena ty fanambalia ka ao ty toje tsafo^e voho ao koa ty toje ty pokopoko^e. Le mariage est comme un partage de viande, l'un attrape un morceau de la bosse, un autre un morceau du genou. 
FIFANAMBALIA FIFANAMBALIMBALIA s. Façon d’être marié, le motif, mariage. Raty fifanambalia, mariage boiteux. 
FIVALIA FIVALIVALIA s. Alliance. Fivalia^e, couple, paire. Nialy roze fivalia^e la rinangotse^i ampela eñe ty tarehe^i johary iñe. Ces époux se sont disputés et la femme a défiguré son mari. Prov. Aliñ'olo fivalia^e tsy ilira añate^e. N'entrez pas dans la querelle des époux. 
IFAMALIA = IFANAMBALIA IFAMALIVALIA = IFANAMBALIMBALIA v.c. (tr. MIFANAM~). Hamaray ty fahadimy tao^i ty nifanambaliantsika. C’est demain notre cinquième anniversaire de mariage. 
KIVALY KIVALIVALY s. Jeu du mariage. Manao sare kivaly avao aja reo. Ces enfants jouent encore au mariage. 
MAMPIVALY MAMPIVALIVALY v.a.s. Accoupler. Mampivaly anareo roe soa zahay. Nous vous marions convenablement tous les deux. 
MANAMBALE MANAMBALIA MANAMBALIMBALE MANAMBALIMBALIA v.a.s. Etre marié, épouser. Tsy manambale, célibataire. Anako zay ao tsy manambaly. Mon enfant n’est pas marié. Mahatserike laha manambaly sahady ie mbo kelekele iñe. Il est étonnant qu’il soit déjà marié, alors qu’il est encore petit. Manambale ampela soa fanahy. Il a épousé une jeune fille vertueuse. 
MAÑAVALE = 
MAÑAVALY MAÑAVALIVALE = MAÑAVALIVALY v.a.s. Avoir une envie étant enceinte —> milaolao. 
MIFANAMBALE MIFANAMBALIA MIFANAMBALIMBALE MIFANAMBALIMBALIA v.a.s. S’épouser, se marier. Fa afake mifanambaly roze. Ils peuvent ainsi se marier. 

MIVALY = MOROVALE AMPIROVALE MIVALIVALY v.a.s. Avoir son complément, son semblable, être accouplé, marié, par paire. Bitso mivale, couple de lapins. Roze roe mivale, les deux époux. Zahay mivaly, ma femme et moi —> zahay morovaly. Viniliko roe arivo bitso mivaly reto. Ce couple de lapins m'a coûté dix mille francs. Avy Boto mivaly. Boto est arrivé avec sa femme. Fa voaito reo morovaly. Le mariage est déjà rompu. 
PANAMBALE PANAMBALIMBALE s. Celui qui est marié, époux, épouse. 
PIVALE = PIVALY PIVALIVALE = PIVALIVALY s. Epoux. Pivaly mifañeva, couple assorti. Pivaly Tibary noho Lizety. Lizety est l'épouse de Tibary. Mifañome peratse ty pivale ho mariki^i ty hatea. Les mariés s'offrent des bagues pour marquer leur amour. 
VALIE
VALIO VALIVALIE VALIVALIO v.p. Qu’on épouse. Faly valie, qu’on ne peut marier. Valia ina, qu’on marie par force —> valia forose. Valia militse, enfants issus de mariage consanguin pour empêcher des biens de passer dans une autre famille ou enfants de frères. Valia vita fandeo, mariage traditionnel. Tsy azo^ao valie aj’ampela io. Vous ne pouvez épouser cette jeune fille.

VALE2 = 
VALY VALIVALE = 
VALIVALY
s. Châtiment, punition, récompense, réplique, réponse, résultat, revanche, riposte, vengeance —> antoke, kalo, karama, lilo, sazy, sitsake, vily, voa, voy. Tsy valea, imposé. Valen-kasarasara, rémunération. Valen-tsafa mampeloke, répartie cinglante —> valen-tsafa mampasiake. Valifate, vengeance. Vali^i ty vonoam-po, récompense donnée en sus des conventions. Valin-tsafa mampeloke, réponse bête, méchante —> valin-tsafa mampasiake. Mbo tsy nahazo valin-tsafa tami^e zaho. Je n’ai pas encore obtenu de réponse de lui. Vali^i ty nata^ao fijalia zay. Ces souffrances sont une punition de ce que vous avez fait. Vali^i ty fiasa^ao boky toy. Ce livre vous est donné en récompense de ce que vous avez fait. 
AMALIA
AMALIO AMALEVALIA AMALEVALIO v.c. (tr. MAM~). Ino ty hamale^ao safako zay ? Que me répondez-vous —> Ino ty safa havale^ao ahy ? Tsy misy koa ty hamaleako safa^ao zay. Je ne trouve rien à répondre à tes paroles. Ka ino tsy amalea^ao ahy io ? Pourquoi ne me répondez-vous pas ? Tsy hitako ty hamaleako safa^ao zay. Je n'ai rien à vous répondre. 
AMPAMALIE AMPAMALIO AMPAMALIVALIE AMPAMALIVALIO v.p. Qu’on fait répondre, riposter. 
AVALE AVALEO AVALEVALE AVALEVALEO v.i. A punir, récompenser, répliquer, répondre. Ho zao ty navali^i ty olo aze. Voici ce qu’on lui a répondu. Tsy nihai^e hoe ino ty havaly. Il n’a pas su quoi répondre. Ino ty havali^ao azy ? Que lui répondez-vous ? Tsy manan-kavaly azy aho. Je n’ai rien à lui répondre. 
FAMALIA FAMALIVALIA s. Punition, reconnaissance, réplique, riposte. Tampify ty navalike ty famalivalia^e ahe. Je lui ai donné une gifle pour le punir de ses répliques. Ka hatako akore ty famalia ty soa nata^ao ? Comment pourrais-je vous témoigner ma reconnaissance pour le bien que vous avez fait ? 
FAMPAMALIA FAMPAMALIVALIA s. Manière de faire récompenser, répondre, riposter. 
FIFAMALIA FIFAMALIVALIA s. Chamaillerie, combat, contradiction, débat, dialogue. 
FIVALIA FIVALIVALIA s. Réponse, revanche. 
IFAMALIA IFAMALIVALIA v.c. (tr. MIFAM~). 
IVALIA IVALEVALIA v.c. (tr. MI~). 

MAHAVALY MAHAVALIVALY v.a.s. Pouvoir répondre, riposter. 
MAMALE MAMALEA MAMALEVALE MAMALEVALEA v.a.s. Punir, récompenser, répliquer, répondre, riposter. Mamale fate, régler un compte, se venger. Mamale soa, renvoyer l'ascenseur. Namale ty sikily. Le sikily donna sa réponse. Ka mamale iha. Ne réponds pas. 
MAMPAMALY MAMPAMALIA MAMPAMALIVALY MAMPAMALIVALIA v.a.s. Demander une réponse, faire répondre, riposter. 
MIFAMALE MIFAMALIVALE v.a.s. Batailler, correspondre, riposter, se chamailler, se disputer, se venger. Nifamale roze roe. Ces deux individus étaient en désaccord. Mifamaly ami^i ty am-baliky ao soa ty nandoaha^ao an’i lahatsy io. Le trou que vous avez fait à cette planche correspond bien de l’autre côté. Ka mifamaly raty nareo. Ne vous vengez pas les uns des autres. Hatea mifamaly mahasoa filongoa. La reconnaissance réciproque entretient l’amitié. 
MIHAMAMALY MIHAMAMALIVALY v.a.s. Commencer à répondre, riposter. 

MIVALY MIVALIVALY v.a.s. Avoir une réponse, être payé de retour, puni, récompensé, vengé. Mbo tsy nivaly ty taratasiko. Je n'ai pas encore obtenu de réponse à ma lettre. Mivaly ty raty nata^i olo. On est puni du mal qu’on fait. 
PAMALY PAMALIVALY s. Celui qui répond, réplique. Olo oñe tsy pamaly taratasy. Cette personne ne répond pas aux lettres. 
PIFAMALY PIFAMALIVALY s. Ceux qui se disputent, se répondent. 
VALIE
VALIO VALIVALIE VALIVALIO v.p. A qui on répond, dont on se venge, qu’on punit, récompense. Safa tsy valie, parole qui ne nécessite pas de réponse. Ho valeako raha zay. Je vous en réponds. Valie^e soa ze fañontanea apetsa^i ramose ami^e. Il répond bien à tout ce que dit le maître d'école. Tsy valeko ty natao^ao ahy. Je ne puis supporter ce que vous avez fait. Ka valevalea ty niterak'an-teña. Ne méprisez pas vos parents. Mbo tsy nivalea^e ty taratasiko oñe. Il n’a pas encore répondu à ma lettre. Tsy toko^e ho valea^areo raty ty raty ata^i ty olo. Vous ne devez pas vous venger du mal qu’on vous a fait. 

VOAVALY VOAVALIVALY p. Répondu —> vinaly vinalivaly. Voavale^ao soa avao va leroa aja ampela eñe ? Est-ce que tu as seulement bien répondu à cette jeune fille ?

VALIHA
s. Guitare sur bambou —> gitara.

VALIKE VALIBALIKE
s. 1. Envers, opposé, rebours —> fotetse, tanjife, tsaloke, voho. Am-balike, de l’autre côté, sur l’envers, verso. Am-bali^i vohits'io, en deçà de cette montagne. Am-balik'ao, au-delà. Am-baliki^i ty famarota, arrière-boutique. Aroy am-balike^i tana toy, de l'autre côté de ce village. Olo am-balike, invité. Valibalike jala, action d’acheter et de revendre en seconde main. Am-balik'ao ie. Il se trouve à côté. Nañam-baliki^i vohitse iñe ao aombe reñe. Les boeufs sont allés de l'autre côté de la montagne. Ty olo am-balikintsika aty reo mamboly karôty an-jariden-joze ao. Notre voisin cultive des carottes dans son jardin. Anteo ty am-bali^i ty ravin-taratasy fahafolo o. Voyez au verso de la dixième page. 2. Changement, revirement, trahison, violation d’un contrat, d’un traité. Mora mivalike, d'humeur changeante —> balihaoke. 
AHAVALIHA AHAVALIBALIHA v.c. (tr.
MAHA~). 
AMALIHA AMALIHO AMALIBALIHA AMALIBALIHO v.c. (tr. MAM~). Mba tsy ho mate ro amaliha aze. On le retourne pour qu’il ne meure pas. 
AMPAMALIHE AMPAMALIHO AMPAMALIBALIHE AMPAMALIBALIHO v.p. Qu’on fait aller en zigzag contre le vent, chavirer, mettre à l’envers, retourner. 
AMPIFAMALIHE AMPIFAMALIHO v.p. Qu’on fait correspondre, changer. Azo ampifamalihe, commutable. Ampifamaliho hazo reo. Mettez ces deux planches l'une à la place de l'autre. 
AMPIVALIHE AMPIVALIHO AMPIVALIVALIHE AMPIVALIVALIHO v.p. Qu’on change de côté, chavire, retourne. 
AÑAVALIHA AÑAVALIHO AÑAVALIBALIHA AÑAVALIBALIHO v.c. (tr.
MAÑ~). 
AVALIKE AVALIHO AVALIBALIKE AVALIBALIHO v.i. 1. A changer de côté, chavirer, mettre à l’envers, retourner. Azo avalike, réversible. Navalike tihe toy. On a placé la natte de travers. Avaliho marary io. Changez le malade de côté. Avaliho ty ravin-taratasy iñe. Tournez le feuillet. Avaliho patalo^ao oñe. Mettez votre pantalon à l’envers. Avaliho latabo o. Chavirez cette table. 2. A trahir. Nivaliha^i lehy raty iñe zaho. Ce coquin m’a trahi. 
FAMALIHA FAMALIBALIHA s. Façon de chavirer, retourner, la cause, le lieu, le temps. 
FAMPAMALIHA FAMPAMALIBALIHA s. Manière de faire mettre à l’envers, retourner, tourner. 
FAMPIVALIHA FAMPIVALIVALIHA s. Manière de chavirer, changer de côté, retourner. 
FIFAMALIHA FIFAMALIBALIHA s. Commutation. 
FIVALIHA FIVALIBALIHA s. 1. Façon de changer de côté, de chavirer, de se retourner. Fivaliha^i ty ba ho kansera, cancérisation. Fivalihan-japolany, arrondi d'un avion. Ami^i ty fivaliha^ao zaho voho mionga. Je monte à ton deuxième voyage. 2. Façon de changer, de passer à l’ennemi, de rejeter, trahir, violer. Fivaliha fanta, viol du serment de fidélité. 
IFAMALIHA IFAMALIBALIHA v.c. (tr. MIFAM~). 
IVALIHA IVALIHO IVALIBALIHA IVALIBALIHO v.c. (tr. MI~). Tsy ampe ivaliha toy eto. Ce motif ne suffit pas à s’en détourner. 
MAHAVALIKE MAHAVALIBALIKE v.a.s. Pouvoir mettre à l’envers, retourner. 
MAMALIKE MAMALIHA MAMALIBALIKE MAMALIBALIHA v.a.s. 1. Chavirer, mettre à l’envers, tourner. Mamali-dia, refaire son voyage. Mamalibalike taratasy nañajarian-jaha an-tsoratse, compulser des documents. La roso lehe, inge nañ'añe namalike ty lia^e. Et il partit là-bas, refaisant son voyage. Ka mamalibalike an’i boky reo nareo. Ne retournez pas sans cesse ces livres. 2. Changer, trahir. Malake mivalike, d’humeur changeante —> mora mivalike. Ka mamalike ty nama mba tsy havali^i ty nama. Ne trahis pas les camarades pour que les camarades ne trahissent pas. 
MAMPAMALIKE MAMPAMALIHA MAMPAMALIBALIKE MAMPAMALIBALIHA v.a.s. Faire chavirer, mettre à l’envers, retourner, tourner. 
MAMPIVALIKE MAMPIVALIHA MAMPIVALIBALIKE MAMPIVALIBALIHA v.a.s. 1. Faire retourner, revenir, tourner. Mampivali-doha asa toy. Ce travail me fait perdre la tête. 2. Faire violer. 
MIFAMALIKE MIFAMALIHA MIFAMALIBALIKE MIFAMALIBALIHA v.a.s. Permuter. Mifamaliha polasy nareo roe. Mettez-vous à la place l'un de l'autre. 
MIHAMAMALIKE MIHAMAMALIBALIKE v.a.s. Commencer à chavirer, tourner. 
MIVALIKE MIVALIHA MIVALIBALIKE MIVALIBALIHA v.a.s. 1. Changer de côté, chavirer, être à l’envers, se retourner, tourner. Mivali-dela, ne pas tenir sa parole, se dédire. Mivali-doha ho añe, mettre le cap sur. Mivali-panjea, se retourner dans son lit. Mivalik’ay, devenir fou, être dérouté, perdre la tête. Iha leroa mifohaza, mivaliha. Réveille-toi, retourne-toi. Nivalike ty laka eñe. La pirogue a chaviré. Nivalike ty tsioke iñe. Le vent a changé. Mivalike ty kapotsa^ao. Votre paletot est à l’envers. Nivalike ty taike. Le temps a changé. Nivalike ty ai^e. Il a perdu la tête. Prov. Tsy meñatse hivalike mañatsike ka tanjok’aonjilahe. Qui n’a pas honte de faire face comme les cornes d’un bélier (Qui manque sans vergogne à sa parole). 2. Passer à l’ennemi, rejeter, trahir, violer. Nivali-dela ty temoa, le témoin s'est dédit. Nivalike tami^i ty fañekena nata^e ie. Il a violé la convention qu’il avait faite. Nivalike ho fahavalo ie. Il a passé à l’ennemi. Nivalike tamiko ie. Il m’a trahi. 
PAMALIKE PAMALIBALIKE s. 1. Celui qui chavire, retourner. 2. Celui qui trahit, viole. 
PIFAMALIKE PIFAMALIBALIKE s. Ceux qui permutent. 
PIVALIKE PIVALIBALIKE s. Celui qui change, traître. 
VOAVALIKE VOAVALIBALIKE p. 1. Changé de côté, chaviré, mis à l’envers, retourné, tourné. 2. Trahi, violé —> vinalike vinalibalike.
VALINTOA
r. 1. Idée de remuer, de s’agiter —> fanto, haro, hetseke, hozo, kofoke, kontsa, kopakopake, koropoke, ola, tezontezo. 2. Idée d’être furieux, de se démener. 
AMPIVALINTOAÑE AMPIVALINTOAÑO v.p. Qu’on fait agiter, remuer, rouler, troubler. 
AVALINTOA AVALINTOAÑO v.i. A agiter, mettre en désordre, rouler, troubler. 
FAMPIVALINTOAÑA s. Manière de faire agiter, remuer. 
FIAVALINTOA s. Action de s’agiter. 
FIAVALINTOAÑA s. Façon de s’agiter comme la mer, les nuages. 
IVALINTOAÑA v.c. (tr. MI~). 
MAMPIVALINTOA MAMPIVALITOAÑA v.a.s. Faire agiter, remuer, rouler, troubler. 
MIHAMIVALINTOA v.a.s. Commencer à rouler, s’agiter. 
MIVALINTOA v.a.s. 1. Rouler comme la fumée, s’agiter, se remuer. Mivalintoa mare aja retoa. Ces enfants remuent beaucoup. Mivalintoa raho reñe. Les nuages roulent rapidement. Mivalintoa ty riake. La mer est très agitée. 2. Etre furieux, se démener. 
PIVALINTOA s. Ce qui roule, s’agite.

VALIZY (Or. fr.)
s. Valise.

VALO1
adj. num. Huit. Fahavalo, huitième, maladie ou toutes choses qui tuent —> arete raha mamono. Fahavalo^e, le huitième. Fañim-balo^e, pour la huitième fois. Im-balo, huit fois. Miasa lera valo tsy mieñe, travailler huit heures d'affilée. Miatseke ty fahavalo, affronter l'ennemi. Raike sy valo, une minute et huit secondes, moment, passe (Prostitution). Vaki^i valo, un huitième. Valo anjo, huit jours. Valo zoro, octogone, variété de tortue. Limy ampea telo manjary valo. Cinq plus trois égale huit —> Lime tovoña telo mañomea valo. Ty filime toy tsy azo^i ty aja ambani^i ty folo valo ambe tao. Ce film est interdit au moins de dix-huit ans. Folo zara valo, ty vali^e raike, ambi^e roe. Dix divisé par huit, quotient un, reste deux. Akore hikapoke ray sy valo tsika. Allons tirer un coup (En s’adressant aux prostituées). Laha zaho ro tsy mahazo ty masiny ami^i valo, hanjambe ty mañarakarake aze aho. Si je rate le train de huit heures, je prendrai celui d'après.

VALO2
VALOVALO
r. Idée de changement —> are, balihaoke, falo, finja, fotetse, hafa, hetseke, kisake, odake, ova, tsaloke, valike. 

FIVALONA FIVALOVALONA s. Changement, évolution. Fivalon-ja, contusion. 
MAMPIVALO MAMPIVALOVALO v.a.s. Faire changer. Mampivalo mena, bronzer. 

MIVALO
MIVALOVALO v.a.s. Devenir. Mivalo foty, devenir blanc. Mivalo mainty, noircir. Mivalo mena, bronzer, rougir —> mihamena. Mivalon-ja, contusionner.
VALOPE (Or. fr.)
s. Enveloppe.

VALOPINDE (Or. sak.)
s. Maille. Harata valopinde, filet à mailles larges.

VAMBA VAMBAVAMBA
adj. Cocu, mis à découvert, révélé, surpris, trompé —> ahe, ambaka, fente, sandoke, seritse, verevere. 
AMAMBA AMAMBAO v.c. (tr. MANAM~). 
AMPAMAMBA AMPAMAMBAO v.p. Qu’on fait découvrir, surprendre. 

FAMAMBA FAMAMBAVAMBA s. Façon de surprendre. Famamba valy, moment où on surprend sa femme, son mari en situation d’adultère. 
FAMPAMAMBA s. Manière de faire découvrir, surprendre. 
MAHAVAMBA v.a.s. Pouvoir découvrir, surprendre. 
MAMAMBA MAMAMBA v.a.s. Découvrir, surprendre. Mamamba vale, surprendre son époux, son épouse en situation d’adultère. 
MAMPAMAMBA MAMPAMAMBA v.a.s. Faire découvrir, surprendre. 
PAMAMBA s. Celui qui découvre, surprend. 
PIVAMBA PIVAMBAVAMBA s. Celui qui est découvert, surpris. 

VAMBA VAMBAO v.p. Qu’on découvre, surprend. Vamba nanjanto, surpris en train de commettre un adultère. Vamba am-pangala eo ie. On l’a surpris en train de tricher.

VANDA
VANDAVANDA
adj. 1. Marbré, moucheté, tacheté, tigré —> marato. 2. A double face, hypocrite. Prov. Ana^i ty do vanda. L'enfant du boa est tacheté (Tel père, tel fils).
VANDANDOHA
s. Dame tombée (Variété de poisson).

VANDE
VANDY VANDEVANDE = VANDIVANDE
s. Blague, fausse apparence, histoire inventée, mensonge —> ponde, tombo, verevere. Anake vandivande, mensonge facile à découvrir. Tsy raha vande zao. Ce n’est pas un mensonge. Vande avao, ho aho, o fa tsy maintsy hiare io. Ce n'est pas vrai, dis-je, car je suis sûr qu'il va changer. 
AMPAVANDESE AMPAVANDESO AMPAVANDEVANDESE AMPAVANDEVANDESO v.p. Qu’on fait mentir. 
AVANDESA AVANDESO AVANDIVANDESA AVANDIVANDESO v.c. (tr. MA~). A qui on ment, qu’on trompe. Mora avandesa, prendre pour argent comptant. Ka avandesa^ao zaho. Ne me mens pas. Ino ty anto^e avandesa^ao ho zay ? Pourquoi mens-tu de la sorte ? 
FAMPAVANDESA FAMPAVANDEVANDESA s. Manière de faire mentir. 
FAVANDESA FAVANDIVANDESA s. Erreur d’appareil de mesure, façon de mentir, fossette. 
KIVANDE KIVANDEVANDE s. Imitation par jeu. Anake nanao kivandevande manao hoe zao. Elle est comme un enfant qui ment un peu. 
MAHAVANDE MAHAVANDIVANDE v.a.s. Mensonger. 
MAMPAVANDE MAMPAVANDEVANDE v.a.s. Donner un démenti, faire mentir. 
MAVANDE MAVANDESA MAVANDIVANDE MAVANDIVANDESA v.a.s. Etre faux, mentir, ne pas être juste (Appareil de mesure), tromper. Ka mavande. Ne mens pas. Tsy zaho ro mavande fa ty olobe taloha. Ce n'est pas moi qui mens mais ceux qui me précèdent. Mavande lera io. Cette montre n'est pas bien juste. Iha lehe, tsy nohavande ? Dis donc toi, tu ne mentirais pas ? Mavande balansy io. Cette balance n’est pas juste. Njainjaike, mavande ty maso. Parfois, les yeux ne voient pas bien. 
MIHAMAVANDE MIHAMAVANDEVANDE v.a.s. Devenir menteur. 

PAVANDE PAVANDIVANDE s. Menteur. Prov. Aleo toje pañosave te^e toje pavande. Mieux rencontrer un sorcier qu'un menteur.
VANDITSE VANDIBANDITSE
s. Action d’enlacer, d’entrelacer, d’entortiller —> fehe, fonta, rare, taly. Mamitsoke vanditse, décroiser. Vandi-do, ceinturer. 
AMANDIRA AMANDIRO AMANDIBANDIRA AMANDIBANDIRO v.c. (tr. MAM~). 
AMPAMANDIRE AMPAMANDIRO AMPAMANDIBANDIRE AMPAMANDIBANDIRO v.p. Qu’on fait faire entortiller, entrelacer. 
AMPIVANDIRE AMPIVANDIRO AMPIVANDIBANDIRE AMPIVANDIBANDIRO v.p. Qu’on fait entortiller, entrelacer. 
AVANDITSE
AVANDIRO AVANDIBANDITSE AVANDIBANDIRO v.i. A entortiller, entrelacer. Avandiro soa santira^ao oñe. Attachez bien votre ceinture. Avandibandintsika ami^i sarety io hosy toy soa hahafatsake aze. Entortillons cette corde autour du bras de la charrette pour le consolider. 
FAMANDIRA FAMANDIBANDIRA s. Ce autour de quoi on entortille, façon d’entortiller, d’entrelacer. Famandira hosin-tsambo, amarrage. 
FAMPAMANDIRA FAMPAMANDIBANDIRA s. Manière de faire faire entortiller, entrelacer. 
FAMPIVANDIRA FAMPIVANDIBANDIRA s. Manière de faire entortiller, entrelacer. 
FIFAMANDIRA FIFAMANDIBANDIRA s. Entortillement, entrelacement. 
FIVANDITSE FIVANDIBANDITSE s. Complexe. 
FIVANDIRA FIVANDIBANDIRA s. Entortillement, entrelacement. 
IFAMANDIRA IFAMANDIBANDIRA v.c. (tr. MIFAM~). 
IVANDIRA IVANDIRO IVANDIBANDIRA IVANDIBANDIRO v.c. (tr. MI~). Prov. Minje ami^i ty sadia ty safa ka teña tompo^e ro ivandira^e. La parole est comme un pagne qui embrasse soi-même. 
MAHAVANDITSE MAHAVANDIBANDITSE v.a.s. Pouvoir entortiller. 
MAMANDITSE MAMANDIRA MAMAMDIBANDITSE MAMAMDIBANDIRA v.a.s. Entortiller, entrelacer, rouler autour. Mamanditse tomboke, croiser les jambes. 
MAMPAMANDITSE MAMPAMANDIRA MAMPAMANDIBANDITSE MAMPAMANDIBANDIRA v.a.s. Faire faire entortiller, entrelacer, rouler autour. 
MAMPIVANDITSE MAMPIVANDIRA MAMPIVANDIBANDITSE MAMPIVANDIBANDIRA v.a.s. Entortiller, entrelacer, rouler autour. 
MIFAMANDITSE MIFAMANDIBANDITSE v.a.s. S’enchevêtrer, s’entortiller, s’entrelacer. 
MIHAMIVANDITSE MIHAMIVANDIBANDITSE v.a.s. Commencer à s’entortiller, s’entrelacer. 
MIVANDITSE MIVANDIRA MIVANDIBANDITSE MIVANDIBANDIRA v.a.s. Etre entortillé, entrelacé, roulé autour. Mivanditse hosy reo. Ces cordes sont entrelacées. Mivandibanditse ami^i ty tañan-kazo ty taritariky io. Les lianes s’entortillent autour des branches. 
PAMANDITSE PAMANDIBANDITSE s. Celui qui entortille, entrelace. 
PIFAMANDITSE PIFAMANDIBANDITSE s. Ceux qui s’entortillent, s’entrelacent. 
PIVANDITSE PIVANDIBANDITSE s. Ce qui s’entortille, s’entrelace. 
VANDIRE VANDIRO VANDIBANDIRE VANDIBANDIRO v.p. Qu’on entortille, entrelace. Vandira^i ty vahe hazo toy. Les lianes enlacent cet arbre. 
VOAVANDITSE VOAVANDIBANDITSE p. Entortillé, entrelacé —> vinanditse vinandibanditse.

VANGA
VANGAVANGA (Or. sak.)
s. Prix d’achat. Pandoa vangaloha, contribuable. Vanga lohañ'aombe, impôt sur le nombre de bovins. 

AMANGA
AMANGAO AMANGAVANGA AMANGAVANGAO v.c. (tr. MAM~). Mañino laha hamangantsika tseke fia reto ? Pourquoi n’irions-nous donc pas vendre ces poissons ? 
AMPIVANGA AMPIVANGAO AMPIVANGAVANGA AMPIVANGAVANGAO v.p. Qu’on fait vendre. 

AVANGA AVANGAO AVANGAVANGA AVANGAVANGAO v.i. A acheter. Tsy ampe ty jala havanga aze. Il n’y pas assez d’argent pour l’acheter. 
FAMPIVANGA FAMPIVANGAVANGA s. Manière de faire vendre. 
FIVANGA FIVANGAVANGA s. Acquisition. 

IVANGA IVANGAO IVANGAVANGA IVANGAVANGAO v.c. (tr. MI~). Ivangao paraky koa ty fimpoli^e. Utilisez aussi sa monnaie pour acheter du tabac. Ivangao sabake aho. Achetez-moi un chapeau. 
MAHAVANGA MAHAVANGAVANGA v.a.s. Pouvoir vendre. 

MAMANGA MAMANGAVANGA v.a.s. Vendre. Namanga vare roze fa nahavokatse. Ils ont vendu du riz car il a pu produire. 
MAMPIVANGA MAMPIVANGA MAMPIVANGAVANGA MAMPIVANGAVANGA v.a.s. Faire vendre. 

