Index

Proverbs : irahina

Proverb Aza manao andevolahy mahay valiha : asai-manao, tsy mety; nony tsy irahina, manao. [Cousins 1871 #417]
Aza manao andevolahy mahay valiha : asaina manao, tsy mety ; nony tsy irahina, manao. [Veyrières 1913 #543]
Aza manao andevolahy mahay valiha : atao " hianao " , tsy manao ; atao " ialahy " vao manao. [Veyrières 1913 #542]
Aza manao ankizilahy mahay valiha : asai-manao tsy mety, nony avela manao. [Rinara 1974 #493]
Aza manao toy ny andevolahy mahay valiha: asai-manao tsy mety; nony tsy irahina, manao. [Houlder 1895 #1543]
French translation Ne faites pas comme l' esclave qui sait jouer de la guitare ; si on le prie respectueusement de jouer, il ne joue pas ; si on lui dit de jouer en le tutoyant rudement, il joue. [Veyrières 1913 #542]
Ne faites pas comme l' esclave qui sait jouer de la guitare ; si on lui dit d' en jouer, il ne veut pas ; quand on ne le lui demande pas, il joue. [Veyrières 1913 #543]
Ne faites pas comme l' esclave qui sait jouer de la "valiha" : quand on lui demande de jouer, il ne veut pas; et quand on ne le lui demande pas il le fait. [Houlder 1895]
French interpretation La "valiha" est une espèce de guitare de fabrication malgache, et formée d' un tronçon de bambou. [Houlder 1895]
Se disait des inférieurs volontaires et paresseux ; les esclaves connaissant la guitare avaient mauvaise réputation. [Veyrières 1913 #542]

Proverb Maniraka andriana, aza mahafady; andriana tsy irahina tsy iaraha-monina. [Houlder 1895 #1419]
Maniraka andriana aza mahafady, andrian-tsy irahina, tsy iraisa-monina. [Rinara 1974 #2110]
Maniraka andriana, ka aza mahafady : andriana tsy irahina tsy iaraha-monina. [Veyrières 1913]
Maniraka andriana, ka aza tsiniko : andriana tsy irahina tsy iaraha-monina. [Veyrières 1913]
Maniraka andriana, mahabotrabotra : andrian-tsy irahina tsy ama-monina. [Veyrières 1913 #212, Cousins 1871]
Maniraka andriana mahabotrabotra, andrian-tsy irahina tsy iaraha-monina. [Veyrières 1913 #212, Cousins 1871, Rajemisa 1985]
Malagasy interpretation Fitenenana entina hiangaviana olona zoky na ambony noho ny tena hanao zavatra ho an' ny tena, na iraka izany na asa hafa. [Rajemisa 1985]
French translation Donner une commission à un prince ; pardon pour ce que je vais dire : si on ne peut pas lui donner une commission, ce n' est pas la peine d' habiter avec lui. [Veyrières 1913 #211]
En envoyant un noble (faire quelque chose) dites: "Excusez-moi, je vous prie" ; mais s' il y a un noble qu' on ne puisse envoyer, c' est parce qu' il n' est pas du pays (et on s' en gène). [Houlder 1895]
Se faire rendre service par un prince, cela rend gros et prospère ; si on ne peut pas se faire rendre service par un prince, ce n' est pas la peine d' habiter avec lui. [Veyrières 1913 #212]
French interpretation Il faut respecter ses supérieurs, mais ces derniers, à leur tour, ne doivent pas trop se prévaloir de leur naissance. [Houlder 1895]
On a beau être grand, on peut bien rendre service. [Veyrières 1913 #211]
Paroles d' excuses en demandant un service à quelqu' un d'important. [Veyrières 1913 #212]

Proverb Ny an-drano reny no irahina, ka ny tsy an-drano reny no tafatoangana aloha. [Cousins 1871 #2164]
Ny an-drano reny no irahina, ka ny tsy an-drano reny no tafatsangana aloha. [Veyrières 1913 #1037]
Ny an-trano reny no irahina, ka ny tsy an-trano reny no tafatsangana aloha. [Rinara 1974 #2896]
French translation On envoie au travail ou en commission l' enfant qui a sa mère au foyer, et c' est l' orphelin qui se lève le premier pour y aller. [Veyrières 1913 #1037]
French interpretation Se disait de ceux qui cherchaient à se ménager les bonnes grâces. [Veyrières 1913 #1037]

Proverb Satrin' ny maniraka lasan-davitra, satrin' ny irahina tsy handeha. [Rajemisa 1985]
Satrin' ny maniraka lasan-davitra, satrin' ny irahina tsy mandeha. [Abinal 1888 #588, Veyrières 1913 #679, Rinara 1974 #3864, Cousins 1871 #2883]
Satrin' ny mpaniraka, lasan-davitra; satrin' ny hirahina tsy handeha. [Houlder 1895 #1204]
Malagasy interpretation Enti-milaza fa ny mpanome baiko moa ta hampanao raharaha foana, ny baikoina kosa zarany tsy hisy baiko hatao. [Rajemisa 1985]
French translation Celui qui envoie aime qu' on aille loin, l' envoyé au contraire préfère ne pas bouger. [Abinal 1888 #588]
Celui qui envoie aime qu' on aille loin, mais l' envoyé préfère ne pas bouger. [Veyrières 1913 #679]
Celui qui envoie voudrait envoyer loin, mais celui qui est envoyé voudrait bien ne pas partir du tout. [Houlder 1895]
French interpretation Ceux qui commandent exigent beaucoup, ceux qui sont commandés font le moins possible [Abinal 1888 #588]
Le maître exige beaucoup de travail, et le subordonné en fait le moins possible ; ce proverbe se disait aussi de deux intentions contradictoires. [Veyrières 1913 #679]
L' employeur désire obtenir beaucoup de travail, mais l' employé désire en faire le moins possible. [Houlder 1895]

Index