MIVANGA
MIVANGA MIVANGAVANGA MIVANGAVANGA v.a.s. Acquérir. Iha tsy hivanga fia, ho i. Tu n’achèteras pas les poissons, dit-il. Ambahakile añe voho mivanga akoho anjoany. Aujourd’hui, on achète des poules à Ambahakily. 

PAMANGA PAMANGAVANGA s. Vendeur. 
PIVANGA PIVANGAVANGA s. Acheteur, acquéreur. Tsy misy pivanga tsaño akalo o. Cette maison à vendre n'a pas d'acquéreur. 

VANGA VANGAO
VANGAVANGA VANGAVANGAO v.p. Qu’on achète. Folako raike avao ro hovangako. Je n’achèterai que la contenance d’une bouteille. Ho vanga^ao iaby va lafa raha hita^ao mbeñe. Tu vas donc acheter toutes ces choses que tu trouves çà et là.

VANGY1
s. Canine, croc, mandibule —> hy, kavitse, vaike.

VANGY2
VANGIVANGY (Or. mer.)
r. Idée de visite —> safo, tangirike, tilike. 
AMANGIA
AMANGIO AMANGIVANGIA AMANGIVANGIO v.c. (tr. MAM~). 
AMPAMANGIE AMPAMANGIO AMPAMANGIVANGIE AMPANGIVANGIO v.p. Qu’on fait visiter. 
FAMANGIA FAMANGIVANGIA s. Cadeaux de visite, façon de visiter, la cause, le lieu. Lera famangia, heure de visite. La ty nama^ao nampanday hafatse famangia anao. C’est votre ami qui m’a chargé de vous présenter ses salutations. 
FAMPAMANGIA FAMPANGIVANGIA s. Manière de faire visiter. 
FIFAMANGIA FIFAMANGIVANGIA s. Façon de se rendre mutuellement visite. 
IFAMANGIA IFAMANGIVANGIA v.c. (tr. MIFAM~). 

MAHAVANGY MAHAVANGIVANGY v.a.s. Pouvoir visiter. Prov. Ze mahavangivangy ro tean-dongo. Celui qui visite souvent est aimé de ses amis, de ses parents. 

MAMANGY
MAMANGIA MAMAMGIVANGY MAMANGIVANGIA v.a.s. Souhaiter le bonjour ou présenter ses respects dans une lettre, visiter. Mamangy an-taratasy, souhaiter le bonjour dans une lettre. Mamangy haratia, présenter ses condoléances. Mamangy marary, visiter un malade. Ndao hamangy an-joze tsika. Allons leur présenter nos condoléances. 

MAMPAMANGY
MAMPAMANGIA MAMPAMANGIVANGY MAMPAMANGIVANGIA v.a.s. Envoyer des compliments, présenter ses hommages. Mampamangy ty longo^ao añe iaby. Mes compliments à toute votre famille. Mampamangy aze añe, lahy. Veuillez lui présenter mes hommages. 
MIFAMANGY MIFAMANGIVANGY v.a.s. Se rendre visite mutuellement. 
PAMANGY PAMANGIVANGY s. Visiteur. 
PIFAMANGY PIFAMANGIVANGY s. Ceux qui se rendent visite. 
VANGIE
VANGIO VANGIVANGIE VANGIVANGIO v.p. Qu’on visite. 

VOAVANGY VOAVANGIVANGY p. Visité —> vinangy vinangivangy.

VANGO1
s. Lubine (Chanidés, Chanos salmoneus).

VANGO2
VANGOVANGO
s. Action de battre, de frapper, coup —> baty, daboke, fofoke, kaboke, kapoake, kapoke, komonjo, kopaike, lapoake, pañake, ravoke, tempo, tonta, vono. Ambangovango^e, aperçu, couci-couça. Faly vango an-doha, interdit d'être frappé à la tête. Mahita ty am-bangovango^e, trouver chaussure à son pied. Vango kobay, coup de bâton. Vango komonjo, coup de poing. Vango mare vata^e, coups innombrables et violents. Vango tampify, assènement d’une gifle. Vango timpake, coup de pied. Vangoañ’aombe, coups donnés à un bœuf (Coups donnés sans ménagement à quelqu’un). Vango ty gitara, mideboke ty langoro daba. Les guitares se font entendre, les tambours faits de caisses résonnent. Mate^i ty vango sañ’anjo ie. Il est continuellement assommé de coups. Nañapoapoake vango tsifa ty benge. La chèvre redoubla de coups de corne. 
AMANGOA AMANGO AMANGOVANGOA AMANGOVANGO v.c. (tr. MAM~). 
AMPAMANGOE AMPAMANGO AMPAMANGOVANGOE AMPAMANGOVANGO v.p. Qu’on fait fouetter, frapper. 

AVANGO
AVANGO AVANGOVANGO AVANGOVANGO v.i. A battre, frapper. 
FAMANGOA FAMANGOVANGOA s. Attaque, attentat, champ de bataille, fouet, maillet, verge. Famangoa miarake ami^i fialia, attaque à main armée. Famangoañ'aponga, baguette de tambour —> kobay famangoa langoro. Famangovangoa olo fahatane, agression. 
FAMPAMANGOA FAMPAMANGOVANGOA s. Manière de faire battre, fouetter, frapper. 
FIFAMANGOA FIFAMANGOVANGOA s. Bataille, combat, dispute, querelle. 
IFAMANGOA IFAMANGOVANGOA v.c. (tr. MIFAM~). 
IVANGOA IVANGO IVANGOVANGOA IVANGOVANGO v.c. (tr. MI~). 

MAHAVANGO MAHAVANGOVANGO v.a.s. Pouvoir battre. 

MAMANGO
MAMANGOA
MAMANGOVANGO MAMANGOVANGOA v.a.s. Administrer, assaillir, asséner, battre, combattre, fouetter, fustiger. Mamango ala, effectuer une battue en forêt. Mamango kobay, frapper à coups de bâton. Mamango meso pangalatse, attaquer un voleur à coups de couteau. Mamango olo tsy misy anto^e, agression. Mamango pianatse, cogner un élève. Mamangovango olo fahatane, agresser quelqu’un. Mamango kobay tsaño reo malaso reo. Les voleurs de boeufs frappent avec un bâton sur les maisons. Toroa zera reheñe, namango antiñana zay tsioke iñe. Vers trois heures, le vent vient de l'est. 
MAMPAMANGO MAMPAMANGOA MAMPAMANGOVANGO MAMPAMANGOVANGOA v.a.s. Faire battre, frapper. 

MIFAMANGO MIFAMANGOA MIFAMANGOVANGO MIFAMANGOVANGOA v.a.s. Discuter, se battre, se disputer. Mifamango matetike rahabe reo. Ces garçons se disputent souvent. 
MIHAMAMANGO MIHAMAMANGOVANGO v.a.s. Commencer à battre, fouetter. 
PAMANGO PAMANGOVANGO s. Assaillant, celui qui bat, frappe. 
PIFAMANGO PIFAMANGOVANGO s. Batailleur, combattant. 
VANGOE
VANGO VANGOVANGOE
VANGOVANGO v.p. Qu’on bat, frappe. Ka vangoa^ao ho io ie. Ne le battez pas de la sorte. Tsy toko^e ho vangoe ty pianatse mahery loha. Il ne faut pas frapper les élèves têtus. 

VOAVANGO = VOAMBANGO VOAVANGOVANGO = VOAMBANGOVANGO p. Battu, fouetté, frappé —> vinango vinangovango.

VANGOVANGO
s. Bracelet —> bangy, fehe, lera, taña.

VANIA
s. 1. Aine, bas-ventre, hanche, taille —> lefera, sarotso, tohake. Taolam-bania, bassin. 2. Blennorragie.
VANILY (Or. fr.)
s. Vanille.

VANTA VANTAVANTA
adj. Direct, droit, sans détours —> direkete, hity. La vanta^e to, certainement. 
AMANTAÑA
AMANTAÑO AMANTAVANTAÑA AMANTAVANTAÑO v.c. (tr. MAM~). 
AMPAMANTAÑE AMPAMANTAÑO AMPAMANTAVANTAÑE AMPAMANTAVANTAÑO v.p. Qu’on fait aller droit, qu’on fait passer un séjour chez quelqu’un. 
AVANTA
AVANTAÑO AVANTAVANTA AVANTAVANTAÑO v.i. A faire aller droit. 

FAMANTAÑA
FIVANTAÑA FAMANTAVANTAÑA = FIVANTAVANTAÑA s. But, façon d’aboutir à, d’agir sans hésiter, d’aller droit à, le lieu, le motif. 
FAMPAMANTAÑA FAMPAMANTAVANTAÑA s. Manière de faire aller directement, continuer sans s’arrêter, séjourner chez quelqu’un. 
IVANTAÑA IVANTAÑO IVANTAVANTAÑA IVANTAVANTAÑO v.c. (tr. MI~). 

MAMANTA = MIVANTA
MAMANTAÑA
MIVANTAÑA MAMANTAVANTA = MIVANTAVANTA MAMANTAVANTAÑA = MIVANTAVANTAÑA v.a.s. Aller droit, aboutir, agir sans hésiter, passer un séjour chez quelqu’un, se restaurer chez quelqu’un. Namanta tami^i ragova ao ie ka nahazo ty raha nila^e. Il est allé droit chez le gouverneur et a obtenu ce qu'il avait demandé. Nivanta tami^i ty olo tsy hay ie la nivoa verivere. Il est allé rendre visite à un inconnu qui l'a trompé. Volaño mivanta tsy an-kisitsy ty hevi^ao. Dites crûment votre pensée. Tsy mivanta ami^ao añe kinokino zay. Cette critique ne s'adresse pas à vous. 
MAMPAMANTA = MAMPIVANTA MAMPAMANTAÑA = MAMPIVANTAÑA MAMPAMANTAVANTA = MAMPIVANTAVANTA MAMPAMANTAVANTAÑA = MAMPIVANTAVANTAÑA v.a.s. Faire aller droit, directement, faire continuer sans arrêt, séjourner dans un lieu. 
PAMANTA = PIVANTA PAMANTAVANTA = PIVANTAVANTA s. Celui qui va droit à.
VANTAKE
r. Idée d’activité intense, d’effort, de volonté, de zèle —> ae, entetse, ezake, fo, risike, tea, vono, zoto. 
FIVANTAHA s. Diligence, effort, volonté, zèle. Tsy mahavaño nja ino nja ino laha tsy misy ty fivantaha. On ne réussit rien sans effort. Mahatsereke ty fivantaha nata^e. Il a montré un zèle extraordinaire. 
IVANTAHA IVANTAHO v.c. (tr. MI~). Ze hampandeha ty fianara^i pianatse reo ro sabo^e hivantaha^ao. Vous devez faire tout votre possible pour faire progresser vos élèves. 
MAMPIVANTAKE MAMPIVANTAHA v.a.s. Faire s’efforcer. 
MIVANTAKE MIVANTAHA v.a.s. Faire du zèle, s’efforcer. Iha mba raha mivantake mare. Tu fais beaucoup d'efforts. Mivantake ie mba hampandeha ty fianara^e. Il fait beaucoup d’efforts pour avancer dans ses études. 
PIVANTAKE s. Courageux.
VANTARA VANTAVANTARA (Or. fr.)
adj. Content de soi, fanfaron, vantard —> boha, evotse, reboke, roboke, senge, tsiriry. Tsy vantara, non arrogant, sobre —> tsy mirengerenge. 
HAVANTARA HAVANTAVANTARA s. Vantardise. 
MAHAVANTARA MAHAVANTAVANTARA v.a.s. Rendre fanfaron, vantard.

VANTAZA
s. Abat-jour, abri provisoire qui donne de l’ombre.

VAÑA
s. Variété d’oiseau de mer échassier.

VAÑO VAÑOVAÑO = VAÑOMBAÑO
adj. Accompli, arrivé à bonne fin, parfait, réussi —> dobo, domo, efa, lefe, tampitse, tanterake, vita. Tsy vaño ty varivary ho natao anjoany, hamaray koa. Ce qu'on s'est proposé de faire aujourd'hui n'est pas fait, alors à demain. Tsy vaño avao ty havoria toy fa mimenemene ty olo. Cette réunion est annulée car le peuple murmure. Hatsake vañom-bele toy. Ce champ a produit beaucoup de patates. Manga vañom-boa toy. Ce manguier produit de bons fruits. Johary vañom-bole io. Cet homme fait beaucoup de plantations. Vaño ty rombo. Les applaudissements se font entendre. Tsy vaño ty ana^i aomby io. Les petits de cette vache ne réussissent pas. Tsy vaño tanimbary toy. Cette rizière produit peu. Tsy vaño ty fañiriako. Mes projets ont échoué. 

FAHAVAÑOÑA FAHAVAÑOVAÑOÑA S. Réussite. Ino ty anto^e ty fahavañoña^e ? Quelle la cause de sa réussite ? 
MAHAVAÑO MAHAVAÑOVAÑO = MAHAVAÑOMBAÑO v.a.s. Avoir osé, fructifier, mener à bonne fin, produire, réussir. Mahavaño vare ie. Il plante beaucoup de riz. Tsy mahavaño nje raha raike ie. Il ne fait rien de bon. Tsy mahavaño anake akoho o. Les poussins de cette poule ne réussissent pas.

VAO
VAOVAO
I. adj. Frais, neuf, nouveau, récent, tendre —> tsakoberoke. Fahita raha vaovao, découverte. Kiraro vao, souliers neufs. Mahita raha vaovao, découvrir. Mbo vao, encore neuf. Mofo vao, pain frais. Raha vaovao, nouvelle, nouveauté. Taom-baovao, nouvel an. Vary vao, riz nouveau. Zazavao, apprenti, conscrit, novice. Zisike fisia^i ty fivolaña vao, jusqu'à nouvel avis. Ikaloa salotse vao aja io. On a acheté des habits neufs pour cet enfant. Zaho tsy mba sosotse ami^i ty fampisehoa vaovao. Je n’ai pas beaucoup d’attirance pour les spectacles modernes. II. s. Information, nouvelle. Fivolaña vaovao, communication d'une nouvelle —> fandefasa vaovao. Mañambara vaovao, donner des nouvelles. Mañele vaovao, colporter —> mañele tsaho. Mañome vaovao, donner des renseignements. Vaovao mahataitse, nouvelle alarmante. Vaovao tsy misy foto^e, nouvelle sans consistance. Ino ty vaovao ? Quoi de neuf ? Hañambara vaovao ami^areo ty Ramose. Monsieur vous donnera des nouvelles. Miamby ty vaovao hambara ami^i radiô ao zahay. Nous attendons l'information qui sera dite à la radio. Tsy misy olo afake mañome vaovao antsika. Personne ne peut nous renseigner.
III. sub. Aussitôt. 
AMPAÑAVAOZE AMPAÑAVAOZO AMPAÑAVAOVAOZE AMPAÑAVAOVAOZO v.p. Qu’on fait rajeunir, renouveler. 
AÑAVAOZA AÑAVAOVAOZA v.c. (tr.
MAÑ~). 
FAMAOÑA = FAÑAVAOZA FAMAOVAOÑA = FAÑAVAOVAOZA s. Renouvellement, rénovation. 

HAVAO HAVAOVAO s. Etat de ce qui est neuf, renouvelé. 
FAÑAVAOZA FAÑAVAOVAOZA s. Façon de faire pour la première fois, de renouveler. 

MAHAVAO MAHAVAOVAO v.a.s. Pouvoir rajeunir, renouveler. 

MAMAO
MAÑAVAO MAMAOÑA = MAÑAVAOÑA MAMAOVAO = MAÑAVAOVAO MAMAOVAOÑA = MAÑAVAOVAOÑA v.a.s. Etre apprenti, novice, faire pour la première fois, remettre à neuf, renouveler. Namao an’i satsoko o ampela io. Cette femme a remis à neuf mon chapeau. Voho mañavao ami^i asa toy aho. Je suis novice dans ce travail. 
MAMPAMAO = MAMPAÑAVAO MAMPAMAOZA = MAMPAÑAVAOZA MAMPAMAOVAO = MAMPAÑAVAOVAO MAMPAMAOVAOZA = MAMPAÑAVAOVAOZA v.a.s. Faire renouveler. 

MIHAVAO MIHAVAOVAO v.a.s. Changer, rajeunir, se renouveler. 
PAMAO = PAÑAVAO PAMAOVAO = PAÑAVAOVAO s. Apprenti, celui qui renouvelle. 
VAOÑE VAOÑO VAOVAOÑE VAOVAOÑO v.p. Qu’on remet à neuf, renouvelle.
VAOVY
s. Variété de bois très résistant (Cesalpiniacée, Tetrapterocarpon geayi H. Humb.).
VARANGITA
r. Idée de montrer les dents, soit de colère, soit en riant. 
AVARANGITA v.i. A montrer (Les dents). 
FIVARANGITA s. Façon de montrer les dents, la cause, sourire. 
MAMPIVARANGITA v.a.s. Faire montrer les dents. 
MIVARANGITA v.a.s. Chez le mort, lèvres retroussées montrant les dents, sourire.

VARAPOHE
s. Vent de nord à nord-est, de force 1 à 5, pendant la saison des pluies. 
AMARAPOHE v.c. (tr. MAM~). 
MAMARAPOHE v.a.s. Souffler du nord à nord-ouest. Laha ie hanany io ro mamarapohe, direkete Morombe tsika anjoany. Maintenant, si le vent varapohe arrive, nous atteignons directement Morombe aujourd’hui.
VARATSAZA
s. Vent d’est à nord-est de force 1 à 5, alizé. 
MAMARATSAZA v.a.s. Souffler d’est à nord-est.
VARATSE
s. Foudre, tonnerre. Fanji-baratse, paratonnerre —> aole varatse. Marike famantara ranoñ'oram-baratse, signes avant-coureurs de l'orage. Oram-baratse, orage, pluie battante. Vinakim-baratse varavaña toy. La foudre a détruit cette porte. Mipoake ty varatse. Le tonnerre gronde.

VARAVAÑA = VARAVARA
s. Porte. Mañily varavaña mare, barricader une porte. Tampem-baravaña, battant. Varavarakely, fenêtre. Varavaram-be, portail. Varavaña filira, porte d'entrée. Varavaña migororosy, porte coulissante. Varavaña misokatse an-kavana, porte s’ouvrant à droite. Prov. Varavañan-Jañahare tsy re mikapaike. La porte de Dieu ne claque pas.
VARAVARA
s. Variété de poisson (Lutjanidés, Lutjanus spp.).

VARE
VARY
s. Riz. Efatse toko^i vare reo, quatre tas de riz —> vare koboña^e efatse. Fotim-bare, riz décortiqué, pilé. Koboñam-bare, tas de gerbes de riz. Lava-bary, trou creusé dans la terre pour y conserver le riz. Mamoty vare, décortiquer du riz. Manapa-bare, moissonner le riz. Soro vare, offrande de riz. Tanembare = tanim-bare, rizière. Vare akotse, riz non décortiqué. Vare aloha, riz de première saison semé en hiver —> vary asotsy. Vare amin-jonono, riz au lait. Vare amin-tsaka, riz aux brèdes. Vare finga raike, une assiettée de riz. Vare hane lany sañ’anjo, consommation quotidienne de riz. Vare rarake, riz tombé à terre. Varem-bazaha, blé.

VAREAKE VAREAVAREAKE
adj. De bonne mine, joyeux, souriant. Tsereke noho vareake, dans l’admiration. Vareake mare ty olo ka la nisinjake. Le peuple fut si content qu'il se mit à danser. 
MAHAVAREAKE MAHAVAREAVAREAKE v.a.s. Beau, charmant, qui donne du contentement, de la joie, du plaisir, souriant. Mahavareake aja ty fisa. Les jeux amusent les enfants. Mahavareake ahe ty minjanjy anao. Je suis content de vous entendre. Mahavareake tana toy. Ce village est charmant.

VARY VARIMBARY
r. Idée de chute, dégringolade, descente rapide —> bolisatse, daboke, fofoke, himpa, karakadisake, katsovoke, kininike, korisa, kotsovoke, latsa, lavo, onga, ravoke, tonta, tsamboko, vorotsake, zetsike. 
AMARIÑA
AMARIÑO AMARIMBARIÑA AMARIMBARIÑO v.c. (tr. MAM~). 
AVARY
AVARIÑO AVARIMBARY AVARIMBARIÑO v.i. Qu’on fait dégringoler, descendre. Avariño ambane añe tapa-biriky reo. Précipitez en bas ces morceaux de brique. 

FAMARIÑA FAMARIMBARIÑA s. 1. Façon de précipiter, le lieu le motif. 2. Façon de chasser, le lieu, le motif. 

FIVARIÑA FIVARIMBARIÑA s. Façon de dégringoler, de descendre, de tomber, le lieu, le motif. 
IVARIÑA IVARIMBARIÑA v.c. (tr. MI~). 
MAHAVARY MAHAVARIMBARY v.a.s. 1. Pouvoir descendre, précipiter. 2. Pouvoir chasser, dénoncer, dénoncer. 

MAMARY
MAMARIÑA MAMARIMBARY MAMARIMBARIÑA v.a.s. 1. Faire dégringoler, descendre, précipiter. 2. Chasser, dégrader, dénoncer. 
MAMPIVARE MAMPIVARIMBARE v.a.s. 1. Faire tomber. 2. Faire dégrader, dénoncer. 

MIVARY
MIVARIÑA
MIVARIMBARY MIVARIMBARIÑA v.a.s. 1. Dégringoler, descendre, tomber. 2. Se dégrader. 
PAMARE PAMARIMBARE s. 1. Celui qui fait descendre, tomber. 2. Celui qui dégrade, dénonce. 
PIVARY PIVARIMBARY s. Celui qui descend, tombe. 
VARIE
VARIO VARIVARIE
VARIVARIO v.p. Qu’on dégrade, dénonce. 

VOAVARY VOAVARIMBARY p. 1. Précipité. 2. Chassé, dénoncé —> vinary vinarivary.
VARIKE
s. Petit lémurien, macoco à queue annelée (Lemur catta,L.).

VARIRA
s. Albinos —> fote, holitse, tsiboko.
VARIVARE = 
VARIVARY
s. Plan, planning, programme, propos, projet, résolution. Varivariñ'asa voalahatse, projet défini. Tsy nivaño ty varivary ho natao nanjoane. Ce qu'on s'est proposé de faire aujourd'hui n'est pas fait. 
FIVARIVARIA s. Idée, pensée, propos, résolution. 
MAHAVARIVARE v.a.s. Pouvoir réfléchir, résoudre. Mahavarivare raha mivony, déchiffrer un mystère. 
MIVARIVARY v.a.s. Avoir l'intention de, projeter, se proposer. Mivarivary ho an-tety añy roze. Il se propose d'aller à la campagne. 
VARIVARIE
VARIVARIO v.p. Qu’on atteint, propose, résout, sur quoi on médite, réfléchit.

VARO
s. Variété de bois (Borraginacée, Cordia sp.).

VAROÑA
s. Espar traversier de la pirogue.
VAROTSE VAROVAROTSE = VAROBAROTSE
s. Commerce, marchandise, négoce, vente, trafic —> afera, kinanga, vily. Aly varotse, marchandage. Fikontea ty benefisi^i ty varotse, calcul des bénéfices. Habam-barotse, impôt sur les bénéfices. Hala-barotse, contrebande —> halatse famarota. Hetsa ami^i ty tombom-barotse, impôt sur les bénéfices. Mampigononosy raharaham-barotse, couler une affaire commerciale. Mampinje ty fatiantoke njake ty tombom-barotse, compenser les pertes et les profits. Mañary varotse, chiner —> manjoba-barotse. Mialy varotse, marchander. Mikasike ty varobarotse, commercialement. Oriñ'asam-barotse, affaire commerciale. Pangala-barotse, contrebandier —> pangalatse famarota. Panjaharaha varotse, homme d'affaire. Piasam-barotse, commis, employé de commerce. Pikarakara varotse, homme d’affaire. Tombom-barotse, bénéfice, profit. Tsaño famarota, boutique. Varotse atoka ho ñan'i ty pihina avao, vente exclusive aux consommateurs. Varotse mivonivony, vente clandestine. Varotse njaike mandeha, vente en gros —> varotse am-pake. Varotse tsy an-tsosa, vente au comptant. Fa lisatse mare ty aly varotse^ao zao. Les prix que vous proposez sont trop élevés. Ialio varotse sôvaly io. Marchandez le prix de ce cheval. Tsy mandeha ty varotse anjoany. La vente ne marche pas aujourd'hui. 
AMAROTA AMAROTO AMAROBAROTA AMAROBAROTO v.c. (tr. MAM~). Tsy azo amarota. Interdit de vendre. Voho nomaly ty namarota^ay. C'est seulement hier que nous avons commencé à vendre. Ohatsino ty amarota^ao aze ? Combien le vendez-vous ? 
AMPAMAROTE AMPAMAROTO AMPAMAROBAROTE AMPAMAROBAROTO v.p. Qu’on fait vendre. 
AVAROTSE AVAROTO AVAROBAROTSE AVAROBAROTO v.i. A vendre. 
FAMAROTA FAMAROBAROTA s. Commercialisation, façon de faire le commerce, de trafiquer, la cause, le lieu, le prix, magasin de vente. Am-baliki^i ty famarota, arrière-boutique. Azo avarotse, commercialisable. Famarota aoly, pharmacie —> famarota fanafody. Famarota boky, librairie. Famarota hena, boucherie. Famarota mofo, boulangerie. Famarota paraky, débit de tabac. Famarota ravake, bijouterie. Famarota toake, bar, débit de boissons. Latabo famarota, comptoir. Mitanjake varotse, tenir un commerce. Tsaño famarota, magasin de vente. Mirinjy ty famarota mofo. La boutique du boulanger est fermée. 
FAMPAMAROTA FAMPAMAROBAROTA s. Manière de faire commercialiser. 
FIVAROTA FIVAROBAROTA s. Vente. Sora-pivarota, acte de vente. Tsaño fivarota ravake, bijouterie. 
IVAROTA IVAROTO IVAROBAROTA IVAROBAROTO v.c. (tr. MI~). Tsy azo ivarota ty eto. Défense de vendre ici. 
MAHAVAROTSE MAHAVAROBAROTSE v.a.s. Pouvoir vendre. 

MAMAROTSE MAMAROTA MAMAROBAROTSE MAMAROBAROTA v.a.s. Commercer, faire le négoce, trafiquer, vendre. Mahay mamarotse, être doué pour le commerce. Ami^izay lehe ta Manahy eo mbo tsy nisy olo mamarobarotse rety. En ce moment-là, il n'y avait pas encore de boutique à Manahy. Mamarotse am-bata^e Rabe. Rabe vend à son propre compte. Handeha hamarotse aho. Je vais faire du commerce. Ia ro namarotse ty sigara toy tami^ao ? Qui t'a vendu cette cigarette ? 
MAMPAMAROTSE MAMPAMAROTA MAMPAMAROBAROTSE MAMPAMAROBAROTA v.a.s. Faire commercialiser, vendre. 
MIFAMAROTSE, MIFAMAROBAROTSE v.a.s. Commercer —> manao varotse. 
MIVAROTSE
MIVAROTA MIVAROBAROTSE MIVAROBAROTA v.a.s. Vendre. Mivarotse tsaka ty olo. Les gens vendent des brèdes. 
PAMAROTSE PAMAROBAROTSE s. Commerçant, marchand, vendeur. Lala maro pamarotse, rue commerçante. Pamarotse borokatera, camelot —> pamarotse fateñ'enta. Pamarotse feripiry, fripier. Pamarotse hena, boucher. Pamarotse raha fa hambo^e, chineur —> pamarotse enta fa demode, pamarotse enta fa dika-tao, pamarotse enta fa lany anjo, pamarotse fatiñ’enta, pamarotse feripery. Pamarotse raha mamy, confiserie. Pamarotse sabaka, chapelier —> pamarotse satsoke. Pamarotse tsakitsaky hena, charcutier. Ntia ty pamarotse siky. Voici le marchand d’étoffes. Manao kirebake mare ty pamarotse. Les commerçants se font une rude concurrence. 
PIVAROTSE PIVAROBAROTSE s. Vendeur. Pivarotse tsaky bak'amin-kena, charcutier. 
VOAVAROTSE VOAVAROBAROTSE p. Vendu —> vinarotse vinarobarotse.

VASA
VASAVASA
adv. Peut-être, possible —> mete. Fa niongake nomale roze, ka vasa mba ho ave anjoane avao. Ils sont partis hier, peut-être vont-ils arriver aujourd'hui. Anjamo hena eo vasa fa masake sa mbo manta. Goûtez un peu de cette viande pour voir si elle est cuite ou non. Vasa handeha koa nareo ? Peut-être serez-vous du nombre des partants ? Vasa tsy ho avy ie. Il ne viendra peut-être pas.

VATA1
s. Boîte, caisse, coffre, malle —> boaty, kapoake, kesike, kipoa, kofore, madikô, sandoke, tsaño. Anaka vata, petite malle. Vata be, grand coffre, grande malle. Vata vy, malle métallique.

VATA2
s. Carcasse, corps, ego, essentiel d’une chose, soi, tronc —> taho, taola, teña. Balansy fandanja enta bevata, bascule. Barika bevata, cuve. Bevata mare, colossal. Diso bevata, crime. Fihaoña bevata, congrès. Fitomboa^i ty fahadisoa bevata, recrudescence de la criminalité. Hosy vy bevata, câble. Isam-bata, chacun de nous en particulier, individuellement. Lovia bevata, cuvette. Mahay vata, égoïste. Mampañente vata ty dokotera, consulter un médecin. Manao hadisoa bevata, commettre un acte criminel. Manday vata^e ho johary, agir en homme. Mañafana vata, se chauffer. Mañaro vata, se défendre. Mañasara vata, s'accuser de. Mañavotse ty vata, se défendre. Miantoke ty hisolo vata olo, se charger de représenter quelqu'un. Miaro vata, se défendre. Mihetseketseke vata^e, faire parler de soi. Pare hañaro-vata sañ’anjo, être toujours sur la défensive. Valañ’oro, ce qui constitue le nez et surtout l’os nasal. Vata^e, droit, exact, juste, vrai, vraiment. Vatan-kazo, tronc. Vatan-ky, couronne d'une dent. Vatan-teña^e, lui-même en personne. Vezo vata^e, Vezo dans tout son être, Vezo vrai. Manavo menake ami^i ty vata^e ty ampela. Les femmes enduisent leur corps d’huile. Resiky bevata zao. C’est un grand bonheur. Zoke^e bevata zao moa senge^e io. Il taquine son grand frère. Misaotse bevata. Merci beaucoup. Soa vata aja ampela iñy. Cette jeune fille a un beau corps. Salama vata^e zaho zao. Je suis vraiment en bonne santé. Mañome ty lera vata^e ie. Elle donne l'heure exacte. Ino moa ty raha misy vata^e ? Qu’est-ce que la réalité ? La to vata^e an'izao. C'est tout à fait vrai. 
HABEVATA s. Ampleur. Manao habevatan-jala raike. Faire de même grosseur que la pièce de cinq francs
FMG. Ty tale ro hitsara ty habevata^i ty tsy fañaraha^ao lalaña. Le directeur appréciera la portée de votre indiscipline. 
MIHABEVATA v.a.s. S’accroître. Laka mañaly mihabevata koa nje. C'est une pirogue presque grande. Nihabevata mare ty Zilien. Julien a beaucoup grandi.
VATY = VATIA VATIVATY = VATIVATIA
s. Provisions pour le voyage. Lany vaty, à bout de provisions. Vatia vare, une provision de riz. Manao pare ty vatiako retoa aho. Je prépare mes provisions de voyage. 
AMPIVATIE AMPIVATIO AMPIVATIVATIE AMPIVATIVATIO v.p. Qu’on fait amener comme provisions pour le voyage. 
FAMPIVATIA FAMPIVATIVATIA s. Manière de faire amener comme provisions pour le voyage. 
FIVATIA FIVATIVATIA s. Façon de porter des provisions pour le voyage, la cause. 
IVATIA IVATIO IVATIVATIA IVATIVATIO v.c. (tr. MI~). Tsy misy hane ty añe ka zay ivatia^ay io. Il n’y a pas de nourriture là-bas, c’est pourquoi nous faisons des provisions. 
MAMPIVATY MAMPIVATIA MAMPIVATIVATY MAMPIVATIVATIA v.a.s. Faire amener comme provisions pour le voyage. 
MIVATY MIVATIA MIVATIVATY MIVATIVATIA v.a.s. Avoir des provisions pour le voyage. Zahay lehe mivaty filako koa, nañandesa^ay aze koa. Nous avons réservé un flacon pour pouvoir l'amener. Laha handeha alavitse la sabo^e hivaty. Quand on va loin, on a besoin de provisions. 
PIVATY PIVATIVATY s. Celui qui a des provisions pour le voyage.

VATO1 VATAVATO
s. 1. Bulletin de vote, ce qui sert dans un jeu de cartes, de dominos, pierre, poids de la balance. Fañisaha vato, dépouiller le vote. Fihalia vato, carrière —> fañaliam-bato. Haram-bato, corail. Katsakatsa-bato, caillou. Lalavato, route goudronnée. Lava-bato, grotte. Lava^i ty vato peratse, chaton. Loaki^i ty vatom-peratse, chaton. Manjare vato, se cristalliser. Mary vato, pierres empilées. Maro vato, pierreux. Orom-bato, promontoire rocheux. Pamaky vato, casseur de pierres. Rano am-bato, flaque d'eau dans les rochers. Tane be vato, sol pierreux, caillouteux, rocailleux. Tehem-bato, perche de propulsion par petits fonds —> tehen-daka. Tsangam-bato, pierre levée. Valavaton-dolo, monument funéraire. Vato balansy, contrepoids. Vato bevata, rocher. Vato faly, pierre sacrée —> vato masy. Vato fametsea tane, borne —> vato fañefera tane. Vato hara, quartz, récif. Vato manoko, grande roche. Vato mañente, cristal. Vato nono, aréole. Vato soro, carré de viande. Vatokiso, caillou rond et bien poli. Vatolahy, pierre commémorative. Vatopilatse, fronde. Vatopile, pile de lampe de poche. Vatosoa, pierre précieuse. Timpono vato ami^i vare reo. Enlevez les pierres mêlées au riz. Prov. Horita mangere, vato feno tay. Le poulpe crotte et la pierre est pleine d'excréments (Obligé de subir le défaut de quelqu'un). 2. Action d’amarrer, ancre —> ankira, fehe, nanga, rengo, rohe. Talim-bato, amarre, ancre. 
AMATOA
AMATO AMATOVATOA AMATOVATO v.c. (tr. MAM~). 
AMPIVATOE AMPIVATO AMPIVATOVATOE AMPIVATOVATO v.p. Qu’on amarre, fait amarrer. 
AVATO AVATO AVATOVATO AVATOVATO v.i. A amarrer. Navato eo ty laka eñe. On a mis la pirogue au sec. 
FAMATOA FAMATOVATOA s. Corde, façon d’amarrer, le lieu, port. 
FAMPIVATOA FAMPIVATOVATOA s. Manière de faire amarrer. 
FIVATOA FIVATOVATOA s. Ancrage. Fivatoa-tsambo, ancrage d'un navire. 
IVATOA
IVATO IVATOVATOA IVATOVATO v.c. (tr. MI~). 

MAMATO MAMATOA
MAMATOVATO MAMATOVATOA v.a.s. Amarrer, ancrer. Mamato laka, larguer les amarres d’une pirogue. Mamato sambo an-tsaraña, amarrer un navire à quai. 
MAMPIVATO MAMPIVATOVATO v.a.s. Ancrer, faire amarrer. Mampivato sambo, ancrer un navire. 
MIVATO MIVATOVATO v.a.s. Etre amarré. 
PIVATO PIVATOVATO s. Celui qui amarre. 
VOAVATO VOAVATOVATO p. Amarré, ancré.

VATO2
VATOVATO
r. Idée d’aller au-devant —> teñateña, tsena. 
AMATOA
AMATO AMATOVATOA AMATOVATO v.c. (tr. MAM~). 
AMPAMATOE AMPAMATO AMPAMATOVATOE AMPAMATOVATO v.p. Qu’on fait aller au-devant. 
FAMATOA FAMATOVATOA s. Façon d’aller au-devant, le lieu. 
FAMPAMATOA FAMPAMATOVATOA s. Manière de faire aller au-devant. 

MAMATO MAMATOA
MAMATOVATO MAMATOVATOA v.a.s. Aller au-devant. 
MAMPAMATO MAMPAMATOA MAMPAMATOVATO MAMPAMATOVATOA v.a.s. Faire aller au-devant. 
PAMATO PAMATOVATO s. Celui qui va au-devant. 
VATOE
VATO VATOVATOE
VATOVATO v.p. Au-devant de qui on va. Nivatovatoe^i ty olo ty ragova. Le peuple alla au-devant du gouverneur. 
VOAVATO VOAVATOVATO p. Au-devant de qui on est allé —> vinato vinatovato.

VATSAVATSA (Or. mer.)
r. 1. Idée de tomber avec abondance. 2. Idée de dire avec véhémence. 

MAMATSAVATSA v.a.s. 1. Tomber avec abondance. 2. Dire avec véhémence. Mamatsavatsa ompa amiñ'olo, abreuver quelqu'un d'injures. 

MIVATSAVATSA v.a.s. Etre abondant, tomber à verse. Ora mivatsavatsa, averse. La mivatsavatsa ty ranoñ‘ora. La pluie tombe à verse.
VATSITSA
s. Poisson-sabre (Chirocentridés, Chirocentrus dorab.).

VAVA
s. Requin-scie (Pristidés, Pristis pectinatus).

VAVA
VAVAVAVA
s. Bouche, gueule, ouverture, parole, passage libre en mer. Am-bava, au bout de la langue, dans la bouche, sur les lèvres. Ampela vava^e, commère. Azom-bavañ’olo, trop simple. Be vava, bavard —> basy vava, kapetoke, tea vola. Boka vava, médisant. Habe vava, bravade, fanfaronnade. Mahay vava, qui a la langue bien déliée. Malaky vava, volubile —> manao vavañ’ampela. Manao vava, changeant dans ses paroles. Manao vava tsy hanjanto, faire voeu de chasteté. Mañarake vavañ’olo, croire sans preuve. Mavo vava, bavard. Menavava, casque rouge (Coquillage). Mivalike ami^i ty vava natao, violer le serment de fidélité. Pisolo vava, avocat. Tampem-bava, bâillon —> sarom-bava, fehe vava. Vava lisatse, parole inconsidérée —> vava tsy to. Vava tsy ambe, paroles incontrôlées. Vava^e avao ro maro, qui parle beaucoup, mais ne fait rien. Vavabasy, fusil. Vavafo, estomac. Vavahady, entrée de la ville, portail. Vavam-boro, bec —> soñy. Vavam-pamarake, conseiller. Vavam-pory, anus —> hirim-pory, sañoam-pory. Vavan-tsiô, bec d'une cruche. Vavarano, calanque, confluent, crique, delta, embouchure. Vavarano fiboaha, canal de dérivation. Vavarano filira, canal d'amenée. Vavarano kelekele, calanque, chenal. Vava robake, parole sans conséquence. Vavolombelo, témoin. Tampe ty vava^i ba toy. La plaie est refermée. Zahay tsy fa hahazo an'i vava eñe ? Ne sommes-nous pas sur un passage libre sur la mer ? Asañasañao ty vava^ao. Ouvre bien ta bouche —> sokafo mare ty vava^ao. La vata^i tsy teako laha ho zay ty vava amalea ahy. Je n'aime pas tellement qu'on me réponde sur ce ton. Boka vava ie. Il s'exprime mal. Dev. Ty vava^e an-tsatsa^e, ty fori^e an-dambosi^e (=vako). Sa bouche sur la poitrine, son anus sur le dos (= rabot). Prov. Mavo vava ka valañy niketseha kabaro. Mauvaise bouche comme la marmite à qui on fait cuire des pois du Cap. 

FIVAVA FIVAVAVAVA s. Façon de criailler, criaillerie. 
IVAVA IVAVAVAVA v.c. (tr. MI~). 

MIVAVA
MIVAVAVAVA v.a.s. Bavard, criailler.

VAVAHADY (Or. mer. )
s. Entrée de la ville, portail.

VAVAHOALA
s. Endroit où les eaux s’accumulent.
VAVAKE VAVAVAVAKE
s. Adoration, culte rendu à Dieu, prière —> hanta, tantehe. Tea vavake ampela io. Cette femme est pieuse. 
AMPIVAVAHE AMPIVAVAHO AMPIVAVAVAVAHE AMPIVAVAVAVAHO v.p. Qu’on fait prier. 
FAMPIVAVAHA FAMPIVAVAVAVAHA s. Manière de faire prier. 
FIVAVAHA FIVAVAVAVAHA s. Adoration, prière, religion. Hiram-pivavaha, chant d'église. Manomboke ami^i fivavaha ty fivoria, débuter la réunion par une prière. Mifotse ty fivavaha zao. Cela concerne la religion. Ka mañarake ty fivavaha vande. Ne suivez pas une fausse religion. 
IVAVAHA
IVAVAHO IVAVAVAVAHA IVAVAVAVAHO v.c. (tr. MI~). Am-poto kile eo ty ivavaha^ay. Nous prions au pied du tamarinier. Njañahare avao ro azo ivavaha. On ne doit adorer que Dieu. 
MAHAVAVAKE MAHAVAVAVAVAKE v.a.s. Pouvoir, savoir prier. 
MAMPIVAVAKE MAMPIVAVAHA MAMPIVAVAVAVAKE MAMPIVAVAVAVAHA v.a.s. Faire prier. 
MIHAMIVAVAKE MIHAMIVAVAVAVAKE v.a.s. Commence à prier. 
MIVAVAKE
MIVAVAHA MIVAVAVAVAKE MIVAVAVAVAHA v.a.s. Adorer, prier. Tsy mivavake, athée —> tsy mino an-Jañahary. 
PIVAVAKE PIVAVAVAVAKE s. Adorateur, fidèle. Tsy pivavake, athée.

VAVE
s. Bru, femelle, femme —> ampela, barera, kemba, kivohy, madama, njarahe, rene, somonjara, vale, vinanto. Akohovave, poule. Ampirahavave, être sœurs. Ampirahavave rene, être enfants de deux soeurs. Anabave, soeur de frère. Anabavin-ja, tante. Anak’anabave, neveu, fils de soeurs. Dadivave, grand-mère. Faravave, cadette. Kosovave, salope. Mirahavave, sœur de sœur. Piasa vave^i ty bara, barmaid. Rafozam-bave, belle-mère. Rahavave, épouses de deux frères. Tanga vave = tangam-bave, bois de la mangrove (Rhizophoracées, Ceriops tagal Perr.). Vinanto vave, belle-fille, bru. Zafe vave, petite fille.
VAVOLOMBELO
s. Témoin —> temoa (v.
VAVA).

VAVONY
s. Appareil digestif, estomac —> vavafo. Marary vavony, avoir des brûlures d’estomac, souffrir de l’estomac —> arety am-bavafo, arete vavone, marary am-bavafo. (v.
VAVA).

VAZA1
s. Molaire. Faravaza, dent de sagesse. Mihily vaza, avoir les mâchoires serrées.

VAZA2
VAZAVAZA
s. Dépréciation, insouciance, négligence —> ambane. Manjare vaza, décourager. 
FIVAZA
FIVAZAVAZA s. Dépréciation, négligence, moquerie. 
IVAZA IVAZAO IVAZAVAZA IVAZAVAZAO v.c. (tr. MI~). 

MIVAZA
MIVAZA
MIVAZAVAZA
MIVAZAVAZA v.a.s. Plaisanter de, se moquer. 

VAZA VAZAO
VAZAVAZA
VAZAVAZAO v.p. Qu’on déprécie, néglige.

VAZA3
VAZAVAZA
adj. Déconcerté, découragé, dégoûté —> amoke, doroke, entsake, hamo, kivy, laginy, lay, lilo, ngoay, tsena. 
MAHAVAZA
MAHAVAZAVAZA v.a.s. Déconcertant, décourageant.

VAZAHA
s. 1. Autorités —> efa, lily, tampake, zaka. Nafaha^i Vazaha reo ty andevo reo. Le gouvernement a affranchi les esclaves. 2. Blanc, étranger. Vazaha lane mofo, Blanc qui n’a pas de pain (Ruiné). Vazaha pañampe, coopérant. Prov. Manompo Vazaha kiro maso : manao soa voapaike, manao raty voapaike. Celui qui sert un Blanc chassieux est blâmé qu’il fasse bien ou mal. 3. Instruit. 

MAHAVAZAHA v.a.s. Rendre semblable aux Blancs.

VAZY (Or. fr.)
s. Vase —> amany, fama, gorogoro, oriba, sajo.

VAZIMBA
s. Peuple antique de l’Imerina.
VE1
VEVE
r. Idée de ramer —> ara, tsepa. 
AMPIVEZE AMPIVEZO AMPIVEVEZE AMPIVEVEZO v.p. Qu’on fait avancer en ramant. 
AVE AVEZO AVEVE AVEVEZO v.i. A ramer. Ave ty laka ty five. On se sert des rames pour ramer. 
FAMPIVEZA FAMPIVEVEZA s. Manière de faire avancer en ramant. 

FIVE FIVEVE s. Action de ramer, rame. 
FIVEZA FIVEVEZA s. Façon de ramer, la cause, l’instrument, la place. 
IVEZE IVEZO IVEVEZE IVEVEZO v.c. (tr. MI~). Iveza laka ty five. On se sert des rames pour faire avancer une pirogue. 

MAHAVE MAHAVEZA MAHAVEVE MAHAVEVEZA v.a.s. Pouvoir ramer. Mahaven-daka vata^e ty Tovo. Tovo est un rameur vraiment capable. 
MAMPIVE MAMPIVEZA MAMPIVEVE MAMPIVEVEZA v.a.s. Faire avancer en ramant. 

MIVE MIVEZA MIVEVE MIVEVEZA v.a.s. Faire avancer en ramant, ramer. Rano o mare ka tsy afake hive aho. La mer est forte et je ne pourrai ramer. 
PIVE PIVEVE s. Rameur. Piven-daka vata^e mahay ty Tovo. Tovo est un rameur de pirogue vraiment capable. 
VEZE
VEZO VEZIVEZE = VEVEZE
VEZOVEZO = VEVEZO v.p. Qu’on fait avancer en ramant.
VE2 VEMBE
 r. Idée d’aller de travers, de se balancer comme une barque, d’errer çà et là, de rôder, de s’incliner, de tituber —> karioke, leñaleña, renje, rio, vezivezy. 
AVE
AVEÑO AVEMBE
AVEMBEÑO v.i. A balancer, faire aller de travers, à incliner. 

FIVEÑA
FIVEMBEÑA s. Façon de rôder, de se balancer, de tituber, la cause, le lieu. 
MAMPIVE MAMPIVEÑA MAMPIVEMBE MAMPIVEMBEÑA v.a.s. Faire balancer, aller de travers, incliner. 

MIVE
MIVEÑA MIVEMBE
MIVEMBEÑA v.a.s. Perdre l’équilibre, s’incliner, se balancer, se pencher, tituber. 
PIVE PIVEMBE s. Celui qui penche, se balance, titube.
VEDETY (Or. fr.)
s. Vedette (Bateau).

VELA
VELAVELA (Or. mer.)
r. Idée d’abandonner, de laisser, de pardonner —> ala, are, daboke, enga, foe, haliño, petsake. 

AVELA
AMBELA AMBETSA
AVELAO
AMBELAO AMBETSAO AVELAVELA = AMBELAMBELA AMBETSAMBETSA AVELAVELAO = AMBELAMBELAO AMBETSAMBETSAO v.p. Qu’on laisse, pardonne, permet. Ambelao ibaibaiako aze. Laisse-moi le commander. Avela handeha tse ty antetse. On laisse donc partir les vieux. 

FAMELA FAMELAMBELA s. Ce qu’on laisse, pardonne. Famelan-keloke, absolution. Mañome famelan-keloke ty mompera. Le prêtre donne l'absolution. 

FAMELAÑA FAMELAMBELAÑA s. Façon d’abandonner, de laisser, de permettre. 

MAHAVELA MAHAVELAVELA v.a.s. Pouvoir laisser, pardonner, permettre. 

MAMBELA = MAMBETSA MAÑAMBETSA
MAÑAMBELA MAMBELAMBELA = MAMBETSAMBETSA v.a.s. Abandonner, laisser, permettre. 

MIFAMELA MIFAMELAMBELA v.a.s. Se pardonner mutuellement. (v.
ENGA).
VELARA
s. Aire. Velara^i ty kare, aire d'un carré. (v. VELATSE).
VELATSE VELABELATSE
s. Action de déployer, d’étendre, de montrer l’intérieur —> ampatse, anje, baboke, ele, fae, heza, lamake. Velatse tihy, action de déployer la natte. 
AMELARA AMELARO AMELABELARA AMELABELARO v.c. (tr. MAM~). Miela teo tse nareo fa hamelarako tihe ty eo. Poussez-vous car je vais dérouler la natte ici. Amelaro tihy vahiny reo. Etendez une natte pour l’étranger. 
AMPAMELARE AMPAMELARO AMPAMELABELARE AMPAMELABELARO v.p. Qu’on fait déployer, étendre. 
AVELATSE AVELARO AVELABELATSE AVELABELARO v.i. A déployer, étendre, ouvrir. 
FAMELARA FAMELABELARA s. Déploiement, exposition. Famelaberan-kevitse, conférence. Hisy fizara^e telo ty famelabelara hanoviko. Mon exposé comportera trois parties. 
FAMPAMELARA FAMPAMELABELARA s. Manière de faire déployer, étendre. 
FIVELARA FIVELABELARA s. Développement, épanouissement, expansion, façon de se déployer, le lieu, le temps, publication. 
IVELARA IVELARO IVELABELARA IVELABELARO v.c. (tr. MI~). 
MAHAVELATSE MAHAVELAVELATSE v.a.s. Pouvoir déployer, étendre. 
MAMELATSE
MAMELARA MAMELABELATSE MAMELABELARA v.a.s. Déployer, étendre. Mamelatse fanjea, préparer le lit. Mamelatse valaha, à califourchon. 
MAMPAMELATSE MAMPAMELARA MAMPAMELABELATSE MAMPAMELABELARA v.a.s. Faire faire déployer, étendre. 
MAMPIVELATSE MAMPIVELARA MAMPIVELABELATSE MAMPIVELABELARA v.a.s. Faire déployer, étendre. 
MIHAMIVELATSE MIHAMIVELABELATSE v.a.s. S’épanouir, se déployer peu à peu. 
MIVELATSE
MIVELARA MIVELABELATSE MIVELABELARA v.a.s. Etre déployé, étendu, s’épanouir. Mete mivelatse, extensible. Mivelatse folera reto. Les roses s'épanouissent. 
PAMELATSE PAMELABELATSE s. Celui qui déploie, étend. 
PIVELATSE PIVELABELATSE s. Ce qui est déployé, épanoui, étendu. 
VELARE
VELARO VELABELARE VELABELARO v.p. Qu’on découvre, déploie, étend, ouvre. Velare anjefa^i ty hazomanga eo ty tihy. On étale une natte à l’ouest du hazomanga. Velaro siky io. Déployez cette pièce d'étoffe. Velaro elo toy. Ouvrez le parapluie. Velaro boky io. Ouvrez ce livre. 
VOAVELATSE VOAVELABELATSE p. Déployé, étendu —> vinelatse vinelavelatse.

VELO
VELOVELO = VELOMBELO
adj. 1. Accouché, en vie, sauvé, vivant —> avotse, bitotse, sarombake, tava, vonje. Asañ'olombelo, artificiel. Fañambanea ty hajañ'olombelo, atteinte à la dignité humaine. Fañitsakitsaha ty zoñ'olombelo, atteinte aux droits de l'homme. Here Velo, Forces Vives. Lava velo, vivre longtemps. Longo velo nja mate, parents et alliés vifs ou morts —> fahatelo. Manambotse velo, capturer —> misambo-velo. Mitambelo, reprendre ses sens, revenir à la vie. Mora velo, facile à vivre. Olombelo, créature, homme, humain. Ronono velo, lait frais. Tsy mahavelom-po, dépendance. Tsy misy velo, aucun survivant. Votsoke velo, en sortir vivant. Tsy misy olo velo. Il n'y a pas un chat. Velon-katake ampela reo. Ces femmes vivent d'aumône. Nanao filahara bevata ty Hery Velo iabe. Toutes les Forces Vives ont organisé un grand défilé. Mbo velo iaby va ty ra^e amin-jene^e ? Son père et sa mère vivent-ils encore ? Ty fambolea ro velom-pon-joze. Ils vivent de la culture. Velo lera toy. Cette montre marche bien —> Mandeha soa lera toy. Prov. Ty olombelo minje amiñ'aombe, miarake miroro ro miarake mifoha. L'homme ressemble au boeuf, ils dorment et se réveillent ensemble. Fañiria ro ñañ'olombelo fa Njañahare ro mandahatse. L'homme propose, Dieu dispose. Velo iabe zana-kazo reñe. Tous les plants d’arbre poussent. 2. Qui est harmonieux, qui résonne comme un chant, une musique, qui va bien. Mivelo soa, aisé. Velo ty lakolosy. La cloche sonne. Velo ty moziky. La musique retentit. Velo soa tônabily toy. Cette voiture marche bien. 3. Qui est allumé. Jiro velo mate, feu clignotant. 4. Qui est souhaité. Hienga manao veloma, prendre congé. Manao veloma, dire bonjour. Manao veloma ami^i renilahi^ao. Bonjour de ma part à votre oncle. Veloma ! Adieu ! Merci ! 
AHAVELOMA AHAVELOMBELOMA v.c. (tr.
MAHA~). 
AMELOMA AMELOMO AMELOVELOMA = AMELOMBELOMA AMELOVELOMO = AMELOMBELOMO v.c. (tr. MAM~). Prov. Tambatambazo ty pañosave hamelomañ'anake. Caressez les sorciers pour élever les enfants. 
AMPAMELOME AMPAMELOMO AMPAMELOMBELOME AMPAMELOMBELOMO v.p. 1. Qu’on fait vivre. 2. Qu’on fait résonner. 3. Qu’on fait allumer. 
FAMELOMA FAMELOVELOMA = FAMELOMBELOMA s. Façon d’entretenir, de nourrir, l’instrument, le lieu, le moment, le temps. Ty fameloma pompen-jano o fa tsy mety mihily. Le robinet ne ferme plus. 
FAMPAMELOMA FAMPAMELOMBELOMA s. 1. Manière de faire nourrir, vivre. 2. Manière de faire résonner. 3. Manière de faire allumer. 
FIVELOMA FIVELOVELOMA = FIVELOMBELOMA s. Entretien, métier qui nourrit, mode de vie, subsistance, vie. Lalañ'asa fiveloma, cursus. 
IFAMELOMA IFAMELOMBELOMA v.c. (tr. MIFAM~). 
IVELOMA IVELOMO IVELOVELOMA = IVELOMBELOMA IVELOVELOMO v.c. (tr. MI~). Tana iveloma^i ty pañarivo, quartier bourgeois. Tao iveloma, âge —> anjo iveloma. Tsy teako lia^i nivelomako ty raha raty. Je déteste le mal depuis que je vis. Tsy ampy hivelomako karama toy. Ce salaire ne suffit pas à me faire vivre. 

MAHAVELO
MAHAVELOÑA MAHAVELOMBELO
MAHAVELOMBELOÑA v.a.s. 1. Pouvoir entretenir, nourrir, vivifier. Mahavelom-po, autonome, indépendant —> tsy mianky amiñ'olo. Tane mahavelo, argile blanche (Terre qui rend la vie). Ty vola ro mahavelo. L'argent est le nerf de la vie. Tsy misy asa hahavelo ahy a Morombe añe. Il n'y a pas de travail pour que je puisse gagner ma vie à Morombe. 2. Pouvoir arranger un instrument de musique, résonner. 3. Pouvoir allumer. 

MAMELO MAMELOMA MAMELOMBELO MAMELOMBELOMA v.a.s. 1. Alimenter, vivre. Mamelo ty resake, alimenter les conversations. Iha va mamelom-po a Morombe ? Tu vis à Morombe ? 2. Déclencher une sonnerie. Mamelo lakolosy fanaira, déclencher une sonnette d'alarme. 3. Allumer. Mamelo bolo, allumer du feu. Mamelo radiô, allumer la radio. 
MAMPAMELO MAMPAMELOMA MAMPAMELOMBELO MAMPAMELOMBELOMA v.a.s. 1. Faire nourrir. 2. Faire résonner. 3. Faire allumer. 
MIFAMELO MIFAMELOMBELO v.a.s. S’entretenir mutuellement. 
MIHAVELO MIHAVELOMBELO v.a.s. Renaître à la vie. 
MIVELO
MIVELOMA MIVELOVELO = MIVELOMBELO MIVELOVELOMA v.a.s. Vivre. Mivelo an-jiake isañ’anjo ty Vezo. Les Vezo vivent tous les jours en mer. Tea mivelo an-tete va iha ? Tu aimerais vivre à la campagne ? 
PAMELO PAMELOVELO = PAMELOMBELO s. 1. Nourricier. 2. Celui qui fait résonner. 3. Celui qui allume. 
PIFAMELO PIFAMELOVELO = PIFAMELOMBELO s. Ceux qui se nourrissent mutuellement. 
PIVELO PIVELOVELO s. Ce qui vit. 
VELOME VELOMO VELOVELOME = VELOMBELOME VELOMBELOMO v.p. 1. A qui on donne la vie, qu’on anime, nourrit, recommence, vivifie. Olo velom-baba velon-jene, homme dont les parents sont vivants. Velomampo, faire vivre, gagne-pain. Velomiñ'olo, être à la charge de quelqu'un. Velom-panente ie laha mivola. Son regard s'anime quand il parle. Varotse ty velomam-po^i Tibary. Le commerce, c'est le gagne-pain de Tibary. Velomo soa koso reo. Nourrissez bien ces cochons. Tsy meteko velome ty tônabily toy. Je n'arrive pas à faire démarrer la voiture. Mañaly fa tsy ho vitako velome ty hakelenako. Je ne puis que difficilement entretenir ma famille. Ty hafana^i ty anjo oñe ro mamelo ty raha mitiry. La chaleur du soleil vivifie les plantes. 2. Qu’on arrange, sonne. 3. Qu’on allume. Velomo jiro o. Allume la pièce.
VENJA VENJAVENJA
r. Idée d’ouvrir en deux. Fia venja, poisson séché au soleil non salé, mais ouvert et étalé. 

AMENJAÑA AMENJAÑO AMENJAVENJAÑA AMENJAVENJAÑO v.c. (tr. MAM~). 

FAMENJAÑA FAMENJAVENJAÑA s. Façon d’ouvrir en deux et d’étaler comme un poisson. 

MAMENJA MAMENJAÑA MAMENJAVENJA MAMENJAVENJAÑA v.a.s. Ouvrir en deux comme un poisson. 
VENJAÑE VANJAÑO VENJAVENJAÑE VENJAVENJAÑO v.p. Qu’on ouvre en deux comme un poisson.
VENTE
s. Base, racine, quelque chose d’intéressant, de tangible, substance —> ambane, faka, fototse, teña, vahatse, voly. Tsy ro^e tsy vente^e. Il n’y a ni jus ni substance.

VERA (Or. fr.)
s. Verre. Sajoa vera, carafe. Vera misy tombo^e, verre à pied. Veran-jiro, abat-jour.
VERAKE VERABERAKE
r. Idée de lenteur —> ada, lao, taberabera, verake. 
FIVERAHA FIVERABERAHA s. Façon de lambiner, lenteur, lourdeur. 
IVERAHA IVERAHO IVERABERAHA IVERABERAHO v.c. (tr MI~). 
MAMPIVERAKE MAMPIVERAHA MAMPIVERABERAKE MAMPIVERABERAHA v.a.s. Causer de la lenteur, de la lourdeur. 
MIVERAKE MIVERAHA MIVERABERAKE MIVERABERAHA v.a.s. Etre lent, en retard, flasque, nonchalant, lambiner. Tsy miverake, leste. 
PIVERAKE PIVERABERAKE s. Celui qui est lent, lambin.

VERE VEREVERE = VERIVERE (Or. mer.)
adj. Perdu —> afake, epoke, fonga, jebe, tsobo. Vere say, distrait. Vere ty saiko. Je perds la tête. (v.
TSOBO).
VEREVERE = 
VERIVERY
s. Abêtissement, artifice, fraude, mensonge, ruse, stratagème, tromperie —> adala, ambaka, fente, fetse, fitake, hay, hihitse, ponde, sandoke, vande. Nivanta amy olo tsy hay ie le nivoa verivere. Il est allé rendre visite à un inconnu qui l'a trompé. 
AMERIVEREA AMERIVEREO v.c. (tr. MAM~). 
AMPAMEREVERE AMPAMEREVEREO v.p. Qu’on fait tromper. 
FAMEREVEREA s. Façon de tromper, le moyen. Famereverea olo avao ty raha ata^e. Il ne fait que tromper les gens. 
FAMPAMEREVEREA s. Manière de faire tromper. 
FIFAMEREVEREA s. Façon de se tromper mutuellement. 
IFAMEREVEREA IFAMEREVEREO v.c. (tr. MIFAM~). 
MAHAVEREVERE v.a.s. Pouvoir duper, tromper. 

MAMEREVERE MAMEREVEREA v.a.s. Duper, tromper. 
MAMPAMEREVERE MAMPAMEREVEREA v.a.s. Faire tromper. 
MIFAMERIVERE v.a.s. Se tromper mutuellement. 
PAMERIVERE s. Fourbe, trompeur. 
PIFAMEREVERE s. Ceux qui se trompent mutuellement. 
VEREVERE VEREVEREO v.p. Qu’on trompe. Ka verevere ty fa gege. Ne trompe pas les gens simples d'esprit. Niverevere^i aja reo njarahy iñe la neloke. Les enfants ont trompé la vieille femme et l’ont mise en colère. 
VOAVERIVERE s. Trompé —> vinerivery.
VERIBA (Or. fr.)
s. Verbe.
VEROKE VEROBEROKE
r. Idée de s’embrouiller en parlant. 
AMPIVEROHE AMPIVEROHO AMPIVEROBEROHE AMPIVEROBEROHO v.p. Qu’on fait s’embrouiller dans ses paroles. 
AVEROKE AVEROHO AVEROBEROKE AVEROBEROHO v.i. A qui on parle dans une langue étrangère, qu’on trouble dans ses paroles. 
FAMPIVEROHA FAMPIVEROBEROHA s. Manière de faire s’embrouiller dans ses paroles. 
FIVEROHA FIVEROBEROHA s. Façon de s’embrouiller dans ses paroles. 
FIVEROKE FIVEROBEROKE s. Baragouin, embrouillement dans les paroles, trouble. 
IVEROHA IVEROHO IVEROBEROHA IVEROBEROHO v.c. (tr. MI~). 
MAMPIVEROKE MAMPIVEROHA MAMPIVEROBEROKE MAMPIVEROBEROHA v.a.s. Faire dire des choses sans queue ni tête. 
MIVEROKE MIVEROHA MIVEROBEROKE MIVEROBEROHA v.a.s. Baragouiner, s’embrouiller en parlant. 
PIVEROKE PIVEROBEROKE s. Celui qui s’embrouille souvent en parlant.
VEROMAÑITSE
s. Citronnelle —> hañitse, sitoronele.
VESATSE VESABESATSE
s. Gravité, pesanteur, poids —> lanja, vato. Vesatse mampinje, contrepoids. Vesatse telo vola ty Santale. Chantal est enceinte de trois mois. 
FAMESARA FAMESABESARA s. Alourdissement. 

HAVESARA HAVESABESARA s. Etat de ce qui est chargé, lourdeur, pesanteur, poids. Minje soa ty havesaran-joze roe. Ces deux individus ont le même poids. La mivoke ie tsatsi^i ty havesara^i enta iñe. Il est courbé sous le poids du fardeau. 
MAMESATSE = MAÑAVESATSE MAMESABESATSE = MAÑAVESABESATSE v.a.s. Alourdir, appesantir, charger, mettre un fardeau sur. Mañavesatse tônabile, charger une voiture. 
MAMPAVESATSE MAMPAVESARA MAMPAVESABESATSE MAMPAVESABESARA v.a.s. Charger, mettre un fardeau sur. 
MAVESATSE MAVESABESATSE v.a.s. Enceinte, lourd, lourdement chargé, pesant. Ampitariho olo bevata sarete io fa mavesatse. Fais tirer cette charrette par des gens corpulents car elle est lourde. 
MIHAVESATSE = MIHAMAVESATSE MIHAVESABESATSE = MIHAMAVESABESATSE v.a.s. S’alourdir. 
VESARE VESARO VESAVESARE VESAVESARO v.p. Qu’on alourdit, appuie. Ka vesare^ao filanja toy. Ne pesez pas sur la chaise à porteur.
VETSEVETSE
s. 1. Idée, intelligence, conseil, jugement, opinion, pensée, sens, sentiment, signification —> anatse, azo, dinike, era, eretseretse, fetse, hay, hevitse, hihitse, hilala, kante, lala, lily, say, toro, varivare. Fanaña vetsevetse hidinike ty halatsa, avoir le sens du devoir. Tampe vetsevetse, donner sa langue au chat. Tsy finjaza vetsevetse, désaccord. Vetsevetse bodeake, pensée sans consistance. Vetsivetsin-gaja, pensée, projet puéril, rêverie —> vetsivetsiñ’aja. Vetsivetsin-johare, pensée d’homme, décision arrêtée, pensée juste. Vetsivetsiñ’ampela, pensée de femme, pensée puérile. Ndao hañontaneantsika ty vetsevetse^e. On va demander son avis. Ka ino ty vetsevetse^ao ? Alors, quel est votre avis ? Zao ty vetsivetsiko. Voici mon opinion. Manam-betsivetsy ie. Il est très intelligent. La manao hoe zao an'i ty vetsevetseko. Alors, j'ai pensé. Ino vata^e ty vetsevetse^i lelahy iñe ? Que pensait vraiment cet homme ? 2. Projet, ruse. Manam-betsivetsy mba handositse ie. Il a formé le projet de s’enfuir. Manao vetsivetsy raty ie soa tsy handoa haba. Il a usé de ruse pour ne pas payer les impôts. 
AMETSEVETSEA v.c. (tr. MAM~). Vinolako ami^e ze nametsivetseako aze iaby. Je lui ai dit tout ce que je pensais de lui. 
AMPAMETSEVETSE AMPAMETSEVETSEO v.p. Qu’on fait méditer, penser, réfléchir. 
FAMETSEVETSEA s. Conscience, discussion, méditation, réflexion. Nivolako ami^e ty fametsivetseako aze. Je lui ai dit ce que je pensais de lui. 
FAMPAMETSEVETSEA s. Manière de faire examiner, méditer, penser, réfléchir. 
FIFAMETSEVETSEA s. Façon de se considérer, de se porter attention mutuellement. 
IFAMETSEVETSEA v.c. (tr. MIFAM~). 
IVETSIVETSE IVETSIVETSEO v.c. (tr. MI~). Nivetsivetseko ho nalefa nanao ty asa nameako azy io ie. J’ai pensé qu'il peut faire le travail que je lui ai donné. 
MAHAVETSIVETSE v.a.s. Pouvoir réfléchir. 

MAMETSEVETSE MAMETSEVETSEA v.a.s. 1. Délibérer sur, discuter, examiner, méditer, penser, proposer. Mametsevetse ty asa sabo^e hatao^ao va iha ? Tu as pensé au travail que tu dois faire ? Tsy mametsivetsy nje ino nje ino aho. Je ne pense à rien. 2. Formuler un projet. Mametsevetse ty ho an-tete añe zaho. Je me propose d’aller à la campagne. 
MAMPAMETSEVETSE MAMPAMETSEVETSEA v.a.s. Faire examiner, méditer, penser, réfléchir. 
MIFAMETSIVETSE v.a.s. Se considérer, se porter attention mutuellement. 
PAMETSEVETSE s. Conseiller, celui qui délibère, résout des questions, penseur. 
PIFAMETSEVETSE s. Ceux qui se considèrent. 
VETSEVETSE VETSEVETSEO v.p. Qu’on examine, médite, pense, regarde comme. Vetsevetseo soa. Songez-y bien. Vetsivetseo fa tsy misy raha vitavita fahatane. Souvenez-vous que rien ne se fait facilement. Anovo ze vetsivetse^ao fa soa. Fais ce que tu penses être bien. Vetsevetseko ho olo adala ie. Je le prends pour un imbécile. 
VOAVETSEVETSE p. Examiné, pensé —> vinetsevetse.

VEVE VEVEVEVE
 adj. Dérivé, emporté par le courant. Veve mañan-dalike eñe laka eñe. Ma pirogue dérive vers le large. 
AVEVE AVEVEO AVEVEVEVE AVEVEVEVEO v.i. Qu’on laisse emporter par le courant. 
MAHAVEVE MAHAVEVEVEVE v.a.s. Pouvoir dériver. 
MIHAVEVE MIHAVEVEVEVE v.a.s. Commencer à être emporté par le courant.

VEZIVEZY (Or. mer.)
s. 1. Action d’aller çà et là, mobilité, vagabondage —> karioke, palitse, renje, rio, toantoa, ve. 2. Action de faire tantôt une chose, tantôt une autre, instabilité, 
AMEZEVEZEA AMEZEVEZEO v.c. (tr. MAM~). 
AMPAMEZEVEZE AMPAMEZEVEZEO v.p. Qu’on fait faire courir çà et là. 
AMPIVEZIVEZE AMPIVEZIVEZEO v.p. Qu’on fait courir çà et là. 

AVEZIVEZY
AVEZIVEZEO v.i. Qu’on fait courir de côté et d’autre, rôder. Ka avezivezi^ao ho io zaho. Ne me faites pas aller ainsi de côté et d'autre. Navezivezi^i ty vazahako oñe era^i tana toy zaho. Mon maître me fait courir par toute la ville. 
FAMEZIVEZEA s. Façon de faire courir çà et là. 
FAMPAMEZIVEZEA s. Manière de faire faire courir çà et là. 
FAMPIVEZIVEZEA s. Manière de faire courir çà et là. 
FIFAMEZIVEZEA s. Circulation. Ampañivoa^i ty fizarazaran-dala eo, polisy raike mañara maso ty fifamezivezea. Au centre du carrefour, un agent surveille la circulation. 
FIVEZEVEZEA s. 1. Façon de courir, de rôder. 2. Indécision. 
IFAMEZIVEZEA v.c. (tr. MIFAM~). 
IVEZEVEZEA IVEZEVEZEO v.c. (tr. MI~). 

MAHAVEZIVEZY v.a.s. Faire rôder. 

MAMEZIVEZY MAMEZIVEZEA v.a.s. 1. Faire courir çà et là. 2. Rendre l’esprit inconstant, indécis. 
MAMPAMEZIVEZY V.A.S. Faire faire courir çà et là. 

MAMPIVEZIVEZY v.a.s. Faire courir çà et là. 

MIFAMEZIVEZY v.a.s. Circuler, se croiser. 

MIVEZIVEZY MIVEZEVEZEA v.a.s. 1. Courir d’un côté et d’autre, rôder. Mivezivezy an-katsake eñe ie. Il rôde dans le champ de maïs. 2. Changer de propos, être indécis. 
PAMEZIVEZY s. Celui qui fait courir çà et là. 
PIFAMEZIVEZY s. Ceux qui se croisent. 
PIVEZIVEZY s. Rôdeur.

VEZO
s. Semi-nomade pêcheur en milieu corallien et mangrove. Prov. Vezo ka renjeke, Mikea ka tsobo. Vezo noyé, Mikea perdu (Même un spécialiste peut se tromper).
VY
s. Acier, fer, métal. Fialia vy, arme blanche. Hosin-dela vy, filin solidaire du fer du harpon. Hosy vy, câble. Jala vy, pièce de monnaie. Kitsoake vy, brochette —> vy salehena. Lela vy, fer du harpon. Mañeno vy, travailler le fer —> mipaike vy. Rojo vy, chaîne. Sajoa vy, grande cuiller en métal. Sotso vy mihosotse volafoty, cuiller en métal argenté. Tônabily mifoño vy, voiture blindée. Valañe vy, marmite en fonte. Valañy vy lalik'ay, chaudron. Vy boribory fañilia santira, boucle. Vy korose, crochet. Vy mahere, acier fondu. Vi^i ty santira, boucle de ceinture. Vifotsy, fer-blanc. Tefeo vy io te^e ie mbo mafana eo. Battez le fer tant qu'il est chaud. Maro jala vy ie. Il a beaucoup de monnaie. Maninto vy ty kora. L'aimant attire le fer. Prov. Kobay vy be navikoviko tanjake, vy tsobo, tanjake tsy azo. Arme en fer qu'on a lancé sur un hérisson, le fer est perdu, le hérisson n'est pas tué. Vy tsy mañeno fahatane. Le fer ne résonne pas seul.
VIDEO (Or. fr.)
s. Vidéo.

VIDY (Or. fr.)
adj. Vide —> foa, kafoake, lañitse, monto. Filakoho vidy, flacon vide.

VIHY 
VIHIVIHY
s. Comprimé, graine, noyau —> fo, kakapo, katsa, taola, voa. Mamaky vihy, révéler par les graines. Mampialy vihy, faire combattre les graines. Vihi-maso, globe de l’œil. Vihim-bare, grain de riz. Vihiñ’aoly, cachet, comprimé. 

MAMIHY MAMIHIBIHY v.a.s. Granuleux, grenu.

VIKAVIKA (Or. mer.)
s. Action de se faufiler —> ilitse, sifitse, sisike, tsipoke, tsoropoke. Mieñe vikavika, s'arrêter. Vikavika, point d’ourlet. 
AMIKAVIKA AMIKAVIKAO v.c. (tr. MAM~). 
AMPAMIKAVIKA AMPAMIKAVIKAO v.p. Qu’on fait faufiler. 

AVIKAVIKA
AVIKAVIKAO v.i. A faufiler. 

FAMIKAVIKA s. Façon de faufiler, la cause, l’instrument. 

FAMPAMIKAVIKA s. Manière de faire faufiler. 

MAHAVIKAVIKA v.a.s. Pouvoir faufiler. 

MAMIKAVIKA
MAMIKAVIKA v.a.s. Faufiler. 
MAMPAMIKAVIKA v.a.s. Faire faufiler. 
PAMIKAVIKA s. Celui qui se faufile. 

VIKAVIKA
VIKAVIKAO v.p. Qu’on faufile. Tsy vikavikako lavake io. Je ne puis pas franchir ce fossé. 

VOAVIKAVIKA p. Faufilé —> vinikavika.

VIKY
s. Variété de plante qui ressemble au roseau.

VIKO
r. Akio viko, requin marteau.

VILA
adj. Arqué, de travers, tordu —> bata, bingo, deka, fengoke, ve, vio. Tomboke vila, jambe arquée. Toko^e hiasa varavaña toy fa vila. Cette porte est "tordue", il faut l'arranger. Hitio hazo io fa vila. Dressez ce bois qui est de travers. Misy vila lahatse toy. Cette planche n’est pas tout à fait droite —> Tsy mahity soa lahatse toy.

VILATSE
VILY
s. Cordage de voile de pirogue.

VILY1
(V.
VILATSE).

VILY2
VILIVILY (Or. mer.)
s. Prix, récompense, valeur —> kalo, karama, loka, vale, vanga. Lafo vily, précieux. Latsa-bily, dont la valeur a chuté. Mora vily, bon marché. Saro-bily, cher, précieux. Vily ahena kikelekele, tarif dégressif. Vily loha, impôt. Vili-loha, amende payée par le criminel gracié. Vilim-piaiña, coût de la vie. Vilin-jaha mora, des prix abordables. Viliñ'enta, coût d'une marchandise. Efa-jato ty vili^i boky toy. Ce livre coûte deux mille francs. Afaky fandoava vily loha ie. Il est exempt d'impôts. Lafa nahazo jala vily fano zao ka nitsangatsanga zahay. Quand on a eu l’argent de la vente des tortues, on s’est promené. 
AMILIA AMILIO AMILIVILIA AMILIVILIO v.c. (tr. MAM~). Ohatsino ty hamilia^ao ty aombi^ao toy ? Combien vendez-vous votre bœuf ? 
AMPAÑAVILIE AMPAÑAVILIO AMPAÑAVILIVILIE AMPAÑAVILIVILIO v.p. Qu’on fait trafiquer, vendre. 
AMPIVILIE AMPIVILIO AMPIVILIVILIE AMPIVILIVILIO v.p. Qu’on fait acheter. 
AÑAVILIA AÑAVILIO AÑAVILIVILIA AÑAVILIVILIO v.c. (tr.
MAÑ~). Ohatsino ty añavilia^ao aze ? Combien le vends-tu ? 

AVILY
AVILIO AVILIVILY AVILIVILIO v.i. Avec quoi on achète, à vendre. Fia le njake maike ro avili^i ty pitinjoke. Les pêcheurs vendent des poissons frais et secs. Tsy aviliko aomby toy. Je ne vends pas ce boeuf. Tsy hitako ty jala haviliko savony hanasako siky. Je ne trouve pas d'argent pour acheter du savon afin de laver le linge. Toy jala havili^ao siramamy. Voici de l’argent pour acheter du sucre. 

FAMILIA FAMILIVILIA s. Façon de faire du commerce, la cause, le lieu, le prix. 
FAMPAÑAVILIA FAMPAÑAVILIVILIA s. Manière de faire trafiquer, vendre. 
FAMPIVILIA FAMPIVILIVILIA s. Manière de faire acheter. 
FAÑAVILIA FAÑAVILIVILIA s. Façon de faire du commerce. 
FIVILIA FIVILIVILIA s. Achat, façon d’acheter, la cause, le prix, le lieu. 
IVILIA IVILIO IVILIVILIA IVILIVILIO v.c. (tr. MI~). Ia ro nivilia^e boky ? A qui il a acheté des livres ? Noho iha siloke ro hiviliako ronono roe jojoabo. Comme vous êtes malade, j'achèterai deux litres de lait. Ivilio mofo mbo soa. Achetez-moi du pain frais. 

MAHAVILY MAHAVILIVILY v.a.s. Avec quoi on peut acheter, atteindre un prix, pouvoir acheter. 
MAMPAÑAVILY MAMPAÑAVILIA MAMPAÑAVILIVILY MAMPAÑAVILIVILIA v.a.s. Faire trafiquer, vendre. 
MAMPIVILY MAMPIVILIA MAMPIVILIVILY MAMPIVILIVILIA v.a.s. Faire acheter. Mampivilia hena noho tsaka iha. Faites acheter de la viande et des légumes. 

MAÑAVILY MAÑAVILIA MAÑAVILIVILY MAÑAVILIVILIA v.a.s. Faire du commerce, trafiquer, vendre. 

MIVILY
MIVILIA
MIVILIVILY MIVILIVILIA v.a.s. Acheter. Fahazoa mivily, pouvoir d'achat. Mivily ambonjona^e, acheter en gros. Mivily enta, faire des achats. Mivily enta fa niasa, acheter d'occasion. Mivily hatea, chercher à gagner les bonnes grâces de quelqu’un. Mivily maro, acheter en gros. Mivily voninahitse, acheter un grade, des honneurs. Mivilia saloke iha anjoane. Achète des vêtements aujourd'hui. 
PAÑAVILY PAÑAVILIVILY s. Commerçant, marchand. 
PIVILY PIVILIVILY s. Acheteur, clientèle, collecteur. Pivily ami^i ty magaze raike ao, clientèle d'un magasin. 
VILIE VILIO VILIVILIE VILIVILIO v.p. Qu’on achète. Enta nivilie, achat. Niviliko jala folo raha toy. Cette chose m’a coûté cinquante francs. 

VOAVILY VOAVILIVILY p. Acheté —> vinily vinilivily. Ze sarotse vilia mare ho azo la tsy voavilin-jala. Ce qu'on peut avoir de plus précieux, l'argent ne l'achète pas. Niviniliko jala folo raha toy. J’ai acheté cette chose cinquante francs.

VINANTO
s. Bru, gendre —> lahe, vave. Vinanto lahy, gendre. Vinanto vavy, bru.
VINEGIRA (Or. fr.)
s. Vinaigre.

VINTA1 VINTAVINTA
s. 1. Aspect, figure —> bika, enjike, fomba, sorake, soratse, tarehe, toetse. Boka vinta, haïssable, sans charme, vilain —> raty vinta. Hafa vinta, métamorphose. Mamy vinta, charmant sympathique —> matave vinta, soa vinta. 2. Destin.

VINTA2 VINTAVINTA
s. 1. Action de pêcher à la ligne, hameçon. Anaka vinta, petit hameçon. Lelam-binta, hameçon. Vintan-damatsa, hameçon pour le thon. Vintañ’ale, pêche nocturne. 2. Action de tendre des pièges. 
AMINTAÑA
AMINTAÑO AMINTAVINTAÑA AMINTAVINTAÑO v.c. (tr. MAM~). Aia ty toera amintaña^ao ? Où se trouve l’endroit où tu pêches ? 
AMPAMINTAÑE AMPAMINTAÑO AMPAMINTAVINTAÑE AMPAMINTAVINTAÑO v.p. Qu’on fait pêcher à la ligne. 

FAMINTAÑA FAMINTAVINTAÑA s. Façon de pêcher à la ligne, l’instrument, le lieu. Atao akore ty famintaña akio ? Comment fais-tu pour prendre des requins à la ligne ? 
FAMPAMINTAÑA FAMPAMINTAVINTAÑA s. Manière de faire pêcher à la ligne. 
MAHAVINTA MAHAVINTAVINTA v.a.s. Pouvoir pêcher à la ligne. 

MAMINTA
MAMINTAÑA MAMINTAVINTA MAMINTAVINTAÑA v.a.s. Pêcher à la ligne. Inge ie naminta. Voici qu'il a pêché. 
MAMPAMINTA
MAMPAMINTAÑA MAMPAMINTAVINTA MAMPAMINTAVINTAÑA v.a.s. Faire pêcher à la ligne. 
PAMINTA PAMINTAVINTA s. Pêcheur. 
VINTAÑE
VINTAÑO VINTAVINTAÑE VINTAVINTAÑO v.p. Qu’on pêche à la ligne. Nivintañe^ay fia iñy ie. Nous avons attrapé du poisson. 
VOAVINTA VOAVINTAVINTA p. Pris à la ligne —> vininta vinintavinta. Fia zato ty vinintako nomale. Hier, j’ai pris à la ligne cent poissons.

VINTSY VINTSIVINTSY
adj. Qui en a assez, rassasié, satisfait —> afake, amoke, boboke, era, lefe, sitsake, tsena, voky. Sahira vintsy, qui se comporte mal, irréfléchi. Sarotso vintsy mare, estomac chargé. Fa vintsy aho. Je suis rassasié. Prov. Miinvite vahiny tsy avy zao ka sady vintsy ro afake asa. Inviter des gens qui ne répondent pas, c'est à la fois manger à sa faim et être libéré de ses devoirs. 
HAVINTSIÑA HAVINTSIVINTSIÑA s. Assouvissement, rassasiement —> fahafaha-po. Mañena havintsiñam-bole, gonfler un ballon. Prov. Ka manao havintsiñañ'alika, tsy mañajare. Ne faites pas comme le chien rassasié qui n'économise pas. 
MAHAVINTSY MAHAVINTSIVINTSY v.a.s. Pouvoir rassasier. Tsy mahavintsy ahe vary toy. Ce riz ne suffit pas pour me rassasier. 
MAMINTSY MAMINTSIÑA MAMINTSIVINTSY MAMINTSIVINTSIÑA v.a.s. Rassasier. Mamintsy labole toy aho. Je gonfle le ballon —> Mipompe labole toy aho. 
VINTSIÑE VINTSIÑO VINTSIVINTSIÑE VINTSIVINTSIÑO v.p. Qu'on rassasie. Vintsiño soa koso reo. Donnez à manger à satiété à ces cochons.

VIO VIOMBIO
r. Idée de ce qui est de travers, dévié, tordu —> bata, bingo, deka, fengoke, sompira, tampake, tolake, ve, vila. Viombio, sinuosité, zigzag. 
AMIOÑA AMIOÑO AMIOMBIOÑA AMIOMBIOÑO v.c. (tr. MAM~). 
AMPIVIOÑE AMPIVIOÑO AMPIVIOMBIOÑE AMPIVIOMBIOÑO v.p. Qu'on fait détourner, dévier, écarter, mettre de travers. 
AVIO AVIOÑO AVIOMBIO AVIOMBIOÑO v.i. A détourner, dévier, écarter, mettre de travers. Ka avio hafa ty safa^ao. Ne détournez pas votre conversation. Avioño rano o. Détournez l'eau. Naviombio^e pilatse iñe la nahavoa aombe io vato oñe. Il a fait tourner la fronde et la pierre a atteint le bœuf. Avio^i ty vesa^i ty voa^i ty hazo o ty sampa^i ty hazo o. Les tiges se courbent sous le poids des fruits. Ka avio amiko atoy ty raty natan-teña. Ne rejetez pas sur moi le mal que vous avez fait. Avioño hañaroy aombe reo. Faites aller les bœufs par là-bas. 
FAMIOÑA FAMIOMBIOÑA s. Façon de détourner, zigzaguer, le lieu, gouvernail. 
FAMPIVIOÑA FAMPIVIOMBIOÑA s. Manière de faire détourner, dévier, écarter, mettre de travers. 

FIVIO FIVIOVIO s. Ce qui est courbé. Fivion-dala, crochet. 

FIVIOÑA FIVIOMBIOÑA s. Façon de dévier, d'être de travers, de s'écarter, le lieu. 
IVIOÑA IVIOÑO IVIOMBIOÑA IVIOMBIOÑO v.c. (tr. MI~). 
MAHAVIO MAHAVIOMBIO v.a.s. Pouvoir détourner. 
MAMIO MAMIOÑA MAMIOMBIO
MAMIOMBIOÑA v.a.s. Détourner, faire dévier, zigzaguer. Mamio tariby, courber un fil de fer. 
MAMPIVIO
MAMPIVIOÑA MAMPIVIOMBIO MAMPIVIOMBIOÑA v.a.s. Détourner. Mampivio tari-by, courber un fil de fer. 
MIHAMIVIO MIHAMIVIOMBO v.a.s. Commencer à dévier, à être détourné, à s'écarter. 
MIVIO
MIVIOÑA MIVIOMBIO
MIVIOMBIOÑA v.a.s. Dévier, être détourné, être en zigzag, faire un détour, prendre une autre direction, s'écarter. Mivio lala, faire un crochet. Mivio mañ'anjefa añe lala toy. Ce chemin fait un détour du côté de l'ouest. Miviombio ty fandehana^e. Il marche de travers, il zigzague. Ka mivio fa mamantaña. Ne vous écartez pas du chemin, mais venez droit ici. Nivio tamiko atoy ty vato natora^e iñe. La pierre qu'il a lancée a dévié et m'a atteint. Mivio tsebiky io. Cette couture est de travers. 
PAMIO PAMIOMBIO s. Celui qui détourne, tient le gouvernail. 
PIVIO PIVIOMBIO s. Ce qui dévie.

VISY (Or. fr.)
s. Vis.

VITA
VITAVITA
adj. 1. Accompli, achevé, conclu, fait, fini, soumis —> dobo, domo, efa, lefe, tampitse, tanterake, vaño. Lafa vita ty raike, après coup. Vita boky toy. Ce livre est achevé. Vita ty fampilongoa. Le traité est conclu. Vita tane toy henane zao. Ce pays est soumis maintenant. 2. Décédé, mort, tué. Tinifitse in-jaike avao ty malaso oñe la vita ty ami^e. On a tiré une seule fois sur ce bandit et il a été tué sur le coup. 
AHAVITA AHAVITAVITA v.c. (tr.
MAHA~). Ahavita mofo zato lafariny toy. Cette farine suffit pour faire cent pains. Nahavitako satsoke soa raike iha. J'ai fait un joli chapeau pour vous. Atako ze fomba ahavitako aze. J'emploie tous les moyens pour le terminer. 
AMITA AMITAO AMITAVITA AMITAVITAO v.c. (tr. MAM~). Mbia ty hamita^ao ty afera toy ? Quand terminez-vous l'affaire ? Hamaray ty hamitako ty palitô^ao oñe. J'achèverai votre paletot demain. Mbia ty hamita^ao ty afera toy ? Quand terminerez-vous cette affaire ? 
AMPAMITA AMPAMITAO AMPAMITAVITA AMPAMITAVITAO v.p. Qu'on fait achever, conclure, soumettre, terminer. 
AÑAVITA AÑAVITAO AÑAVITAVITA AÑAVITAVITAO v.c. (tr.
MAÑ~). Atako ty fomba añavitako aze. J’emploie tous les moyens pour le réaliser. Tsy ampe ty fotoa añavitako aze. Il n’y a pas assez de temps pour que j’en vienne à bout. 

FAHAVITA FAHAVITAVITA s. Conclusion, façon de fabriquer, de mener à bonne fin, le moyen, le temps. Fahavitan-jaha, compétence. 

FAMITA FAMITAVITA s. Façon d'achever, l'instrument, le lieu, le motif, le temps. 

FAMPAMITA FAMPAMITAVITA s. Manière de faire achever, conclure, soumettre, terminer. 

FIVITA FIVITAVITA s. Façon d'achever, de mener à bonne fin, fin. 
IVITA IVITAVITA v.c. (tr. MI~). 

MAHAVITA MAHAVITAVITA v.a.s. Fabriquer, faire, pouvoir achever, finir, mener à bonne fin. Nahavita masiny vaovao ie. Il a fabriqué une nouvelle machine. Tsy mahavita ty varavara toy anjoane zaho. Je ne puis achever cette porte aujourd'hui. Tsy mahavita nje ino nje ino ie. Il ne sait rien faire. Mahavita ahe tao raike vary toy. Ce riz me suffit pour l'année. Piasa tsy mahavita vata io. Cet ouvrier ne travaille pas assez pour gagner sa vie. 

MAMITA
MAMITA MAMITAVITA MAMITAVITA v.a.s. Achever, conclure, soumettre, terminer. Mamita fifañenkea, conclure un traité. 

MAÑAVITA MAÑAVITAVITA v.a.s. Réaliser. Mañavita ty adidin-teña, s'acquitter de son devoir. 
PAMITA PAMITAVITA s. Celui qui mène à bonne fin. 

VINITA VINITAVITA p. Achevé, conclu, soumis. 

VITA
VITAO
VITAVITA VITAVITAO v.p. Qu’on fait, termine. Misy lera vaovao vitako ao. Il y a là une nouvelle montre que j'ai faite. - Vita^ao amboare va radiô toy ? - Vitako o. ‑ Pouvez-vous arranger cette radio ? - Je le puis. Tsy vitako anjoane asa toy. Je ne puis achever ce travail aujourd'hui. Vitao malaky soratsy io. Achevez vite cette écriture. Tsy misy raha vita^e nje raike. Il ne mène rien à bonne fin.
VITAMINE (Or. fr.)
s. Vitamine.
VITESY (Or. fr.)
s. Vitesse —> lake, re. Nikalo tônabily misy vitesy mifinja ho aze. Mon père a acheté une voiture à changement de vitesse automatique —> vitesy maminja vata.
VITIKE
I. adj. Innombrable, nombreux —> be, biby, forokoko, haramaky, lako, maro. Olo ata ho vitike, des gens nombreux, une foule compacte. II. s. Fourmi. Laka laly vitike, pirogue pour chasser la tortue de mer. Renim-bitike, serpent engraissé par les fourmis pour être mangé ensuite.
VITIRA (Or. fr.)
s. Vitre. Mametake vitira, poser une vitre. Misy vitira, vitré. Pamitike vitira, vitrier.
VITOTSE
(v.
BITOTSE).
VITSA (Or. mer.)
s. Couture entre deux lés. 
AVITSA v.i. A coudre ensemble. 
FIVITSAÑA s. Façon d'être cousu. 
IVITSAÑA v.c. (tr. MI~). 
MAMPIVITSA v.a.s. Coudre ensemble. 
MIVITSA v.a.s. Etre cousu. 
PIVITSA s. Ce qui est cousu.

VITSY = VITSIKE
VITSIVITSY = VITSIVITSIKE
adj. En petit nombre, peu. Olo vitsivitsy, quelques personnes. Tsy mahazo hañitsake tana vitsivitsy, interdit de séjour dans certaines régions. 
HAVITSIA HAVITSIVITSIA s. Etat de ceux qui sont en petit nombre. 

MAHAVITSY MAHAVITSIVITSY v.a.s. Faire diminuer en nombre. 
MIHAVITSY MIHAVITSIVITSY v.a.s. Diminuer. Matahotse ty patiro fa mihavitsy ty vokatse. Les patrons ont peur car la production diminue.

VIVY
MENA
adj. Très rouge. 

FIVIVY
MENA s. Etat de ce qui est rouge. Atao raha namonoañ'ino, vasa rano o, ty fivivy mena^e. On dirait qu'on a tué quelque chose dans l'eau, sa couleur est très rouge. 
MAMPIVIVY
MENA v.a.s. Colorer en rouge. 

MIVIVY
MENA v.a.s. Etre rouge comme le feu. Mivivy mena, très rouge (Mivivy est employé seulement avec mena). Ka toy lehe, ho aho, rano bakaia koa mivivy mena toy. Ça alors, dis-je, d'où vient toute cette eau de couleur très rouge ?

VIVY
s. Grèbe (Podiceps minor, colymbus minor. L.). Prov. Vivy nañirike, ka bongo maso^i ty sitsapo^e. Si le grèbe en plongeant a les yeux gonflés par l'eau, c'est qu'il le veut bien (On l'a bien cherché si on a des problèmes). Tsikotsy tsy lavitse aombe, vivy tsy lavitse rano. Grand échassier blanc pas loin du boeuf, canard sauvage pas loin de l'eau (Si une chose arrive, l'autre suit).
VO
VOVO
s. Boucle, nœud —> fehe, kiviro. Vom-bolo, nœud d'une tresse de cheveux. Von-kosy, nœud d'une corde. 

AMOÑA
AMOÑO AMOVOÑA AMOVOÑO v.c. (tr. MAM~). 
AMPIVO AMPIVOVO v.p. Qu'on fait nouer. 

AVO
AVOÑO AVOVO AVOVOÑO v.i. A nouer. Avoño ami^i mosara^ao oñe jala toy. Nouez cet argent dans un coin de votre mouchoir. Avoño ty lañi^i hosy io. Faites un nœud au bout de la corde. 

FAMOÑA FAMOVOÑA s. Façon de nouer. 

FIVOÑA FIVOVOÑA s. Façon d'être noué, la cause, le lieu. 
IVOÑA IVOÑO IVOVOÑA IVOVOÑO v.c. (tr. MI~). 
MAHAVO
MAHAVOVO v.a.s. Pouvoir nouer. 

MAMO
MAMOVO v.a.s. Nouer. Mamo hosy, faire des nœuds, nouer. Mamon-kofehe, faire un nœud. 
MAMPIVO
MAMPIVOVO v.a.s. Faire nouer. 
MIVO
MIVOVO v.a.s. Etre noué. 
PAMO s. Celui qui noue. 
VOAVO
VOAVOVO p. Noué.

VOA1
VOAVOA
s. Ce dont on est capable, spécialité, talent —> afake, ave, efa, hay, mete, talenta, zaka. Voa^i ty tifitse, adroit au tir —> mahay mitifitse. Voa^i vata^e ty asa an-taña. Il est vraiment habile aux travaux pratiques. Ze voa saintsay soa la voavola mazava. Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement. 

MAHAVOA MAHAVOAVOA v.a.s. Connaître, être capable, être compétent, savoir, savoir conduire, savoir gouverner. Tsy mahavoa raha, qui ne sait rien du tout.

VOA2
VOAVOA
adj. 1. Atteint, attrapé, blessé, frappé par un malheur, pris, saisi, taché, touché —> azo, enjake, fere, kavitse, lazo, rambe, ratse, sambotse, takatse, tomboke, tsatse. Voa feo, étranglé. Voa^i ty sery, enrhumé. Voa^i ty tazo, pris par la fièvre. Voa-fo, être saisi de frayeur, être dans l'inquiétude. Voan-dolo raty, atteint d’épilepsie. Voavoa, niais, un peu fou. Lafa tsy manjo iha la voa^i ty lagaly. Quand tu ne te baignes pas, tu attrapes la gale. Voa^i ty meso kapike ty tañako. Le canif m'a blessé à la main. Nivinango^i Natike ohim-pay Tovo ka voa mare. Natike a frappé Tovo avec un fouet et il est durement touché. Voa^i ty sakay ty masoko. Il y a du piment qui est entré dans mon œil. Voa^i ty ankira ty pataloko. Mon pantalon est taché d'encre. Tsy mikenje ie ka tsy voa voro oñe. Il n’a pas su viser et il a manqué l’oiseau. Voa^i malaso reñe taña eñe. Les ennemis sont entrés dans le village. Sarombaho lehe zaho fa voa. Au secours, je suis touché. Prov. Mandora mantselañe ka teña tompo^e ro voa^e. Cracher en étant couché sur le dos, et ainsi cracher sur soi-même. Voa tsy apotake, ty afara tsy atao koa. On ne peut effacer ce qui nous a atteint, mais on ne recommence plus. Aja mivala am-panjea : voa ty baba^e, voa ty rene^e. L'enfant qui fait ses besoins au lit : il touche le père ou la mère. 2. Battu, confondu, déçu, qui a subi une perte, qui ne réussit pas, qui ne sait que répondre, trompé. Voa^i badamena eñe njaike zaho. Ce petit vaurien m'a à nouveau trompé. Nitama benefisy zaho, fe voa. Je comptais sur un gain, mais j'ai été trompé. Voa zaho fa tsy niave ami^i ty lera. Me voilà attrapé parce que je ne suis pas arrivé à l'heure. Voa tami^i ty varotse zaho. J'ai subi des pertes dans le commerce. Voako jala arivo johary io. J'ai gagné cinq mille francs au jeu avec cet homme. Voa vata^e zaho fa maty ty babako. J'ai été durement frappé par le malheur car mon père est mort. Voa zaho tami^i ty fañodiña. Je n'ai pas réussi à l'examen. Tsy nahavaly ty fañontanea^i ty zizy iñe zaho ka voa. Je n'ai su que répondre aux questions des juges et j'ai été confondu. 
AHAVOAZA AHAVOAVOAZA v.c. (tr.
MAHA~). 1. Tifitsy injaike avao ty nahavoazako akanga telo. D'un seul coup de fusil, j'ai touché trois pintades. 2. Raha raiky tsy nivoavaliko ro nahavoa ahy tami^i ty fañodiña. Je n'ai pas réussi à l'examen car je n'ai pas su répondre à une partie. Tsy nahavoaza^i ty fizara io. Le partage n’a pas été à son avantage. Tsy ahavoaza^i ty olo lily toy. Cette loi désavantage les gens. 
FAHAVOAZA FAHAVOAVOAZA s. 1. Atteinte, coup, blessure, façon d'atteindre, la cause, le lieu, le moyen. Mitoreo fahavoaza, crier misère. Matetike ty akisida giravy miterake fahavoaza bevata. Un grave accident est souvent appelé catastrophe. 2. Echec, façon d'être confondu, perte dans le commerce. Fahavoaza azo antoke, succès assuré —> fahombiaza azo antoke. Nahangoay aze mare ty fahavoaza^e. Son échec l’a beaucoup abattu. 
FIFANKAVOAZA FIFANKAVOAVOAZA s. Façon de faire un match nul. 

HAVOA HAVOAVOA s. Blocage, châtiment. Havoan-tsiriry, caprice, fanfaronnade. Mamaky havoa antsikily, examiner les graines divinatoires, faire éclore au grand jour les raisons des blocages. Tsy misy havoa ie. Il n'a rien à craindre. 

MAHAVOA MAHAVOAVOA v.a.s. 1. Atteindre, attraper, blesser, gagner, l'emporter sur, vaincre. Tsy mahavoa, manquer son coup. Ifotera^e koa reo lafa tsy nahavoa aze. Il se retourne contre eux quand ils ne l’ont pas touché. Tsy haiko ty raha mahavoa ahy. Je ne sais pas ce que j’ai. Tsy manañ'anjo hahavoa ie. Il n'a aucun atout pour réussir. 2. Confondre, faire subir une perte. 

MIFANKAVOA MIFANKAVOAVOA v.a.s. Faire match nul. 

PIFANKAVOA PIFANKAVOAVOA s. Ceux qui font un match nul.

VOA3 VOAMBOA
s. Fruit, grain, graine —> vihy , vokatse. Fadiro^i ty voa^i ty hazo, acidité d'un fruit. Hazo madiro voa, fruit acide. Voa^i ty hazo be rano, fruit aqueux. Voa^i ty hazo kesike raike, une caisse de fruits. Voankazo = voa^i ty hazo, fruit. Tsy la fihane iaby ty voa^i ty hazo. Tous les fruits ne sont pas comestibles. 
AMOAZA AMOAVOAZA v.c. (tr. MAM~). Ty tsy fisia^i ty ora ro tsy namoaza^i ty hazo. Les arbres n'ont pas porté de fruits à cause du manque de pluie. 
FAMOAZA FAMOAVOAZA s. Façon de porter des fruits, la cause, la saison, le temps. Tao famoaza^i ty voan-kazo zao. C'est maintenant la saison des fruits. 

MAMPAMOA MAMPAMOAVOA v.a.s. Faire porter des fruits. 

MAMOA MAMOAVOA v.a.s. Etre chargé de fruits, produire. Mamoa iaby ty hazo mitiry. Tous les arbres sont chargés de fruits. Mamoa maro kida io. Ce bananier porte beaucoup de fruits. 

PAMOA PAMOAVOA s. Arbre qui porte des fruits.

VOA4
s. Rein. Fandilia ty voa, ablation d'un rein raike. Voa havana, rein droit.

VOADE
s. Ferme résolution, offrande promise par vœu, vœu.

VOAE
VOA
s. Caïman, crocodile. Kiraro holi-boae, chaussures en peu de crocodile. Razam-boae, poisson-crocodile (Syngnathidés, Syngnathus argulus et liaspis). Tsy daitsem-bala ty lambosi^i voae io. Le dos du caïman est impénétrable aux balles. Prov. Lefo natora-boae, tsy mimpoly koa. Sagaie lancée sur un caïman ne revient plus (Faire quelque chose sans résultat).
VOAKANSY
(Or. fr.) s. Vacances —> rava. Aja maro miarake manao voankasy, colonie de vacances.

VOAKE (Or. mer.)
s. Action d'apparaître, de partir, de réussir, de se montrer, de sortir —> afake, boake, danga, lefe, loatse, poitse, potike, rava, rompe, rongatse, solea, vaño, volele, vorake, zela. 

MAHAVOAKE v.a.s. Faire sortir, se servir. Olo mahake io mahavoake vare maramaray. Les gens gourmands se servent souvent de riz dans la marmite. 

TAFAVOAKE p. Parti, réussi, sauvé, sorti. Tafavoake zahay. Nous sommes sortis. La tafavoake soa ie. Elle réussit très bien. Iha toko^e nana ambara ami^e fa nitafavoake zaho. Tu aurais dû lui dire que j’avais réussi. Zaho matoke fa ho tafavoake ie. J’ai la certitude qu’il réussira.

VOALAVO
(v.
VALAVO).

VOALY (Or. fr.)
s. Voile —> lamba, lay.
VOALIZY
(v.
VALIZY).

VOALOBOKE
s. Raisin, vigne.

VOALOHA^E
I. adj. En tête, premier. II. Premièrement. Am-boaloha^e, au commencement, au début (v.
LOHA).

VOAMASO
s. Globe de l'œil.

VOANDELAKE
s. Lilas.

VOANIO
s. Cocotier, noix de coco. Hazom-boanio, cocotier. Ranom-boanio, lait de coco —> rom-boanio. Tanem-boanio, cocoteraie. Voanio maike, coco mûr —> voanio matoe. Voanio majafo, coco vert.

VOANJO
s. Arachide —> kapike. Voanjobory, sorte de pois.

VOANJOBORY
s. Sorte de pois.

VOANKATSA
s. Variété de plante qui sert à soigner les plaies des enfants.

VOAÑEMBA
s. Pois vohême.

VOATSE1 VOAVOATSE = VOABOATSE
s. Arrangement, disposition, préparation, réparation —> arake, asa, hentse, hetseke, lahatse, lame, longo, oma, piry, raratse. 
AMBOARE AMBOARO AMBOAMBOARE AMBOAMBOARO v.p. Qu'on arrange, dispose, prépare, raccommode, répare. Malisa aho fa amboaro malaky ty entako. Je suis pressé, alors préparez rapidement mes bagages. Voaloboke ro amboara toake gasy. C'est avec du raisin qu'on prépare de l'alcool fort. Tsy ho azo amboare ty raha manosotse iaby reo. On ne peut pas traiter tous les problèmes. Amboaro kiraro reo. Rafistolez ces souliers. 
AÑAMBOARA AÑAMBOARO AÑAMBOAMBOARA AÑAMBOAMBOARO v.c. (tr. MAÑAM~). Ami^i sabotsy ty hañamboara^i an'i lera iñe. Il réparera cette montre samedi. Ohatsino ty nila^e hañamboara^i kiraro o!!! Combien demandait-il pour réparer les souliers!!! Anovo ze hañamboara^ao ty fanambalian-joze io. Faites en sorte de raccommoder leur mariage. Añamboaro tsaño vahiny io. Préparez une chambre pour l'étranger. 
AMPAMBOARE = AMPAÑAMBOARE AMPAMBOARO = AMPAÑAMBOARO AMPAMBOAMBOARE = AMPAÑAMBOAMBOARE AMPAMBOAMBOARO = AMPAÑAMBOAMBOARO v.p. Qu'on fait arranger, ordonner, préparer, réparer. 
FAMPAMBOARA = FAMPAÑAMBOARA FAMPAMBOAMBOARA = FAMPAÑAMBOAMBOARA s. Manière de faire arranger, réparer. 
FAMPIVOARA FAMPIVOAVOARA s. Ajustement. 
FAÑAMBOARA FAÑAMBOAMBOARA s. Agencement. Fañamboara magaze, agencement d'un magasin. Tsy manjoso ty oziny fañamboara. Les industries ne progressent pas. Voaloboke ty fañamboara divay. C'est avec le raisin qu'on prépare le vin. 
FIFAÑAMBOARA FIFAÑAMBOAMBOARA s. Arrangement, conciliation. 

FIVOARA FIVOAVOARA s. Civilisation. 
IFAÑAMBOARA IFAÑAMBOAMBOARA v.c. (tr. MIFAÑAMB~). 
IVOARA IVOARO IVOAVOARA IVOAVOARO v.c. (tr. MI~). 

MAMBOATSE = MAÑAMBOATSE
MAMBOARA = MAÑAMBOARA MAMBOAMBOATSE = MAÑAMBOAMBOATSE MAMBOAMBOARA = MAÑAMBOAMBOARA v.a.s. Arranger, construire, disposer, ordonner, préparer, réparer. Mamboatse tsaño, construire une maison. Mañamboatse lera bevata, arranger une pendule. Mamboatse kitsañotsaño kele reñe zahay. Nous construisons ces petites maisons. Sahira ty Piera, mañamboatse ty radiô^e. Pierre est occupé, il arrange sa radio. 

MAMPAMBOATSE = MAMPAÑAMBOATSE MAMPAMBOARA = MAMPAÑAMBOARA MAMPAMBOAMBOATSE = MAMPAÑAMBOAMBOATSE MAMPAMBOAMBOARA = MAMPAÑAMBOAMBOARA v.a.s. Faire arranger, ordonner, réparer. 

MAMPIVOATSE MAMPIVOAVOATSE v.a.s. Civiliser. Foto-jaha mampivoatse ty fahaiza. La connaissance est un élément civilisateur. 

MIFAÑAMBOATSE MIFAÑAMBOARA MIFAÑAMBOAMBOATSE MIFAÑAMBOAMBOARA v.a.s. S'arranger mutuellement. 

MIVOATSE
MIVOARA MIVOABOATSE MIVOABOARA v.a.s. Civilisé. Olo fa mivoatse, peuple civilisé. Mivoatse iaby ty raha henane. Tout évolue à l’heure actuelle. 

PAMBOATSE = PAÑAMBOATSE PAMOAVOATSE = PAMBOAMBOATSE PAÑAMBOAMBOATSE s. Réparateur. Pamboatse kiraro, cordonnier. Pamboatse mofo, boulanger. Pamboatse montira, horloger. Pamboatse radiô, réparateur de radio. Pamboatse tônabile, mécanicien. Pamboatse sary va ie ? Il est peintre ?

VOATSE2 VOABOATSE
s. Action d'extraire, de tirer —> hale, loatse. Vita voatse ty vare. Le riz est tiré. 
AMOARA AMOARO AMOAVOARA AMOAVOARO v.c. (tr. MAM~). 
AMPAMOARE AMPAMOARO AMPAMOABOARE AMPAMOABOARO v.p. Qu'on fait extraire, tirer de la marmite. Lafa nimasake hoe ty hane, la nampamoare^i Lizety olo. Lorsque le repas est cuit, Lizety le fait enlever de la marmite. 
FAMOARA FAMOABOARA s. Façon de tirer le riz de la marmite. Sotso famoara vare, grande cuiller utilisée pour tirer le riz de la marmite. 
FAMPAMOARA FAMPAMOABOARA s. s. Manière de faire tirer le riz de la marmite. 

MAHAVOATSE MAHAVOABOATSE v.a.s. Pouvoir tirer. 

MAMOATSE MAMOARA MAMOABOATSE MAMOABOARA v.a.s. Extraire d'un trou, tirer le riz de la marmite et le mettre dans une assiette. 

MAMPAMOATSE MAMPAMOARA MAMPAMOABOATSE MAMPAMOABOARA v.a.s. Faire extraire, tirer. 

MIVOATSE MIVOABOATSE v.a.s. Etre tiré de la marmite. Vare amin-tsaka ro mivoatse hanove vatan-kane sañ’anjo. Du riz et un bouillon de brèdes composent l'essentiel du repas quotidien. 

PAMOATSE PAMOABOATSE s. Celui qui tire le riz de la marmite. 

VINOATSE VINOABOATSE p. Tiré de la marmite. Vinoatse ty vare. Le riz est tiré. 
VOARE
VOARO VOABOARE VOABOARO v.p. Qu'on découvre, extrait, montre, tire. Voaro amy zay vare io lafa masake. Tirez le riz de la marmite quand il sera cuit.

VOENJE
s. Confusion, désordre, embrouille —> bae, barabadebake, barabay, fonta, heñatse, koronta, koropake, kotaba, revo, sabadida, tabataba, tavoaly, tsakoreo. 

FIVOENJE s. Confusion, embrouillement. Fivoenjeñ'olo, cohue. Fivoenjen-tsay, confusion mentale —> fivoenji^i ty loha. Akisida bak'ami^i ty fivoenje^i ty tônabile, accident de la circulation. 

MAMPIVOENJE v.a.s. Faire embrouiller. Fitaova mampivoenje ty ra ami^i vatañ'olo, appareil circulatoire. 

MIVOENJE v.a.s. Anarchique, chaotique, confus, être en désordre. 

PIVOENJE s. Ce qui est en désordre.

VOETSE VOEBOETSE
s. Agitation, déchaînement —> fanto, hetseke, himpa, hobake, kofoke, kontsa, koropoke, ola, tabataba, taitse, tezontezo. 
FIFAMOERA FIFAMOEBOERA s. Circulation. 
FIVOERA FIVOEVOERA s. Façon de s'agiter. 

FIVOETSE FIVOEBOETSE s. Agitation, déchaînement. 
IVOERA IVOEBOERA v.c. (tr. MI~). 

MAMPIVOETSE MAMPIVOEBOETSE v.a.s. Causer de l'agitation. 

MIVOETSE MIVOEBOETSE v.a.s. Bouillonner, s'agiter, se déchaîner. Mivoeboetse am-bazary añe, s'attarder au marché. Mivoetse ty riake. La mer est agitée. Mivoeboetse mare aja retoa. Ces enfants remuent beaucoup. 

PIVOETSE PIVOEBOETSE s. Ce qui se déchaîne. 
VOERE VOERO VOEBOERE VOEBOERO v.p. Qu'on agite, déchaîne.

VOEVOE
s. (Elopidés, Megalops cyprinoïdes).

VOHA
VOHAVOHA
s. Action d'ouvrir —> hañahaña, rongatse, sañasaña, sinda, sokatse, velatse. 
AHAVOHA AHAVOHAVOHA v.c. (tr.
MAHA~). 
AMOHA AMOHAO AMOHAVOHA AMOHAVOHAO v.c. (tr. MAM~). Ameo lakile hamohako aze. Donne une clé pour que je l’ouvre. Tsy hitako ty raha hamoha an'i raha toy. Je ne trouve rien pour ouvrir cette chose. 

AMPAMOHA AMPAMOHAVOHA AMPAMOHAO AMPAMOHAVOHAO v.p. Qu'on fait ouvrir. 

AVOHA AVOHAO AVOHAVOHA AVOHAVOHAO v.i. A ouvrir. Tsy hitako ty raha havoha raha toy. Je ne trouve rien pour ouvrir cette chose. 

FAMOHA
FAMOHAVOHA s. Déblocage, façon d'ouvrir. 

FAMPAMOHA FAMPAMOHAVOHA s. Manière de faire ouvrir. 

FIVOHA FIVOHAVOHA s. Façon d'être ouvert. 
IVOHA IVOHAVOHA v.c. (tr. MI~). 

MAHAVOHA
MAHAVOHAVOHA v.a.s. Pouvoir ouvrir. 

MAMOHA
MAMOHAZA
MAMOHAVOHA MAMAHAVOHAZA v.a.s. Ouvrir. Mamoha foren-tomabile, débloquer les freins d'une voiture. Mamoha vava, ouvrir la bouche. Mamoha varavara iaby ty olo. Les gens ouvrent tous leurs portes. Za tsy namoha vava tañati^i hariva iñe. Jean n’a pas ouvert la bouche de toute la soirée. 

MAMPAMOHA
MAMPAMOHA MAMPAMOHAVOHA MAMPAMOHAVOHA v.a.s. Faire ouvrir. 

MIHAMIVOHA MIHAMIVOHAVOHA v.a.s. Commencer à s'ouvrir. 

MIVOHA MIVOHAVOHA v.a.s. Etre ouvert. Mbo maray le fa mivoha ty dokane. Mais dès le petit matin, la boutique est ouverte. Mivoha zisike marainjay varavaña reto. Ces portes sont ouvertes jusqu’au matin. Mivoha ty lala mañ'a Toamasina añe. On peut prendre à nouveau la route pour Tamatave. 

PAMOHA PAMOHAVOHA s. Celui qui ouvre. 

PIVOHA PIVOHAVOHA s. Ce qui est ouvert. 

VOAVOHA
VOAVOHAVOHA p. Ouvert pour. 

VOHA VOHAO
VOHAVOHA
VOHAVOHAO v.p. Qu'on ouvre —> vinoha vinohavoha. Vohao lafonety io. Ouvrez la fenêtre

VOHEVOHE = VOHIIVOHY
s. Poisson élopidé.

VOHY
s. Bonite à dos rayé, Thonine orientale (Euthynnus affinis Cantor, 1849).

VOHITSE VOHIBOHITSE
s. Accumulation dunaire, butte, colline, dôme, hameau, montagne —> tongoa. Ambali^i vohits'io, en deçà de cette montagne. Ambanivohitse, banlieue, campagne. Fañaniha vohitse, alpinisme, ascension d'une montagne. Faritse maro vohitse, contrée montagneuse. Pañanike vohitse, alpiniste. Renivohitse, capitale. Tahezam-bohitse, coteau. Tambanivohitse, paysan. Vohibohitse, accident de terrain. Vohitse fitobea, camp de concentration. Abo tokoa toy tenjom-bohitse toy. Cette montagne est bien haute. 

AVOHITSE AVOHIBOHITSE v.i. A gonfler, renfler. 

FIVOHITSE FIVOHIBOHITSE s. Gonflement, renflement, saillie. 

MAMPIVOHITSE MAMPIVOHIBOHITSE v.a.s. Faire bomber, gonfler. 

MIHAVOHITSE MIHAVOHIBOHITSE v.a.s. Devenir renflé. 

MIVOHITSE MIVOHIBOHITSE v.a.s. Etre bombé, élevé, gonflé, renflé. Mivohitse rinjy toy. Ce mur est bombé. Mivohitse lala io. Ce chemin a des bosses. 

PIVOHITSE PIVOHIBOHITSE s. Ce qui est gonflé, renflé.

VOHO
s. Dos, échine, envers d'une étoffe, extérieur d'une chose, revers d'une glace, d'un tableau —> lambosy. Amboho, par-derrière. 

AMBOHOE v.p. Qu'on tourne à l'envers. 

MAÑAMBOHO
MAÑAMBOHOA v.a.s. Chavirer, mettre le dos en face de, tourner à l'envers. Antea mañamboho, soa. Vue de dos, elle est jolie. Prov. Soa vola mañatseke, rate vola mañamboho. Bonne parole par devant, mauvaise par derrière (Cf. Les hypocrites). Tsy hanahake an'i Manombo, manjoake sarete mañamboho. Ne pas faire comme Manombo qui conduit une charrette le dos tourné. 

MIAMBOHO
MIAMBOHOA v.a.s. 1. Fuir, se retirer, tourner le dos. 2. Refuser. 

MIFAÑAMBOHO MIFAÑAMBOHOMBOHO v.a.s. Se tourner le dos. Ka mifañamboho nareo. Ne vous tournez pas le dos.

VOY
VOIVOY
s. Blâme, culpabilité, défaut, pénalité, punition —> diso, hanja, kiane, lilo, sazy, tsiny, vale. Azom-boy, blâmé, puni. Voy an-dala eñe hiasa, accident de parcours. Voy eo am-piasa, accident du travail. Voy tsy nahe, accident. 

VOAMBOY VOAMBOIVOY p. Blâmé, puni.
VOKABILERA (Or. fr.)
s. Vocabulaire.
VOKATSA
(v.
BOKATSA).

VOKATSE VOKABOKATSE
I. adj. Abondant, fertile, qui pousse bien —> be, haramaky, maro, tombo, vatsavatsa. Tsy misy raha tsy ho vokatse^e. Il n'y a pas une chose qu'il ne produise. Vokatse tanim-bare toy. Cette rizière produit beaucoup de riz. II. s. 1. Fruit, tout ce que produit la terre et qu'on mange. Ahazoa vokatse soa, avantager —> mañome voka-tsoa. Pamory vokatse, collecteur. Tsy misy voka^e, sans conséquence. Voka^e, conséquence. Voka-tsoa^i ty asa, avantages d'une fonction. Vokatsi^i ty fambolea, produit agricole. La vokatse ty raha ambole amy tane toy. Les choses qu’on cultive sur cette terre produisent sans problème. Tsy misy voka-tsoa ho ahy vili^e zay. Ce prix-là n'est pas avantageux pour moi. 2. Action de retourner (mort). Lolo vokatse, revenant. 
AHAVOKARA AHAVOKABOKARA v.c. (tr.
MAHA~). 
AMOKARA AMOKARO AMOKABOKARA AMOKABOKARO v.c. (tr. MAM~). 
AMPAMOKARE AMPAMOKARO AMPAMOKABOKARE AMPAMOKABOKARO v.p. 1. Qu'on fait découvrir, extraire. 2. Qu'on fait retourner (mort). 
FAHAVOKARA FAHAVOKABOKARA s. Abondance de fruits. 
FAMOKARA FAMOKABOKARA s. 1. Façon de produire, la cause, la saison, le temps, production. Tao famokara voaloboke zao. C'est maintenant le temps des vendanges. Mihena isan-tao ty famokara. La production décroît chaque année. 2. Façon de retourner (mort), de changer de tombeau. Mihakelekele san-tao ty famokara. La production décroît d'année en année. 
FAMPAMOKARA FAMPAMOKABOKARA s. 1. Manière de faire découvrir, extraire, de faire produire. 2. Manière de faire retourner (mort). 

FIVOKARA FIVOKABOKARA s. 1. Façon de sortir. 2. Façon de retourner (mort). 
IVOKARA IVOKABOKARA v.c. (tr. MI~). 

MAHAVOKATSE MAHAVOKABOKATSE v.a.s. 1. Produire, fertile, récolter, le faire. Nahavokatse bele maro hatsake toy. Ce champ a produit beaucoup de patates. Mahavokatse ty tane ty zezike. Le fumier rend la terre fertile. Mahavokatse tanembare toy. Cette rizière produit beaucoup de riz. 2. Pouvoir retourner (mort). 

MAMOKATSE
MAMOKARA MAMOKABOKATSE MAMOKABOKARA v.a.s. 1. Découvrir, extraire. Tsy mamokatse, stérile. Mamokatse fañamaivaña ho ahe aoly io. Ce remède m'apporte un grand soulagement. 2. Retourner un mort, le changer de tombeau. 

MAMPAMOKATSE MAMPAMOKARA MAMPAMOKABOKATSE MAMPAMOKABOKARA v.a.s. 1. Faire découvrir, extraire, rendre fertile. Fotake mampavokatse fambolea, alluvions. Mampamokatse ty tane ty zezike. Le fumier rend la terre fertile. 2. Faire retourner (mort). 

MIHAMIVOKATSE MIHAMIVOKABOKATSE v.a.s. Commencer à être découvert, extrait. 

MIVOKATSE MIVOKABOKATSE v.a.s. 1. Etre découvert, sortir d'un trou. 2. Qui revient (mort). 

PAHAVOKATSE PAHAVOKABOKATSE s. Celui qui fait produire abondamment. 

PAMOKATSE PAMOKABOKATSE s. 1. Collecteur, producteur. 2. Celui qui retourne un mort. 

PIVOKATSE PIVOKABOKATSE s. 1. Ce qui est découvert, sorti. 2. Revenant. 

VOAVOKATSE VOAVOKABOKATSE p. 1. Découvert, montré. 2. Retourné (mort) —> vinokatse vinokabokatse. 
VOKARE VOKARO VOKABOKARE VOKABOKARO v.p.1. Qu'on découvre, extrait. 2. Qu'on retourne (mort).

VOKE
s. Contraction, resserrement, retrait, rétrécissement —> ae, finty, fy, hemotse, ngonotse, njonoke, sinto, tamboke. 
AHAVOKENA vc. (tr.
MAHA~). 
AMPIVOKENE AMPIVOKENO v.p. Qu'on fait se contracter, se ramasser, se replier. 

AVOKE AVOKENO v.i. A contracter, ramasser, replier. Avokeno tombo^ao reo. Repliez vos jambes. 
FAMPIVOKENA s. Manière de faire se contracter, se ramasser, se replier. 
FAÑAVOKENA FAÑAVOMBOKENA s. Courbement. 
FIVOKENA s. Façon de se contracter, de se ramasser, de se replier, la cause. Fivokenan-kozatse, contracture. 

MAHAVOKE v.a.s. Pouvoir contracter, replier. 

MAMPIVOKE
MAMPIVOMBOKE v.a.s. Crisper, faire se contracter, se ramasser, se recroqueviller, se replier. 

MIVOKE MIVOKENA v.a.s. Blottir, se crisper. Afake mivoke, rétractile. Volo mivokemboke, cheveux bouclés. Mivoke ty hozatsiko. Mes nerfs se contractent. Mivoke fanjea aja johary io. Ce garçon dort les jambes repliées. Mivoke ty tambotsike laha kasike. Le hérisson se met en boule quand on le touche. Dev. An-tsaño kele mivoke, an-tsaño lava miampatse. Dans une petite maison, s'accroupir, dans une longue, s'allonger. 

PIVOKE s. Celui qui est contracté.

VOKY
VOKIVOKY
adj. Bouché, rassasié —> ae, boboke, sentse, tampe, vintsy. Manampe voky ami^i ty digy, colmater une brèche sur une digue. Voky rozy iaby. Ils sont tous rassasiés. Prov. Ty kibo voky ro valy mampantanjake. Le ventre rassasié tient lieu de conjoint qui soutient.

VOKO VOKOMBOKO
s. Action de fuir, de sauter, bond, saut —> borafotse, borea, dinga, horododo, lavitse, lay, lositse, rongatse, tsamboko, tsapike, tsoriake. Tsamboko bakañ'abo tsaño eñe, chute du haut d'un toit. 
AMOKONA AMOKONO AMOKOMBOKONA AMOKOMBOKONO v.c. (tr. MAM~). 
FAMOKONA FAMOKOMBOKONA s. Façon de sauter, le lieu. 

MAHAVOKO MAHAVOKOMBOKO v.a.s. Pouvoir bondir, sauter. 

MAMOKO
MAMOKONA MAMOKOMBOKO MAMOKOBOKONA v.a.s. Sauter, sautiller comme les grenouilles, les puces. Mamoko mihiry, aller en aveugle, courir à sa perte, sauter les yeux fermés. Mamokomboko ty lay ie azo^i ty tahotse. Saisi de peur, il fuit. Mamokon-day roze. Ils courent à toutes jambes. Ka mamokona mare iha. Ne saute pas trop fort. 

MAMPAMOKO MAMPAMOKOMBOKO v.a.s. Faire bondir, fuir, sauter. 

PAMOKO PAMOKOMBOKO s. Celui qui fuit, saute. 

VOKO
VOKOVOKO v.p. Sur quoi on s'acharne, on saute. Ino raha vokovoko^ao toy ? Sur quoi t’acharnes-tu ainsi ?

VOKOKE
VOKOVOKOKE
adj. Bossu, courbé, voûté —> avotse, dongo, ejoke, fengoke, foretse, hohoke, jokoke, korobo, vio. 

AVOKOKE AVOKOVOKOKE v.i. A courber. 

MAHAVOKOKE MAHAVOKOVOKOKE v.a.s. Faire courber les épaules, rendre voûté. 

MIHAVOKOKE MIHAVOKOVOKOKE v.a.s. Devenir bossu.

VOLA1
VOLAVOLA
s. Commandement, discours, engagement, mot, ordre, parole, promesse, proposition —> baiko, ina, kabary, komandy, lahatse, lily, resake, safa, titike. Boka vola, médisance. Hatea vola, bavardage. Laha zay ro mahazava vola ty fo^e, si ça lui chante. Ohabola, adage, proverbe. Olo maro vola, baratineur. Pivola maro, baratineur. Tea vola, bavard —> basy vava, be vava, kapetoke. Vola añ'oro, paroles nasillardes. Vola fahatane, parole en l’air. Vola raty, injure. Vola^i ty maro, opinion de la majorité. Volam-bezo, dialecte vezo. Volam-boro, chant d'oiseau. Volañ'olo, ce qu'on dit, raconte. Tsy mifañarake ty vola^ao. Vous vous contredisez. Prov. Soa vola mañatsike. Bonnes paroles en face (hypocrite). Maro vola ka hararavo. Beaucoup de paroles comme l'accordéon. 
AMPIVOLAÑE AMPIVOLAÑO AMPIVOLAMBOLAÑE AMPIVOLAMBOLAÑO v.p. Qu'on fait parler. Azo ampivolañe ty sihotse. On peut faire parler les perroquets. 
FAMPIVOLAÑA FAMPIVOLAMBOLAÑA s. Manière de faire parler. 
FIFAMPIVOLAÑA FIFAMPIVOLAMBOLAÑA s. Conversation, dialogue. 

FIVOLAÑA FIVOLAMBOLAÑA s. Accent, expression, façon de parler, de promettre, l'instrument, le motif, parole. Efitse kelekele fivolaña an-telefone, cabine téléphonique. Fanoñona fivolaña, accent. Fivolaña andesen-tsioke, parole en l'air, promesse en l'air. Fivolaña mampeloke, paroles blessantes. Fivolaña tsy ami^i ty lala^e, parole sans réflexion. Fivolaña tsy mañara-dalaña, barbarisme. Fivolañañ'ambanianjo, accent merina. Fomba fivolaña fahagola, archaïsme. Lilim-pivolaña, grammaire —> lilin-tsafa. Mañampe fihetsike mampitahotse ty fivolaña atao, accompagner ses paroles de gestes menaçants. Safa noho fivolaña, mots et expressions. Zisike fisia^i ty fivolaña vao, jusqu'à nouvel avis. Ino ty fivolaña^ao ? Que dites-vous ? Ka malaondaom-pivolaña iha. Ne traînez pas toujours quand vous parlez. 
IFAMPIVOLAÑA IFAMPIVOLAMBOLAÑA v.c. (tr.
MIFAMPI~). 
IVOLAÑA IVOLAÑO IVOLAMBOLAÑA IVOLAMBOLAÑO v.c. (tr. MI~). Fa azo ivolaña va iha hanane zao ? Peut-on vous parler maintenant ? Tsy raha iha ivolañako o. Ce n’est pas à vous que je parle. Toy ty nivolañintsika teo. Voici celui dont nous parlions. 

MAHAVOLA MAHAVOLAMBOLA v.a.s. Pouvoir admonester, ordonner, parler. Fa manomboke mahavola ie zao. Il peut maintenant parler. 

MAMPIVOLA MAMPIVOLAÑA MAMPIVOLAMBOLA MAMPIVOLAMBOLAÑA v.a.s. Parler, faire parler. 

MIFAMPIVOLA MIFAMPIVOLAMBOLA v.a.s. Se parler l'un l'autre. Fa mifampivola roze henane zao. Mais maintenant, ils se parlent l'un l'autre. Tsy nifampivola sasy roze zisike hanane zao. Ces deux individus ne se sont plus parlés jusqu'à maintenant. 

MIVOLA
MIVOLAÑA MIVOLAMBOLA
MIVOLAMBOLAÑA v.a.s. Annoncer, avertir, défendre, discourir, ordonner, parler, proclamer, promettre, s'engager. Johary tsy mivola fire, un homme calme. Mahay mivola, qui pratique la zizanie —> mahay lela, fiharatse, fioke afalo. Mahazo mivola ty hevi^e, avoir voix au chapitre. Mivola amiñ'olo, adresser la parole à quelqu'un. Mivola moramora, chuchoter, parler bas. Mivola saloñ'ampela, parler chiffons. Mivola soa, parler clair. Mivola ty an-tsay ao, se découvrir. Mivolam-boro, cacarder. Mivolambola fahatane, raconter n’importe quoi. Ia ro nivola fa latsake tan-dala eñe ty jala^ao ? Qui a dit que ton argent était tombé en route ? Ia ty pianatsy tsy mivola ? Qui est l'élève silencieux ? 

PIFAMPIVOLA PIFAMPIVOLAMBOLA s. Ceux qui dialoguent. 

PIVOLA PIVOLAMBOLA s. Celui qui parle. Pivolambola, celui qui parle à tort et à travers. 

VOAVOLA VOAVOLAMBOLA p. Admonesté, averti, dit, raconté —> vinola vinolambola. Ze voa saintsay soa la voavola mazava. Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement. 
VOLAÑE
VOLAÑO VOLAMBOLAÑE VOLAMBOLAÑO v.p. Qu'on admoneste, défend, dit, ordonne, parle, raconte. Azo volañe, avouable. Tsy hay volañe, parfait. Tsy manan-kevitse ho volañe, sans avis. Tsy manan-kovolañe, être à court d'arguments. Volaño ami^ay iaby ty raha tsobo. Enumérez-nous toutes les choses qui étaient perdues. Ka ino ty dika^i ty raha volañe^e ? Que signifie ses paroles ? Ino ty volañe ? De quoi s'agit-il ? Iha ty volañe. Il s'agit de vous. Re^ao soa va raha volañeko o ? Entendez-vous bien ce que je dis ? Maro ty raha ho volañiko anao. J'ai beaucoup de choses à vous dire. Nivolañiko ie ami^i ty hadisoa^e. Je l'ai admonesté pour sa faute. Tsy saky volañe ty raty nata^e. On n'ose dire le mal qu'il a fait. Fa tsy volañe sase vola zay. On ne parle plus cette langue. Volaño mivanta tsy an-kisitsy ty hevi^ao. Dites crûment votre pensée. Mba volambolaño tseke ty resake hoe mitete ? Dites d'abord ce qu'on entend par couler goutte à goutte.

VOLA2
s. 1. Lune. Maim-bola, lune absente ou tardive —> im-bola. Mazava-vola, clair de lune. Tsinam-bola, nouvelle lune. Vola an-jerezere, pleine lune au-dessus de la tête. Kintana voho ty vola ro terake lafa hale ty anjo. Ce sont les étoiles et la lune qui se lèvent la nuit. Terake ty vola. La lune se lève. Tsofotse ty vola. La lune se couche. Vola eñe fa tsofoke. La lune est déjà couchée. Prov. Mahita vola aloha^i ty biby. Voir la lune avant les animaux (Etre vantard). 2. Mois. Afake roe vola, après deux mois. Ami^i ty tapa-bola anjoany, aujourd'hui en quinze. Ami^i vola toy, dans le courant du mois. Bevoka telo vola, enceinte de trois mois. Fa misy vola raike zay, il y a un mois. Fiteraha tara vola, accouchement retardé. Fiteraha tsy avy vola, accouchement prématuré. Roe vola, deux mois. Tapa-bola, quinze jours. Ty vola fara eñe, le mois dernier —> ty vola teo oñe. Vaky vaho, mois de mai, début de la saison sèche et fraîche —> asotsy vakivaho, Sara maimbo, mois de juillet (Toute entreprise, tout voyage sont interdits) —> vola raty. Vola hiahia, mois de mars. Vola ifi^e, mois d'avril —> fararano. Vola meke, mois de janvier. Vola raike, un mois. Vola raike ho avy io, le mois prochain. Vola sakamasay, mois de février. Vola raiky tavela le volañiko ho ami^ao ty anako o. Il reste un mois et je ferai venir chez vous votre fils. Zaho fa nivoa^i ty akisida hafa koa, fa misy vola raike zay. J'ai eu un accident d'auto, il y a un mois.

VOLA3 (Or. mer.)
s. Argent, monnaie —> jala. Mandoa tsy nivoa vola, payer l'arriéré. Peratse mariazy volamena, alliance en or. Rojo volamena, chaîne en or. Sotso vy mihosotse volafoty, cuiller en métal argenté. Vola lamone, monnaie métallique. Vola lany, dépense. Vola malinike, monnaie. Volafoty, argent. Volamena, or. Volamena mena, or rouge —> volamena taloha. Volamena voñe, or jaune. Tsy toko^e hangalake ty volako manahaky an'izao iha. Il ne faut pas que tu prennes ainsi mon argent. Ze mangina volamena. Le silence est d'or.

VOLE
VOLY VOLEVOLE = 
VOLIVOLY
s. Ce qu'on sème, plante, plantation, pousse —> ketsa, ore, tiry, tseleke. Fizarazara ty tanembole, structure agraire. Masom-bole, germe. Tanem-bole, terrain. Vole hazo, arboriculture. Johary vañom-bole io. Cet homme fait beaucoup de plantations. Ndao hanteantsika vole reo. Allons voir les cultures. 
AHAVOLE AHAVOLEO AHAVOLEVOLE AHAVOLEVOLEO v.c. (tr.
MAHA~). Tsy ahavole^ao aze ty hakamoa^ao toy. Tu ne peux le cultiver à cause de ta paresse. 

AMBOLE
AMBOLEO AMBOLEMBOLE AMBOLEMBOLEO v.p. Qu'on plante. Tane azo ambolea, sol arable. La vokatse ty raha ambole amy tane toy. Les choses qu’on cultive sur cette terre produisent sans problème. Linavaki^i ty piasa tonda toy hambole kafe. Les ouvriers ont fait des trous dans ce terrain à planter pour y mettre du café. Mila ava avao raha toy nja tsy hambole. Il faut sarcler toujours cet endroit même si on ne le cultive pas. Amboleo hazo tokotane malalake toy. Plantez des arbres sur cette place. Nambole^e tao iaby lafa kila karazan-kane. Il avait planté toutes sortes de plantes. 
AMBOLEA
AMBOLEO AMBOLEMBOLEA AMBOLEMBOLEO v.c. (tr. MAM~). Tane azo ambolea, sol arable. 

AMPAMBOLE AMPAMBOLEO AMPAMBOLEMBOLE AMPAMBOLEMBOLEO v.p. Qu'on fait planter. Ampambole tsako zao zahay ao. Nous faisons cultiver là du maïs. 

AVOLE AVOLEO AVOLEVOLE AVOLEVOLEO v.i. A cultiver, à planter. Tsy misy taho havole aze ao. Il n’y a pas de tige (de manioc) à cultiver là. 
FAMBOLEA FAMBOLEMBOLEA s. Façon de cultiver, de planter, la cause, le lieu, le moyen, le temps. Asa fambolea, travaux agricoles. Fambolea akata, culture fourragère. Fambolea hazo, reboisement. Fomba fambolea vary, méthode de culture du riz. Fotake mampavokatse fambolea, alluvions. Miharo asa fambolea, coopérer à des travaux agricoles. Mikasike ty fambolea, agricole. Pahay fambolea, agronome. Tane fambolea, champ planté autre que les rizières, jardin. Vokatsi^i ty fambolea, produits agricoles. Iha mana patante amy fambole^ao toy ? Avez-vous une patente pour cultiver ? Ty fambolea ro velom-pon-joze. Ils vivent de la culture. 
FAMPAMBOLEA FAMPAMBOLEMBOLEA s. Manière de faire planter. 

MAHAVOLY
MAHAVOLIVOLY v.a.s. Pouvoir planter. 

MAMBOLE MAMBOLEA MAMBOLEMBOLE MAMBOLEMBOLEA v.a.s. Cultiver, planter. Iha tsy hambole bele. Tu ne cultiveras pas des patates. Ty olo am-balikintsika aty reo mamboly karôty an-jariden-joze ao. Notre voisin fait des carottes dans son jardin. 

MAMPAMBOLE MAMPAMBOLEA MAMPAMBOLEMBOLE MAMPAMBOLEMBOLEA v.a.s. Faire planter. 

PAMBOLE PAMBOLEMBOLE s. Cultivateur, jardinier. Pambole hazo, arboriculteur. Lafa asara, mijinja vare iaby ty pambole. Quand l’été arrive, tous les cultivateurs moissonnent. 

PAMPAMBOLE PAMPAMBOLIMBOLE s. Celui qui fait cultiver. 

VOAVOLE VOAVOLEVOLE v.p. Cultivé, planté. Voavole^e iaby tane bevata eo. Ils ont tous cultivé ce grand terrain.

VOLELE VOLELEVOLELE
s. Etat de ce qui répandu, sorti —> boake, fenjake, rotsoke, sinjake, tompa. 

AVOLELE AVOLELEVOLELE v.i. A éparpiller pêle-mêle, à répandre. 

FIVOLELE FIVOLELEVOLELE s. Etat de ce qui est éparpillé, répandu. Fivolelen-tinay, hernie. 

MAMPIVOLELE MAMPIVOLELEVOLELE v.a.s. Faire s'éparpiller, se répandre, sortir. 

MIVOLELE MIVOLELEVOLELE v.a.s. S'éparpiller, se répandre, sortir. Nivolele an-databo eo ty tantely iñe. Le miel s'est répandu sur la table.

VOLY
VOLIVOLY
s. Base, croupion, cul, culasse, derrière, fondement, partie inférieure, postérieur —> ambane, fory, fototse, ore, poariera, vahatse, vente. Be voly, qui a un gros postérieur, une large base. Kidodo voly, marche arrière. Lohan-tsioke, tête de vent. Voli^i ty anjy, base d'une colonne. Volim-balahazo, tubercule de manioc. Volim-basy, culasse d'un fusil. Volin-karo, fond d'une corbeille. Volin-kena, derrière d'un bœuf, part réservée au souverain et aux seigneurs. Volin-tomboke, talon. Volin-tsambo, arrière d'un navire. Volin-tsioke, après le vent. Voliñ'akoho, croupion de volaille qu'on offre au père ou à la mère, aux personnes honorables en signe de respect. Nata^ay kidodovoly nañ'anjefa. Nous partons à reculons vers l'ouest.

VOLILY
s. Action de dire, de raconter, histoire, légende, récit —> talily, tampasiry, tantara. 

AVOLILY
AVOLILIO v.i. A raconter. Avolilio añe safako zao. Racontez ce que je vous dis.

VOLO
VOLOVOLO
1. Cheveu, herbe, plume, poil —> akata, bozake, karahoke, kijese. Ambanevolo, campagne. Aoly fanasa volo, lotion capillaire. Fanovam-bolo ho ñan'i ty ampela, coiffure pour dames. Holitse itiriñam-bolo, cuir chevelu. May volon-tsatsa, qui a le poil de la poitrine qui brûle. Manjotso-bolo, décoiffer. Mañare volo, coiffer. Pañamboatse volo, coiffeur. Tambanivolo, paysan. Tenjom-bolo mifamehe, se crêper les cheveux. Tsaño fañamboara volo, salon de coiffure —> tsaño mikasike ty fiasa volo. Volo foty, cheveux blancs. Volo ringitse, cheveux crépus, laineux. Volom-bava, barbe, moustache —> volon-tsomotse. Volom-boro, plume. Volomaso, cil. Volon-doha, chevelure, cheveux. Volon-keli^i ty montira, spirale de ressort à montre. Voloñ'aonje, laine. Voloñ'isy, pubis. Voloñ'oro, poils du nez. 2. Air, aspect, couleur, nuance, robe, teint, teinte, tournure. Akanjo volo raike, robe de couleur unie. Mazava tsy amantaram-bolon-tsiky, lueur après le coucher du soleil. Maike tsy ahitam-bolontsike, tellement obscur qu'on n'aperçoit plus la couleur du linge. Volo raike, couleur unie. Volom-parasy, violet. Volon-davenoke, gris. Volon-tsiky, couleur d'étoffe. 

MIVOLO MIVOLOVOLO v.a.s. Etre coloré, colorer. Kompile mivolo sôkôla, costume marron. Mivolo le, pelage mouillé. Ka mivio lala tsy mahita tsaño mivolo manga voho mena. Ne virez pas avant de voir une maison bleue et rouge. 
VOLOE VOLOVOLOE v.p. Chevelu, cotonneux, duveté, pelucheux, poilu, velu. Voa^i ty hazo volovoloe, fruit cotonneux.

VOLOANDO
s. Variété de bambou —> bararata.

VOLOFOTY
s. Variété de plante (Amaranthacée, Aerva javanica).

VOLONTERA (Or. fr.)
s. Volontaire.

VOLOSO
s. Harpon sans crochet —> kajomanta, larapo, teza, vaike. Mitomboke voloso, harponner le poisson. Mifanomboke voloso reo. Ils s’envoient des coups de harpon.

VOMANGA
(Or. mer.) s. Patate douce (Citrullus panatus) (v.
BELE).

VOMBO
s. Aileron. Vomboñ'akio, aileron de requin.

VOMBOKE VOMBOVOMBOKE
s. Action de rester enfermé, de se couvrir —> bande, foño, lembeke, safotse, sarimbo, sike, votsike. 

AVOMBOKE AVOMBOHO AVOMBOVOMBOKE AVOMBOVOMBOHO v.i. A enfermer. Avomboho an-tsaño^ao ao ana^ao reo. Enfermez les enfants dans leur chambre. 

FIVOMBOHA FIVOMBOVOMBOHA s. Façon d'être enfermé. Tea fivomboha an-tsaño^e ty valin-karana. Les femmes musulmanes aiment rester enfermées dans leur chambre. 
IVOMBOHA IVOMBOVOMBOHA v.c. (tr. MI~). 

MAMPIVOMBOKE MAMPIVOMBOHA MAMPIVOMBOVOMBOKE MAMPIVOMBOVOMBOHA v.a.s. Faire enfermer. 

MIVOMBOKE MIVOMBOHA MIVOMBOVOMBOKE MIVOMBOVOMBOHA v.a.s. Etre enfermé. Mivomboke an-tsaño^e ao sañ’anjo ie. Il est toujours enfermé chez lui. 
VOMBOHE VOMBOHO VOMBOVOMBOHE VOMBOVOMBOHO v.p. Qu'on enferme.

VONGA
VONGAVONGA
s. Bloc —> boloko, bonga. Vongan-janoñ'afero, concrétion biliaire. 

FIVONGA FIVONGAVONGA s. Bloc. Faherem-pivonga, consistance. 

MIVONGA
MIVONGAVONGA v.a.s. Concret. Mivonga^i ty nintsy, se congeler. Raha mivonga, corps solide. Nivonga ty riake nañodidy anay. La mer avait gelé autour de nous. La nandeha Zeny ka nahita ra mivonga tambane kidoro tao. Jenny y alla et elle trouva du sang coagulé sous le matelas.

VONY
VONIVONY
s. Etat de ce qui est caché, couvert, dérobé à la vue, recelé —> epoke, etake, hajare, hotsoke, kafitse, kapike, leve, otake, otsoke, tako. 

AMONIA AMONIO AMONIVONIA AMONIVONIO v.c. (tr. MAM~). Atoro ze namonia^ao ty meso oñe. Montrez l'endroit où vous avez caché le couteau. 
AMPAMONIE AMPAMONIO AMPAMONIVONIE AMPAMONIVONIO v.p. Qu'on fait cacher. 
AMPIVONIE AMPIVONIO AMPIVONIVONIE AMPIVONIVONIO v.p. Qu'on fait se cacher. 

AVONY AVONIO AVONIVONY AVONIVONIO v.i. A cacher, sur quoi on garde le secret. Varotse avonivony, marché noir. Avonio soa ty jala. Cachez bien l'argent. Tsy mety laha avoni^ao ty jala^i aja reo. Ce n'est pas convenable si tu caches l'argent des enfants. Navoniko an-davake jalako reñe. J'ai caché mon argent dans un trou. 
FAMONIA FAMONIVONIA s. Camouflage, façon de cacher, le lieu, mystère. 
FAMPAMONIA FAMPAMONIVONIA s. Manière de faire cacher. 
FAMPIVONIA FAMPIVONIVONIA s. Manière de faire se cacher. 

FIVONIA FIVONIVONIA s. Cache, clandestinité, façon de se cacher, le lieu. Am-pivonia, en cachette. 
IFAMONIA IFAMONIVONIA v.c. (tr. MIFAM~). 
IVONIA IVONIO IVONIVONIA IVONIVONIO v.c. (tr. MI~). Tsy hitako ty tane ivonia^e. Je ne trouve pas l’endroit où il se cache. 
KIVONE KIVONIVONE s. Cache-cache, jeu d'enfant. Manao kivony roze ? Ils jouent à cache-cache ? 

MAHAVONY MAHAVONIVONY v.a.s. Pouvoir cacher. 

MAMONY
MAÑAVONY MAMONIA = MAÑAVONIA
MAMONIVONY = MAÑAVONIVONY MAMONIVONIA = MAÑAVONIVONIA v.a.s. Cacher, camoufler, garder le secret, receler. Mamony arete, couver une maladie. 

MAMPAMONY MAMPAMONIA MAMPAMONIVONY MAMPAMONIVONIA v.a.s. Faire cacher. 

MAMPIVONY MAMPIVONIA MAMPIVONIVONY MAMPIVONIVONIA v.a.s. Faire se cacher. 

MIFAÑAVONY MIFAÑAVONIVONY v.a.s. Se cacher mutuellement. 

MIVONY MIVONIVONY v.a.s. Caché, couvert, dérobé à la vue, se cacher. Pasazy mivonivony, passager clandestin. Varotse mivonivony, vente clandestine. Mivony aia roze ? Où se cachent-ils ? 

PAMONY
PAÑAVONY PAMONIVONY = PAÑAVONIVONY s. Celui qui cache, garde un secret, receleur. 

PIFAÑAVONY PIFAÑAVONIVONY s. Ceux qui se cachent mutuellement. 

PIVONY PIVONIVONY s. Celui qui se cache. 

VOAVONY VOAVONIVONY p. Caché, dérobé, recelé.

VONINAHITSE (Or. mer.)
s. Dignité, gloire, grade, honneur —> abo, ambony, baraka, girady, sonjotse. Fañatoroa boky fañomezam-boninahitse, dédicace. Fara-tampo^i ty voninahitse^e, à l'apogée de sa gloire. Manam-boninahitse, officier, personne honorable, qui a un grade. Mañome voninahitse, honorer, respecter. Pila voninahitse, courtisan. Toko^e ho meñatse iha mikaiky olo be voninahitse manahak'aze. Vous devez avoir honte d'interpeller une personne de haut rang comme lui. Mora avao ty tsy midare ty hanaña noho ty voninahitse laha hevere. Le mépris des richesses et des honneurs est facile si on y pense.

VONJAKE = VONJAKY VONJABONJAKE = VONJABONJAKY
s. Embonpoint, graisse —> leme, menake, sabora, solike. Hena vonjake, viande grasse. Vonjake ampori^e, gras du cul. Vonjan-kenan-koso, graisse de viande de porc. La nitingy ty vonjake reo i. Alors il a choisi ceux qui étaient gras. Mana giso vonjake telo ve nareo ? Est-ce que vous avez trois oies grasses ? 
AMONJAHA AMONJAHO AMONJABONJAHA AMONJABONJAHO v.c. (tr. MAM~). Ino amonjaha^ao, olo tsy miasa io ? Qu’est-ce qui va te faire grossir, toi qui es une personne sans travail ? 
AMPAMONJAHE AMPAMONJAHO AMPAMONJABONJAHE AMPAMONJABONJAHO v.p. Qu'on fait engraisser. 

AVONJAKE AVONJAHO AVONJABONJAKE AVONJABONJAHO v.i. A engraisser, a faire grossir. Avonjake aze avao hane maro reto. Ces nombreux aliments ne peuvent que le faire grossir. 
FAMONJAHA FAMONJABONJAHA s. Aliment qui fait grossir, façon d'engraisser, la cause. 
FAMPAMONJAHA FAMPAMONJABONJAHA s. Manière de faire grossir. 
HAVONJAHA HAVONJABONJAHA s. Embonpoint. 
IVONJAHA IVONJABONJAHA v.c. (tr. MI~). 

MAHAVONJAKE MAHAVONJABONJAKE v.a.s. Pouvoir engraisser. 

MAMONJAKE MAMONJAHA MAMONJABONJAKE MAMONJAMBONJAHA v.a.s. Engraisser. Ty loto^i ty tana toy ro mamonjake ty koso mbeñe. Ce sont les saletés de la ville qui engraissent les cochons çà et là. 

MAMPAMONJAKE MAMPAMONJAHA MAMPAMONJABONJAKE MAMPAMONJABONJAHA v.a.s. Faire engraisser. 

MIHAVONJAKE MIHAVONJABONJAKE v.a.s. Devenir gras, gros. 

MIVONJAKE MIVONJABONJAKE v.a.s. Avoir de l'embonpoint, être gras. Mivonjabonjaky avao koso o. Ce cochon est assez gras. 

PAMONJAKE PAMONJABONJAKE s. Celui qui engraisse. 

PIVONJAKE PIVONJABONJAKE s. Ce qui est gras. 
VONJAHE VONJAHO VONJABONJAHE VONJABONJAHO v.p. Qu'on engraisse. Vonjahe an-tsaño ato avao tsy hanao raha. On l’engraisse seulement à ne rien faire dans la maison. Vonjaho malaky aombe io. Engraissez rapidement ce boeuf.

VONJE
VONJY VONJEVONJE = 
VONJIVONJY
s. 1. Aide, assistance, délivrance, renfort, salut, sauvetage, secours —> afake, ampe, atsike, dare, lomba, omba, sarombake, tahy, tava. Fañampea vonje raike, coup de main. Tsa-bonje, sauvé, secouru à temps. Tsaño fanjambesa vonjimaike, centre d'accueil. Vonje añ'ay, bouée de sauvetage. Vonjy ay, action de sauver sa vie ou celle d'un autre. 2. Action de s'approcher —> rinike, sizike, tinga. Azo vonje, abordable, accessible. Vonjy fotoa, fidélité au rendez-vous. 
AMONJEA AMONJEO AMONJEVONJEA AMONJEVONJEO v.c. (tr. MAM~). Ty fitiava aze ro amonjea^ay aze. Nous le secourons par amour pour lui. 

AMPAMONJE AMPAMONJEO AMPAMONJIVONJE AMPAMONJIVONJEO v.p. 1. Qu'on fait aider, assister, délivrer, secourir. 2. Qu'on fait se rapprocher, se rendre à. 

AVONJE
AVONJEO AVONJEVONJE AVONJEVONJEO v.i. 1. A assister, secourir. 2. A approcher. 
FAMONJEA FAMONJEVONJEA s. 1. Assistance, façon de secourir, le motif, le moyen. 2. Accostage, approche, façon de s'approcher, la cause. 
FAMPAMONJEA FAMPAMONJEVONJEA s. 1. Manière de faire aider, assister, secourir. 2. Manière de faire se rendre à. 
FIFAMONJEA FIFAMONJEVONJEA s. 1. Façon de s'entraider. 2. Façon de se rapprocher l'un de l'autre. 
IFAMONJEA IFAMONJEVONJEA v.c. (tr. MIFAM~). Asa ifamonjea, actions convergentes. 

MAHAVONJE MAHAVONJIVONJE v.a.s. 1. Pouvoir sauver, secourir. 2. Pouvoir s'approcher, se rendre à. 

MAMONJE MAMONJEA MAMONJEVONJE MAMONJEVONJEA v.a.s. 1. Aider, assister, délivrer. Mamonjy ay, sauver sa vie ou celle d'un autre. 2. S'approcher, se rendre à. Mamonje olo an-dala eñe, aborder quelqu'un dans la rue. Mamonje toly, accoster. Mamonjy fotoa, être fidèle au rendez-vous. Mamonjea ty be iha. Adressez-vous au directeur. Roze mamonje ze itiliña^e sihotse iñe. Ils rejoignent l'endroit où s'envolent les perroquets. Ndao lehe tsika hamonje ari-tory. Allons assister à la veillée mortuaire. 

MAMPAMONJE MAMPAMONJEA MAMPAMONJIVONJE MAMPAMONJEVONJEA v.a.s. 1. Faire aider, assister, secourir. 2. Faire se rapprocher, se rendre à. Mampamonje seze ty pisafo, approcher une chaise d'un visiteur. 

MAMPIFAMONJE MAMPIFAMONJEVONJE v.a.s. Agglutiner. 

MIFAMONJE MIFAMONJEA MIFAMONJEVONJE MIFAMONJEVONJEA v.a.s. 1. Aller au secours l'un de l'autre, s'assister mutuellement. 2. Converger, s’agglutiner, s’aider, se rapprocher l'un de l'autre. Afake mifamonjevonje roze. Ils peuvent vivre ensemble. 

MIHAMAMONJE MIHAMAMONJEVONJE v.a.s. S'approcher peu à peu. 

PAMONJE PAMONJIVONJE s. 1. Celui qui aide, secourt. 2. Celui qui se rapproche, se rend à. Pamonje tsaño ma, pompier. 

PIFAMONJE PIFAMONJIVONJE s. 1. Ceux qui s'entraident. 2. Ceux qui se rapprochent l'un de l'autre. 

VOAVONJE VOAVONJIVONJE p. 1. Assisté, sauvé, secouru. 2. Approché, où l'on s'est rendu —> vinonje vinonjevonje. 

VONJE
VONJEO VONJEVONJE VONJEVONJEO v.p. 1. Qu'on aide, assiste, délivre, sauve, secourt. Vonjeo aho fa mate. Venez à mon secours car je suis perdu. Nimate an-jano anako o laha tsy nivonjeko malaky. Mon fils se serait noyé, si je ne m'étais précipité pour le sauver. Vonjeo mahantsa io. Secourez ce pauvre. 2. Dont on s'approche. Azo vonje, accessible. Laha voho vonje, au premier abord, de prime abord. Malaky vonje, abordable. Lafa vonje ty tsakafy ahemotse^e loha^e iñe. La tortue rentre la tête lorsqu’on s’approche d’elle. Vonjeo ty fianara. Allez en classe. Vonjeo malaky ty dokotera. Allez vite chercher un médecin. Vonjeo asa zao. Allez vous occuper de cette affaire.

VONJO1 (Or. mer.)
s. Agglomération, collectivité, groupe, réunion —> haro, kobo, rokoroko, tana, tongoa, vorovoro, vory. Añisa^i ty vonjo^i ty asam-panjaka, appartenir au corps des fonctionnaires. Mivily ambonjona^e, acheter en gros. Vonjo^i ty piara-miasa, atelier. Vonjo-porofo, argumentation. Vonjo-tsafa, classe de mots. Vonjom-basia, amas d'étoiles. Vonjon-tana, communauté urbaine. Vonjoñan-kazo mitiry, buisson. Vonjoñan-tsoratse, corpus. 
FIVONJOÑA s. 1. Façon de s'agglomérer, de se grouper, de se réunir, la cause, le lieu. 2. Collectivité, sous-préfet, sous-préfecture. Fivonjoña-pokotany, arrondissement. Fivonjoñam-poko ty tana. Le village forme une collectivité. 
IVONJOÑA IVONJOÑO v.c. (tr. MI~). 

MIVONJO MIVONJOÑA v.a.s. S'agglomérer, se grouper, se réunir.

VONJO2
s. Jonc, roseau (Typhacées, Typha angustifolia L.), souchet —> bararata, boboke, viky. Tihy vonjo, natte en roseau. Tsaño vonjo, maison en roseau. Nanampan-bonjo zahay, zaho noho zazako ampela noho valiko. Nous coupions des roseaux, moi, ma grand-mère et mon époux.
VONKE
(V.
VOKE).

VONO
VONOVONO
s. Action d'anéantir, d'effacer un écrit, d'éteindre, d'obstruer, de battre, de détourner un courant d'eau, de tuer —> fate, hotsoke, kopake, laro, lenta, levo, otsoke, rava, tampe. Vonoam-po, effort. Vonoañ'olo mahavelon-kolitse, crime atroce. 
AHAVONOA AHAVONOVONOA v.c. (tr.
MAHA~). 
AMONOA
AMONO AMONOVONOA AMONOVONO v.c. (tr. MAM~). Hatea^i ty tanin-jaza^e ro namonoa fo. Il a sacrifié sa vie pour la patrie. Malake, ameo rano noho siramamy aho mba hamonoako ty tsiro^e. Vite, donne-moi de l'eau avec du sucre pour enlever le goût. Andeso ami^i ze hamonoa aze ty voan-dily io. Conduisez ce condamné sur le lieu du supplice. Amono giso vahiny io. Tuez une oie pour l'étranger. 
AMPAMONOE
AMPAMONO AMPAMONOVONOE AMPAMONOVONO v.p. Qu'on fait battre, obstruer, tuer. 

AVONO AVONOVONO v.i. A abattre, à tuer. Avono moke ty aoly reto. On tue des moustiques avec ces médicaments. 
FAMONOA FAMONOVONOA s. Façon d'effacer, d'éteindre, de tuer, la cause, le lieu. Famonoa afo, extincteur. Famonoa bolo, extincteur. Famonoa poizy, antipoison. Famonoañ'olo, assassinat. Toera famonoa aombe, abattoir. 
FAMPAMONOA FAMPAMONOVONOA s. Façon de faire battre, obstruer, tuer. 
FIFAMONOA FIFAMONOVONOA s. Façon de s'entre-tuer, de se battre. 
IFAMONOA IFAMONOVONOA v.c. (tr. MIFAM~). 
IVONOA IVONOVONOA v.c. (tr. MI~). 

MAHAVONO MAHAVONOVONO v.a.s. Pouvoir arrêter le cours de l'eau, battre, effacer, éteindre, obstruer un chemin, tuer. 

MAMONO
MAMONOA MAMONOVONO MAMONOVONOA v.a.s. Arrêter le cours de l'eau, battre, effacer, éteindre, obstruer un chemin, tuer. Arete raha mamono = fahavalo, maladie ou toutes choses qui tuent. Mamono afo, boire encore un peu pour dissiper le mal de tête provenant de l'ivresse. Mamono aiñ'olo, attenter à la vie de quelqu'un. Mamono ala, déboiser. Mamono antoke, faire subir une perte au commerce, tromper l'attente. Mamono aombe, abattre un bœuf. Mamono fo, se donner beaucoup de peine, se sacrifier, se suicider. Mamono fo ami^i ty asa, s'appliquer au travail. Mamono fo ami^i ty fianara, s'adonner aux études. Mamono lia, effacer une trace. Mamono loko, décolorer. Mamono poizy, antipoison. Mamonoñ'olo, assassiner. Raha mamono, dangereux. Fe tsy raha hamono antoke anao zay. Mais cela ne sera pas une perte pour vous. Manaova soa laha manapa-dala, ty sampañan-dala raha mamono. Fais attention en traversant la rue, le carrefour est dangereux. Prov. Mamono biby tsy mahafate ka ifotora^i ty rambo^e. Frapper une bête qui ne meurt pas, la queue se retourne. 

MAMPAMONO MAMPAMONOA MAMPAMONOVONO MAMPAMONOVONOA v.a.s. Faire battre, effacer, éteindre, tuer. 

MIFAMONO MIFAMONOA MIFAMONOVONO MIFAMONOVONOA v.a.s. S'entre-tuer, se battre. 

PAMONO PAMONOVONO s. Celui qui bat, efface, éteint, tue. Pamono afo, pompier. Pamono olo, assassin. 

PIFAMONO PIFAMONOVONO s. Ceux qui se battent, s'entre-tuent. 

VOAVONO VOAVONOVONO p. Abattu, tué —> vinono vinonovono. Voavono^i ty polisy avao ty malaso nefa ie nañaly ho nandositse. Le bandit a été abattu par la police alors qu’il essayait de s’enfuir. 
VONOE
VONO VONOVONOE
VONOVONO v.p. A qui on enlève une partie du salaire, qu'on arrête, atteint, bouche, détourne, efface, frappe, obstrue. Akotoboke an-jano ao tseke voho zay vono^e. On le jette d’abord dans l’eau, aussitôt il le tue. Vono ty aombe hangatake amy ty raza. Tue les boeufs pour intercéder auprès des ancêtres. Engao labozy io ho eo fa ho vonoeko. Laissez la bougie, je l’éteindrai. Nivonoe ho mate ie. On l'a tué. Nivonoe lala io. On a bouché ce chemin. Vono kana io. Tuez ce canard. Vono jiro io. Eteignez cette bougie. Vono soratse io. Effacez cet écrit. Vono rano o tsy hañ'ami^i tanim-bary io atoy. Détournez cette eau pour l'empêcher de venir dans cette rizière.

VONTAKE
s. Variété d’arbre (Apocynacée, Pachypodium geayi).

VONTIRIKE VONTIRIVONTIRIKE
(Or. mer.) s. Etat de celui qui a de gros yeux sortant de leur orbite comme le caméléon. 

AVONTIRIKE AVONTIRIVONTIRIKE v.i. A écarquiller. 

FIVONTIRIKE FIVONTIRIVONTIRIKE s. Etat de celui qui a les yeux écarquillés, proéminents. 

MAMPIVONTIRIKE MAMPIVONTIRIVONTIRIKE v.a.s. Faire écarquiller. 
MIVONTIRIKE MIVONTIRIVONTIRIKE v.a.s. Avoir de gros yeux, écarquillés, proéminents. 

PIVONTIRIKE PIVONTIRIVONTIRIKE s. Celui qui a les yeux écarquillés, proéminents.

VONTO
VONTOVONTO
s. Ampoule, bouton, boursouflure, enflure, gonflement, protubérance —> boboke, bokinake, bokitsike, boñake, botitike, diry, vohitse. 
FIVONTOÑA FIVONTOVONTOÑA s. Bouton, coagulation, façon d'être gonflé, gonflement, tuméfaction. Mahaketsake ty fivontoña, diminuer l'enflure. 
IVONTOÑA IVONTOVONTOÑA v.c. (tr. MI~). 

MAMPIVONTO MAMPIVONTOVONTO v.a.s. Gonfler. 

MIHAMIVONTO MIHAMIVONTOVONTO v.a.s. Se gonfler peu à peu. 

MIVONTO
MIVONTOVONTO v.a.s. Etre gonflé, se gonfler, tuméfié. Aketsake ty mivonto, diminuer l'enflure. Ba mivonto, abcès. Mivonto^i ty alahelo ty fo^e. Son coeur est gonflé de tristesse. Mivonto ty tarehe^ao. Votre figure enfle. 

PIVONTO PIVONTOVONTO s. Ce qui gonfle, est tuméfié.

VONTOVERE
s. Etat d'un gros poisson après deux ou trois jours de séchage au soleil.

VOÑE1 VOÑEVOÑE
s. Fleur —> folera. Bongom-boñen-jaozy, bouton de rose. Bongoñam-pelam-boñe, corolle. Voñen-jaozy fotsy, rose blanche. 

MAMOÑE MAMOÑEVOÑE v.a.s. Fleurir. Fa mamoñe iaby zao ty hazo. Tous les arbres produisent maintenant des fleurs. 

MAMPAMOÑE MAMPAMOÑEVOÑE v.a.s. Faire fleurir. 

MIHAMOÑE MIHAMAMOÑEVOÑE v.a.s. Commencer à fleurir. 

PAMOÑE PAMOÑEVOÑE s. Ce qui fleurit.

VOÑE2 = 
VOÑY VOÑEVOÑE = 
VOÑIVOÑY (Or. mer.)
adj. Jaune —> mavo. Lohavoñe, cérémonie d'ouverture de l'an neuf, première récolte, prémices. Mangala loha voñe, cérémonie d'ouverture de l'an neuf (Prélever tête jaune). Voñy antitse, jaune pur. Voñy tanora, jaune délicat. Voñe mazava, blond —> voñe milokom-bolamena. Voñe ty lipo. Le plancher est jaune. Ty aze bole toy tsy mifañeva ami^i ty voñe toy. Ce bleu ne va pas du tout avec ce jaune. Ty volomparasy fameno^i ty voñe. Le violet est la couleur complémentaire du jaune.

VORAKE VORABORAKE
s. Action de sortir, de vider, sortie —> ala, boake, foa, rava. Taim-borake, nourriture qui se trouve dans la panse des ruminants qu'on tue et qui ne vaut plus rien. Prov. Tinain-kena raty vorake, miala teña raty soratse. Intestin mal vidé, je me déplace, moi qui suis vilain. 
AMORAHA AMORAHO AMORABORAHA AMORABORAHO v.c. (tr. MAM~). 
AMPAMORAHE AMPAMORAHO AMPAMORABORAHE AMPAMORABORAHO v.p. Qu'on fait sortir, vider. 

AVORAKE AVORAHO AVORABORAKE AVORABORAHO v.i. A vider, à sortir. Navorake amonto ao iaby ty enta tantsaño tao reñe. On a éparpillé au-dehors toutes les affaires qui étaient dans la maison. Avoraho bak'am-bala ao aombe reo. Sortez les bœufs du parc. Avoraho iabe enta reo. Sortez tous les paquets. 
FAMORAHA FAMORABORAHA s. Façon de faire sortir, de vider, vidange. Famoraha enta, déballage. 
FAMPAMORAHA FAMPAMORABORAHA s. Manière de faire sortir, vider. 
FIVORAHA FIVORABORAHA s. Sortie. 
IVORAHA IVORABORAHA v.c. (tr. MI~). 

MAHAVORAKE MAHAVORABORAKE v.a.s. Pouvoir sortir, vider. 

MAMORAKE
MAMORAHA MAMORABORAKE MAMORABORAHA v.a.s. Faire sortir, vider. Mamorake fia, vider un poisson. Mamorake voro, vider une volaille. Misy militse valañ’olo hamorake aombe. Il y en a qui entrent dans les parcs des gens et font sortir les boeufs. 

MAMPAMORAKE MAMPAMORAHA MAMPAMORABORAKE MAMPAMORABORAHA v.a.s. Faire sortir, vider, la cause. 

MIVORAKE MIVORABORAKE v.a.s. Etre vidé, sortir. Lokondo mivorake, hémorroïde. Mivorake ty ate-doha^e satsia voahitsa^i ty tônabily. Sa cervelle sort car une voiture l’a écrasé. Nivorake ty tinai^i lambo oñe. Les boyaux du sanglier se répandirent au-dehors. 

PAMORAKE PAMORABORAKE s. Celui qui fait sortir, vide. 

PIVORAKE PIVORABORAKE s. Ce qui est sorti, vidé. 

VOAVORAKE VOAVORABORAKE p. Sorti, vidé —> vinorake vinoraborake. 
VORAHE
VORAHO VORABORAHE VORABORAHO v.p. Qu'on fait sortir, vide. Mila vorahe malaky ty amboramasake reo. Il faut vite enlever cette variété de poissons. Voraho koso o. Éventrez le cochon.

VORAVORA
s. 1. Etat de ce qui pousse comme un champignon. 2. Visage défiguré par des égratignures, la petite vérole. 

FIVORAVORA s. 1. Etat de ce qui pousse comme un champignon. 2. Etat d'une blessure grave. 

MIVORAVORA v.a.s. Pousser comme un champignon. Ba mivoravora, abcès, engelure, blessure grave.

VORE VORIVORE
s. Bave, écume, mousse —> ive, roatse, taborebore. Mandoa vore, baver. Vorem-bava, bave. Voren-tsavony, bulle de savon. 

MAMORE MAMORIVORE v.a.s. Ecumer.

VOREKE VOREVOREKE
s. Action d'empoisonner, maléfice, sorcellerie, sortilège —> aole, laro, mosave, tolake. Vorik'olo naha-adala azy io. C'est un sort envoyé par quelqu'un qui le rend fou. 
AMOREHA AMOREHO AMOREBOREHA AMOREBOREHO v.c. (tr. MAM~). Ino ty anto^e namoreha^ao aze ? Pour quel motif l’as-tu ensorcelé ? 
AMPAMOREHE AMPAMOREHO AMPAMOREBOREHE AMPAMOREBOREHO v.p. Qu'on fait empoisonner, ensorceler. 

FAMOREHA FAMOREBOREHA s. Façon d'empoisonner, d'ensorceler, d'envoyer des maléfices, la cause. 
FAMPAMOREHA FAMPAMOREBOREHA s. Manière de faire empoisonner, ensorceler. 
FIFAMOREHA FIFAMOREBOREHA s. Façon de s'empoisonner mutuellement, de se jeter des sorts. Fialona avao mahaavy ty fifamoreha io. C'est par jalousie qu'on s'envoie des sorts. 
IFAMOREHA IFAMOREBOREHA v.c. (tr. MIFAM~). 

MAHAVOREKE MAHAVOREBOREKE v.a.s. Pouvoir ensorceler. Mahavoreke aze soa reto nja kelekele. Ils peuvent l’ensorceler si petits soient-ils. 

MAMORIKE
MAMOREHA MAMORIBORIKE MAMOREBOREHA v.a.s. Ensorceler, envoyer des maléfices. 
MAMPAMORIKE MAMPAMOREHA MAMPAMORIBORIKE MAMPAMOREBOREHA v.a.s. Faire empoisonner, ensorceler. Haratiam-pañahy io mampamorike anao o. C'est la méchanceté qui vous pousse à envoyer des maléfices. 
MIFAMOREKE MIFAMOREHA MIFAMOREBOREKE MIFAMOREBOREHA v.a.s. S'empoisonner mutuellement, se jeter mutuellement des sorts. Mifamoreke iabe nje ty pilongo. Même ces gens qui sont d'une même famille s'ensorcellent. 
PAMORIKE PAMORIBORIKE s. Sorcier. 
PIFAMORIKE PIFAMORIBORIKE s. Ceux qui se jettent mutuellement des sorts. 
VOAVORIKE VOAVORIBORIKE p. Ensorcelé —> vinorike vinoriborike. Voavorike iaby ze olo nino an’i rano o. On a ensorcelé tous les gens qui ont bu cette eau. 
VOREHE
VOREHO VOREBOREHE VOREBOREHO v.p. Qu'on empoisonne, ensorcelle. Vorehe^i ty nama^e ampela soa eo. Cette douce femme est ensorcelée par son ami.

VORY1
s. Variété de bois.

VORY2
VORIVORY
adj. Ramassé, rassemblé, réuni —> horo, kamba, raoke, tangoro, timpo, toboro, zohitse. Ranovory, étang, lac, mare. 
AMORIA AMORIO AMORIVORIA AMORIVORIO v.c. (tr. MAM~). Misy vaovao maro ty ato ka zay namoria anareo o. Il y a beaucoup de nouvelles ici, c’est pourquoi on vous a rassemblés. Amoriako olo be safa^ao zay. Je réunis les grandes personnes selon tes directives. Ka amoria^ao vande aho. Ne me mens pas. 
AMPAMORIE AMPAMORIO AMPAMORIVORIE AMPAMORIVORIO v.p. Qu'on fait rassembler, regrouper, réunir. 
AMPIVORIE AMPIVORIO AMPIVORIVORIE AMPIVORIVORIO v.p. Qu'on fait se rassembler, se regrouper, se réunir. 

AVORY AVORIO AVORIVORY AVORIVORIO v.i. A ramasser, rassembler, réunir. Avorio etoa pianatse reo iabe. Rassemblez ici tous les élèves. Ka lafa niavy ty aly, tsy nisy raha navori^i ty olo laha tsy hazo, hazo ro natao bala. Quand la guerre arriva, personne n'avait ramassé autre chose que du bois, du bois dont on avait fait des flèches. Maro ty jala navori^e. Il a ramassé beaucoup d'argent. 
FAMORIA FAMORIVORIA s. Amoncellement, captage, collecte, ramassage. Famoria hanaña, économie, gestion. Famoria tembira, collection de timbres. 
FAMPAMORIA FAMPAMORIVORIA s. Appel à une réunion, à une réconciliation, manière de faire rassembler, regrouper. 
FAMPIVORIA FAMPIVORIVORIA s. Manière de faire se grouper, se rassembler, se réunir. 
FIFAMORIA FIFAMORIVORIA s. Conférence, rassemblement, réunion. 
FIVORIA FIVORIVORIA s. Assemblée, réunion, séance, le motif, le lieu. Fivoria an-kazava, camping, réunion en plein air. Mampibarabay fivorivoria, disperser un attroupement. Mañatsike fivoria, assister à une réunion —> miatsike fivoria. Tonga miatseke fivoria iaby ty fokonolo. Tout le monde est arrivé pour assister à la réunion. Domo ty fivoria. La réunion est close —> Tapitse ty fivoria. Ahemotse ty fivoria. La réunion est ajournée. 

HAVORIA HAVORIVORIA s. Foule, réunion. An-kavoria, en public. Ka maninto siky an-kavoria. N’enlève pas ton linge en public. 
IFAMORIA IFAMORIVORIA v.c. (tr. MIFAM~). 
IVORIA IVORIO IVORIVORIA IVORIVORIO v.c. (tr. MI~). Nivoria^i ty olo raty an-tana eto. Les malfaiteurs se sont rassemblés dans ce village-ci. Kidinike ro ivoriantsika anjoany. Aujourd’hui, nous nous rassemblons pour discuter. Ze tsaño hita ka fa iñe ro ivorivoria ao iaby. Lorsqu'on trouve une maison, tout le monde peut s'y réunir. Nivorivoria^i ty longo^e marare io fa manjeke. Les parents se sont réunis autour de lui car il est gravement malade. 

MAHAVORY MAHAVORIVORY v.a.s. Pouvoir ramasser, rassembler, regrouper, réunir. 

MAMORY
MAMORIA
MAMORIVORY MAMORIVORIA v.a.s. Convoquer, ramasser, rassembler, réunir. Mamory kililoke, collectionner des papillons. Mamory rano bakan-doharano añe, capter les eaux d'une source. Mamory ty depite, convoquer les membres de l'assemblée nationale. Mamory ty pikamba ami^i antenimera ao, convoquer les membres d'une assemblée. Mamorivory jala aho fa hiasa tsaño. Je ramasse de l'argent pour bâtir une maison. Mamoria karazan-jaha noho pira ho viliko. Collectez des épaves et du caoutchouc pour que je les achète. 

MAMPAMORY MAMPAMORIA MAMPAMORIVORY MAMPAMORIVORIA v.a.s. Faire convoquer, regrouper, réunir. 

MAMPIVORY MAMPIVORIA MAMPIVORIVORY MAMPIVORIVORIA v.a.s. Convoquer, regrouper, rassembler, réunir. 

MIFAMORY MIFAMORIA MIFAMORIVORY MIFAMORIVORIA v.a.s. Conférer, se rassembler, se réunir. Lafa vita leve fate iñe, le mifamorivory zahay fianakavia. Le mort une fois enterré, nous tous de la famille, nous nous réunissons. 

MIVORY MIVORIA
MIVORIVORY MIVORIVORIA v.a.s. Etre rassemblé, réuni, se rassembler, se réunir. Feheam-bary maro mivory, un tas de gerbes de riz. Hazo maro mivory, un tas de bois. Nivory taia ty fokonolo ? Où le peuple s'est-il rassemblé ? Mivoria an-tsañom-pokonolo añe iaby rolahy fa hizara vola amy sabotsy hariva. Réunissez-vous à la mairie car on va distribuer de l’argent samedi soir. Prov. Mivorivory ka lalike am-pory. Se réunir comme les mouches sur le cul. 

PAMORY PAMORIVORY s. Collecteur, collectionneur, percepteur, rassembleur. Pamory hetsa, collecteur d'impôts —> pamory jala, pamory haba. 

PIFAMORY PIFAMORIVORY s. Ceux qui se rassemblent, se réunissent. 

PIVORY PIVORIVORY s. Ceux qui sont réunis. 

VOAVORY VOAVORIVORY p. Convoqué, rassemblé, réuni —> vinory vinorivory.

VORIRIKE
adj. Charnu, dodu, obèse —> alika, botsa, rate.

VORITSE
s. Bourse, scrotum.

VORO
s. Nom générique des oiseaux, des volailles. Akio voro, requin rouge omnivore féroce. Feom-boro, chant d’oiseau —> volam-boro. Fiharea akoho njake voro, aviculture. Forim-boro, croupion. Miholiboro, avoir la chair de poule. Soñim-boro, bec. Tsañom-boro, nid. Tsomba vorombe, divinité marine, phénomène de possession —> tsomba doany. Valam-boro, basse-cour —> tsañon'akoho. Volom-boro, plume. Voro fihare, oiseau de basse-cour. Vorom-bato, variété d'oiseau de mer. Vorombe, oie. Voron-dolo, hibou. Vorontsiloza, dindon. Prov. Voro lava soñy mitsengoke aloha. Oiseau à long bec becquette le premier (= sans patience). Tsy misa voro ami^i ela^e. On ne joue pas avec les ailes de l'oiseau (Le plus tôt sera le mieux). Voro azoñ'aja ka laha tsy maty, mionokonotse volo. L'oiseau pris par les enfants, a les plumes droites s'il n'est pas mort (Les enfants abîment ce qu'on leur donne).

VOROKE VOROBOROKE
I. adj. Gâté, pourri, usé (bois) —> boboke, hanta, jebo, jiake, kopake, koroke, lamoka, lo, lozitse, mohake, momoke, monda, robake, rota, sera, simba, tatake, vae. II. s. Chiffon, haillons, lambeau. Voro-tsiky, charpie. Tsañom-boroke, maison provisoire des forestiers.

VORONTSILOZA
s. Dindon —> kolokolo (v.
VORO).

VOROTE
s. Gonflement des testicules, ceux qui sont atteints de cette maladie.

VOROTSAKE VOROTSAVOROTSAKE
s. Action de dégringoler, glisser, tomber, chute, écroulement —> bitotse, bolisatse, daboke, fofoke, gororosy, himpa, horododo, karakadisake, katsovoke, kisake, korisa, koromake, kotsovoke, latsake, lavo, ravoke, sosa, tonta, tsamboko, tsororoke, vary, zotso. 

AVOROTSAKE AVOROTSAHO AVOROTSAVOROTSAKE AVOROTSAVOROTSAHO v.i. A faire glisser, à jeter en bas. Avorotsaho ambane eo tihy io. Jetez la natte en bas. 
FIVOROTSAHA FIVOROTSAVOROTSAHA s. Façon de s'écrouler, de se précipiter, de tomber. Fivorotsaha bak'an-dafonete, défenestration —> fiantonta bak'an-dafonete eñe, filatsaha bak'an-dafonete eñe. Fivorotsaha eñe nampanjatse aze io. Il est blessé à cause d'une chute. 
IVOROTSAHA IVOROTSAVOROTSAHA v.c. (tr. MI~). 

MAMPIVOROTSAKE MAMPIVOROTSAVOROTSAKE v.a.s. Faire chuter, s'écrouler. 

MIVOROTSAKE MIVOROTSAVOROTSAKE v.a.s. S'écrouler, tomber. Mivorotsake bak'an-dafonete eñe, se défenestrer —> miantonta bak'an-dafonete eñe, latsake bak'an-dafonete eñe. Nivorotsake tan-davake ao ie. Il est tombé dans le fossé. Nivorotsake ty tsaño oñe. La maison s'est écroulée. Nivorotsake tampoke an-tsisin-dala teo ie. Il s'est affaissé subitement au bord de la route. 

PIVOROTSAKE PIVOROTSAVOROTSAKE s. Ce qui s'écroule, se précipite.

VOROVORO
s. Groupe, monceau, réunion d'un grand nombre, rassemblement, réunion, tas —> foko, kelena, kobo, rokoroko, tambatse, toboro, toko, vonjo, vory, zohitse. 

AVOROVORO
AVOROVORO v.i. A amonceler, entasser, mettre en tas, réunir. 
FIFAMOROVOROA s. Façon de se réunir en grand nombre. 
FIVOROVOROA s. Attroupement. Fivorovoroa tsaño, agglomération. 
IFAMOROVOROA v.c. (tr. MIFAM~). 
IVOROVOROA IVOROVORO v.c. (tr. MI~). Ivorovoroa^i aja reo ie. Tous les enfants se groupent autour de lui. 

MAMPIVOROVORO v.a.s. Faire réunir en grand nombre. Mampivorovoro fialia, armer —> mañome fialia. 

MIFAMOROVORO MIFAMOROVOROA v.a.s. Se réunir en grand nombre. Mba hahazoazoa^e mañenty ty kapinje, nifamorovoro añila^i ty fiavia ty pañenty reo. Pour mieux voir la course, les spectateurs s'étaient rassemblés près de l'arrivée. 

MIVOROVORO MIVOROVOROA v.a.s. Etre réuni en grand nombre, être en tas, s’accumuler, s’attrouper, se rassembler. Anteo vitike mivorovoro reo. Regardez ces fourmis groupées en grand nombre. La mivorovoro any olo reñe, an-tana etike, mamonje anay. Et voilà une grande quantité de gens dans le village qui s'approchent de nous. 

PIVOROVORO s. Ce qui est en tas, ceux qui sont groupés (v.
VORY).

VOSITSE VOSIVOSITSE
I. adj. Châtré, coupé. II. s. Bœuf coupé, eunuque. Akoholahy vositse, chapon. Aombe vositse, boeuf. Prov. Aombelahy mialy, vositse tera-tay. Taureaux qui se battent, le châtré défèque. 
AMOSIRA AMOSIRO AMOSIVOSIRA AMOSIVOSIRO V.C. (tr. MAM~). 
AMPAMOSIRE AMPAMOSIRO AMPAMOSIVOSIRE AMPAMOSIVOSIRO v.p. Qu'on fait châtrer, couper. 
FAMOSIRA FAMOSIVOSIRA s. Castration, façon de châtrer, d'élaguer, la cause, l'instrument, le temps. 
FAMPAMOSIRA FAMPAMOSIVOSIRA s. Manière de faire châtrer, couper. 
MAHAVOSITSE MAHAVOSIVOSITSE v.a.s. Savoir châtrer, couper. 

MAMOSITSE MAMOSIRA MAMOSIVOSITSE MAMOSIVOSIRA v.a.s. Châtrer, couper. Mamositse tabalake, couper un chat. 

MAMPAMOSITSE MAMPAMOSIRA MAMPAMOSIVOSITSE MAMPAMOSIVOSIRA v.a.s. Faire châtrer, couper. 

PAMOSITSE PAMOSIVOSITSE s. Celui qui châtre. 

VOAVOSITSE VOAVOSIVOSITSE p. Châtré, coupé. 
VOSIRE VOSIRO VOSIVOSIRE VOSIVOSIRO v.p. Qu'on châtre, coupe. Olo nivosira, castrat.

VOTATIVO
s. Jambe, mollet —> fe, ranjo, tomboke.

VOTAVOTA
s. 1. Brise forte, souffle violent —> rimbo. 2. Colère, fureur —> akenje, fonta, heloke, montso, romotse, tsovovoke. 

FIVOTAVOTA s. 1. Action de souffler fort. 2. Fureur. 

MAMPIVOTAVOTA v.a.s. 1. Faire souffler fortement. 2. Mettre en colère. 

MIVOTAVOTA v.a.s. 1. Souffler fortement. Tsioke mivotavota amiñ'ora. Le vent souffle fort, il pleut. Mba anteo lemboke mivotavota roy. Regardez cette poussière qui tourbillonne. Misy setsoke mivotavota ty ao. Il y a une grande fumée qui s’élève de là. 2. Etre en colère.

VOTO
s. Pénis —> biby, bibite, latake. Dangitse ty voto, être en érection. Maty voto, impuissant. Misa voto, se masturber. Voton-tsako, maïs en épis. Prov. Somonga, somonga fe ty tsongo voto maharare. Se moquer de quelqu'un, passe encore, mais lui pincer le pénis, c'est trop.

VOTOTSE
(v.
BITOTSE).

VOTSAKE VOTSABOTSAKE
s. 1. Action d'atterrir, de jeter, de lancer, de plonger, de tomber —> are, boboke, daboke, epoke, fenjake, hirike, jobo, koromake, lentike, potsake, ravoke, robake, sarakakoake, sinjake, sitse, toky, tonta, torake, tsepoke, tsipoke, zotso. Ambotsake, ambotsabotsake, en lançant au jeu, plongeon. Matetike votsake ami^i ty volana avorily ty voakansi^i ty Paka. Les vacances de Pâques tombent souvent en avril. 2. Action de prononcer des imprécations. 
AMOTSAHA AMOTSAHO AMOTSABOTSAHA AMOTSABOTSAHO v.c. (tr. MAM~). Ino ty anto^e amotsaha^ao safa azy io ? Pourquoi lui as-tu lancé de dures paroles ? 

AVOTSAKE AVOTSAHO AVOTSABOTSAKE AVOTSABOTSAHO v.i. A laisser. Avotsaho eto iaby enta^ao reo. Laisse ici tous tes bagages. 
FAMOTSAHA FAMOTSABOTSAHA s. Façon de lancer des paroles dures. 
FIVOTSAHA FIVOTSABOTSAHA s. Atterrissage, façon de descendre. 
IAMBOTSAHA IAMBOTSAMBOTSAHA v.c. (tr. MIAMB~). 
IVOTSAHA IVOTSABOTSAHA v.c. (tr. MI~). Hitan-joze ty tane nivotsaha^i ty sihotse iñe. Ils ont vu l'endroit où se sont posés les perroquets. Nivotsaha^i ty valala iaby ty ketsa reñe la tsy misy. Les sauterelles se sont précipitées sur le semis de riz et l'ont dévoré. 

MAMOTSAKE
MAMOTSAHA MAMOTSABOTSAKE MAMOTSABOTSAHA v.a.s. Lancer des paroles dures. Iha la mamotsake safa tsy voadinike. Tu dis des paroles insensées. 

MAMPAVOTSAKE MAMPAVOTSABOTSAKE v.a.s. Faire lancer des paroles dures. 

MAMPIAMBOTSAKE MAMPIAMBOTSAMBOTSAKE v.a.s. Faire se lancer, faire se précipiter. 

MIAMBOTSAKE MIAMBOTSAHA MIAMBOTSAMBOTSAKE MIAMBOTSAMBOTSAHA v.a.s. Se lancer contre, se précipiter, tomber. 

MIVOTSAKE MIVOTSAHA MIVOTSABOTSAKE MIVOTSABOTSAHA v.a.s. Atterrir, descendre, tomber. Mivotsaky ty tsioke. Le vent souffle fort. Mivotsake mbo antoanjo ty ora ka tsy misy hiasa. La pluie est tombée en plein jour et on n'a pas pu travailler. 

PAMOTSAKE PAMOTSABOTSAKE s. Celui qui lance des paroles dures.

VOTSE
VOTSY
s. Fourmilière, termitière —> aboaly.

VOTSIKE = VOTSEKE VOTSIBOTSIKE
s. Action de faire mûrir des fruits, claustration —> kombo, rinjy. 
AMPAMOTSEHE = AMPAÑAVOTSEHE AMPAMOTSEHO = AMPAÑAVOTSEHO AMPAMOTSEVOTSEHE = AMPAÑAVOTSEVOTSEHE AMPAMOTSEVOTSEHO = AMPAÑAVOTSEVOTSEHO v.p. Qu'on fait mûrir. 
AMPIVOTSEHE AMPIVOTSEHO AMPIVOTSIVOTSEHA AMPIVOTSIVOTSEHO v.p. Qu'on fait s'enfermer. 
AÑAVOTSEHA AÑAVOTSEHO AÑAVOTSEVOTSEHA AÑAVOTSEVOTSEHO v.c. (tr.
MAÑ~). Añavotseha na ahamasaha kida. On s’en sert pour faire mûrir des bananes. 

AVOTSIKE AVOTSEHO AVOTSIBOTSIKE AVOTSEBOTSEHO v.i. A faire mûrir, à enfermer. Avotseho an-davake ao kida reo. Faîtes mûrir ces fruits dans un trou. 
FAMOTSEHA = FAÑAMOTSEHA FAMOTSEVOTSEHA = FAÑAVOTSEVOTSEHA s. Façon d'enfermer, de faire mûrir. 
FAMPAMOTSEHA = FAMPAÑAVOTSEHA FAMPAMOTSEVOTSEHA = FAMPAÑAVOTSEVOTSEHA s. Façon de faire mûrir. 
FAMPIVOTSEHA FAMPIVOTSEVOTSEHA s. Manière de faire enfermer. 
FIVOTSEHA FIVOTSEVOTSEHA s. Claustration, façon de rester enfermé. Marare^i ty fivotseha, claustrophobe. Tahotse ty fivotseha, claustrophobie. 
IVOTSEHA IVOTSEVOTSEHA v.c. (tr. MI~). 

MAMOTSIKE
MAÑAVOTSIKE
MAMOTSEHA = MAÑAVOTSEHA MAMOTSIVOTSIKE = MAÑAVOTSIVOTSIKE MAMOTSIVOTSEHA = MAÑAVOTSIVOTSEHA v.a.s. Enfermer, faire mûrir. 

MAMPAMOTSIKE
MAMPAÑAVOTSIKE MAMPAMOTSEHA = MAMPAÑAVOTSEHA MAMPAMOTSIVOTSIKE = MAMPAÑAVOTSIVOTSIKE MAMPAMOTSEVOTSEHA = MAMPAÑAVOTSEVOTSEHA v.a.s. Faire mûrir. 

MAMPIVOTSIKE MAMPIVOTSIBOTSIKE v.a.s. Faire enfermer, faire mûrir. 

MIVOTSIKE MIVOTSEHA MIVOTSIBOTSIKE MIVOTSIBOTSEHA v.a.s. Etre enfermé, s'enfermer, rester cloîtré. Tahotse ty mivotsike, claustrophobie. 

PAMOTSIKE = PAÑAVOTSIKE PAMOTSIVOTSIKE = PAÑAVOTSIVOTSIKE s. Celui qui enferme, fait mûrir. 

PIVOTSIKE PIVOTSIVOTSIKE s. Gens ou marchandises qui sont enfermés.

VOTSOKE VOTSOBOTSOKE
adj. Absous, affranchi, débarrassé, délivré, échappé, exempté, libre —> afake, bitotse, lalake, potake, tsobo. Votsoke hasosora, délivré de tout souci. Votsoke velo, s'en sortir vivant. Salama lahy fa votsoke soa. Mes félicitations pour la naissance de votre dernier-né. Votsoke nomale ie. Il est parti hier. Ty fandoava^i dômaze ro nahavotsok'aze. Il est sorti parce qu'il a payé l'amende. Votsoke aho. Je suis libre. Vita, fa votsoke ty Zany. Ça y est, Jeanne a accouché. Ze votsoke velo eo ro tafavoake soa. Celui qui en sort vivant est un rescapé. Votsoke ami^i ty fandoava hetsa ie. Il est exempt d'impôts. Votsoke ami^i ty fiasan-doha ie. Il n'a aucune inquiétude. Mba ho votsoke soa ami^i ty arete. Soyez exempt de toute maladie. 
AMOTSORA AMOTSORO AMOTSOBOTSORA AMOTSOBOTSORO v.i. (tr. MAM~). Anovo ze hamotsora^ao aze. Faites en sorte de l'exempter. 

AVOTSOKE AVOTSORO AVOTSOBOTSOKE AVOTSOBOTSORO v.i. A absoudre, délivrer, exempter. Valo anjo ty nitana azy le navotsoke. On l'a incarcéré pendant huit jours et après on l'a libéré. 
FAMOTSORA FAMOTSOBOTSORA s. Affranchissement, délivrance, façon d'exempter, le motif, le moyen, le lieu, le temps. Hatako akore ty famotsora aze ? Comment vais-je faire pour le délivrer ? 
FIVOTSORA FIVOTSOBOTSORA s. Liberté. Fivotsora maliolio, déculpabilisation. 
IVOTSORA IVOTSORO IVOTSOBOTSORA IVOTSOBOTSORO v.c. (tr. MI~). Tsy misy lala ivotsora^e ty eto. Il n’y a pas de chemin pour qu’il puisse se sauver ici. 

MAHAVOTSOKE MAHAVOTSOBOTSOKE v.a.s. Pouvoir absoudre, affranchir, délivrer, exempter. 

MAMOTSOKE
MAMOTSORA MAMOTSOBOTSOKE MAMOTSOBOTSORA v.a.s. Absoudre, affranchir, délivrer, exempter. Namotsok'aze tam-pirizo ao ie. Il l'a délivré de prison. Namotsok'aze folo lime ambe anjo tsy hiasa ie. Il l'a exempté de son travail pendant quinze jours. Namotsok'azy zizy ie. Le juge l'a absous de sa faute. 

MIHAVOTSOKE MIHAVOTSOVOTSOKE v.a.s. Devenir libre. 
PAMOTSOKE PAMOTSOBOTSOKE s. Celui qui absout, affranchit, délivre, exempt, libérateur. 

VOAVOTSOKE VOAVOTSOBOTSOKE p. Affranchi, exempt, libéré. 
VOTSORA VOTSORO VOTSOVOTSORA VOTSOVOTSORO p. Qu'on absout, affranchit, délivre, exempt. Votsoro ana^e io. Libérez son fils. (v. 
VOTOTSE).

VOVO
s. Aboiement, bourdonnement, bruit du vent au travers d'un obstacle —> alika, eno, feo, monomono, tsovovoke. 

FIVOVO = FIVOVOZA s. Aboiement, bourdonnement. 
IVOVOZA v.c. (tr. MI~). 

MAHAVOVO v.a.s. Pouvoir aboyer. 

MAMPIVOVO v.a.s. Faire aboyer, bourdonner. 

MIHAMIVOVO v.a.s. Commencer à aboyer, à bourdonner. 

MIVOVO v.a.s. Aboyer, bourdonner. 

PIVOVO s. Ce qui aboie, bourdonne. 
VOVOZE v.p. Aboyer contre.

VOVO
s. Point d'eau douce, puits —> hirify, lavake, tsaka. Mihaly vovo, creuser un puits —> mandalike vovo. Prov. Anake sambe rene^e, vovo raike an-tsaka fa sambe ketse^e. Enfants de mères différentes, même puits, mais pas même cuisson.

VOVOKE
s. Glorification, renommée, réputation —> baraka, laza, rehareha, resake. 

AVOVOKE v.i. A rendre connu, célèbre, fameux. Ela ty ela, navovoke raha iñe. Longtemps après, cette affaire se répandit. 

FAVOVOKE s. Célébrité, renom. Zisike an-dafy añe ty favovoki^e. Sa célébrité est universelle. 

MAMPAVOVOKE v.a.s. Rendre célèbre, fameux. Mampavovoke vandy, diffuser de fausses rumeurs. Nampavovoke aze ty raha vita^e. Ce qu'il a fait lui a fait acquérir une grande renommée. 

MAVOVOKE v.a.s. Célèbre, fameux, renommé. Mavovoke ty fisa. Les jeux sont animés.

VOZAKE VOZABOZAKE
adj. Epuisé, fatigué —> fate, lañake, mokotse, rerake. Fangala vozake, récréation, repos. Lera fangala vozake, récréation, temps de pause. Mangala vozake, se reposer. Vozaki^i ty lia, fatigué par le voyage. Ka ami^i firy koa tsika hiala vozaky ? Et à quelle heure ferons-nous la pause ? Zaho, hoy aho, tsy mba vozake. Ah, dis-je, je ne suis donc pas fatigué. Fiala vozake zao. C'est repos maintenant. 
AMOZAHA AMOZAHO AMOZABOZAHA AMOZABOZAHO v.c. (tr. MAM~). 
FAMOZAHA FAMOZAVOZAHA s. Façon de fatiguer, le motif. 

HAVOZAHA HAVOZABOZAHA s. Fatigue, lassitude. Anjo fangala havozaha, jour de repos. Havozaha mandalo, défaillance. Havozaha tampoke, coup de barre. Havozaram-bata mandalo, défaillance. Laha tsy nanjo rano katsafa iñe aho lie, le mbo tsy niafake ty havozahako. Si je ne prends pas un bain de katsafa, je ne pourrai me défaire de ma fatigue. Mati^i ty havozaha aho. Je suis épuisé de fatigue. Nieñe tse nangalake havozaha bakeo nitsanga. Nous nous sommes arrêtés pour nous reposer et ensuite nous nous sommes levés. 

MAHAVOZAKE MAHAVOZABOZAKE v.a.s. Epuisant, fatigant. Mahavozake ty firanga toy. Cette montée essouffle. Ka mihetsike mihintsy iha, mahavozaky ahy iha. Ne bouge pas sans arrêt, tu me fatigues. 

MAMOZAKE MAMOZAHA MAMOZABOZAKE MAMOZABOZAHA v.a.s. Epuiser, fatiguer. Mamozake asa maro, accabler de travail. Mamozake ahy mare ty raha ata^ao. Ça me fatigue ce que tu fais. 

MIHAVOZAKE MIHAVOZABOZAKE v.a.s. Commencer à être épuisé, fatigué. 
PAMOZAKE PAMOZAVOZAKE s. Ce qui épuise, fatigue. 

VOAVOZAKE VOAVOZAVOZAKE p. Epuisé, fatigué —> vinozake vinozabozake. 
VOZAHE VOZAHO VOZABOZAHE VOZABOZAHO v.p. Qu'on épuise, fatigue. Vozahi^i ty lia, fatigué par le voyage.

VOZO1
s. Col, collet, cou —> kôle. Fañendaha vozon-ky, déchaussement. Fehim-bozo, cache-nez, collier. Foñom-bozo, cache-nez. Gaja miasa an-tere vozo, bagnard —> gaja miasa forose. Mahatapa-bozo, qui coupe le cou, qui tue. Manapa-bozo, couper le cou, tuer. Mañena sazy hiasa an-tere vozo ho gajaña am-pirizo, commuer une peine aux travaux forcés en emprisonnement. Vozon-taña, poignet. Vozon-tomboke, cou-de-pied. Vozoñ'akanjo, col d'une chemise. Zisike am-bozo, jusqu'au cou. Gegoke^i ty vozoñ’akanjoko toy aho. Je suis étranglé par le collet de ma chemise. Prov. Mampisalasala ka vozoñ'akoho, hohane, taola, henga, mbo hena avao. Faisant hésiter comme le cou d'un poulet, le manger, c'est l'os, le laisser, c'est de la viande.

VOZO2
VOZOVOZO
s. Crainte, frayeur, peur —> ake, atse, tahotse, taitse, tofotse, tsono, vaka. 
AVOZOA AVOZOVOZOA v.c. (tr. MA~). 
FAVOZOA = 
HAVOZOA FAVOZOVOZOA = HAVOZOVOZOA s. Crainte, frayeur, la cause. Matin-kavozoa, saisi de peur, tremblant de peur. Ty favozoako aze ro nilaiko. J'ai fui parce que j'ai eu peur de lui. Prov. Matin-kavozoa ty maso^e, nefa ta-hikalo ty loha^e. Effrayé par ses yeux, il désire cependant en acheter la tête. 

MAMPAVOZO MAMPAVOZOVOZO v.a.s. Effrayant. 

MAVOZO
MAVOZOVOZO v.a.s. Etre effrayé, faible, paresseux, peureux. Mavozo rate, peureux, qui s'épouvante facilement. 

PAVOZO PAVOZOVOZO s. Celui qui craint, peureux.

VOZONGO
s. Etranger, blanc —> ave, vahine.