Index

Proverbs : Ikaladala

Proverb Ikala adala am-body tenona : sady tsy hanohy ny maito no tsy hanala ny kambana. [Rinara 1974 #1390]
Ikala adala am-body tenona : sady tsy hitohy maito no tsy hanala kambana. [Veyrières 1913 #3919]
Ikala adala ambody tenona, sady tsy hitohy ny maito no tsy hanala kambana. [Rajemisa 1985]
Ikala adala am-bodi-tenona: sady tsy hitohy ny maito no tsy hanala ny kambana. [Houlder 1895 #1627]
Ikala adala am-body tenona : tsy hitohy maito, tsy hanala ny kambana. [Cousins 1871 #1107]
Malagasy interpretation Ilazana olona eo ampototry ny raharaha, nefa tsy manao na inona na inona fa dia mipetra-potsiny eo. [Rajemisa 1985]
French translation Cette sotte placée au bout des fils qu' on tisse, ne fait pas de noeud aux fils qui sont cassés, et ne sépare pas les fils qui sont embrouillés. [Veyrières 1913]
La sotte devant le métier à tisser: elle ne rattache pas les fils cassés ni ne sépare ceux qui sont joints. [Houlder 1895]
French interpretation Se disait des paresseux et aussi des gens indifférents qui se soucient peu d' arranger les différends des autres. [Veyrières 1913 #3919]

Proverb Ikala adala nomen-dasiray : herinandro mitsinjaka ihany. [Rinara 1974 #1391]
Ikala adala omen-dasiray, ka herinandro mitsinjaka ihany. [Houlder 1895 #1650, Veyrières 1913 #1762]
French translation Fille sotte à laquelle on a donné trente centimes, elle danse de joie pendant une semaine. [Veyrières 1913 #1762]
Une fille sotte à qui on donne trente centimes, elle en danse pendant toute une semaine. [Houlder 1895]

Proverb Lamban' Ikaladala : kirobo raviny, venty am-pantaka, roanambatry vita. [Rinara 1974 #1709]
Lamban' Ikaladedaka : kirobo ravina, venty am-pantaka ; roa-nambatry vita. [Houlder 1895 #855, Veyrières 1913 #1766]
French translation La toile tissée par celle qui se vante: les fibres en valent 1 fr. 25, quand elles sont sur le métier elles valent 0 fr. 80, et quand elle est finie elle ne vaut plus que deux sous. [Houlder 1895]
Toile tissée par Ikaladedaka, celle qui se vante : les fibres valent 1,25 ; sur le métier elles valent 0,80 et quand la toile est finie elle vaut deux sous. [Veyrières 1913 #1766]
French interpretation Son travail, au lieu d' augmenter la valeur de la matière, ne fait que la gâter. [Houlder 1895]

Proverb Lamban' Ikaladala: rovi-tsisin' ny mpindrana. [Rajemisa 1985]
Lamba sarik’ Ibadoadala: rovi-tsisin’ ny mpindrana. [Cousins 1871 #1305]
Lamba sarik' Ibodoadala : rovi-tsisin' ny mpindrana. [Rinara 1974 #116]
Malagasy interpretation Aoka samy hitandrina ny fananany ka tsy ho morainy na be indrafo loatra ka ny mpindrana indray no hanjakazaka aminy mandra-pahasimbany. [Rajemisa 1985]

Proverb Soron' afon' adala, ka ny aloha tsy lany ka ny ato aoriana asesika ihany. [Rinara 1974 #3954]
Soron’ afon’ adala: ny eo tsy mbola lany, ka ny ato aoriana asesika ihany. [Cousins 1871]
Soron' afon' Ikala adala : ny aloha tsy levona, ny ato aoriana asesika ihany. [Veyrières 1913 #2111]
Toy ny soron' afon' adala: ny aloha tsy levona, ny aoriana asesika ihany. [Houlder 1895 #1649, Cousins 1871]
Toy ny soron' afon' adala : ny eo aloha tsy levona, ny ato aoriana asesika hameno fatana. [Rinara 1974 #4325]
French translation Attiser le feu à la manière de la pauvre sotte : la paille ou le bois qu' elle a mis ne sont pas encore consumés et elle en met d' autres. [Veyrières 1913 #2111]
Semblable à un nigaud qui conduit le feu (pour faire cuire le riz), la poignée (d' herbe sèche) qu' il vient d' y mettre n' est pas encore consumée qu' il en jette une autre (d' où gaspillage). [Houlder 1895]
French interpretation Ce proverbe était très usité et avait plusieurs sens : il se disait de ceux qui négligent le présent pour l' avenir, de ceux qui sont trop pressés, de ceux qui dépensent inutilement ; il se disait encore des gens obstinés qui ajoutent paroles sur paroles avant même d' avoir achevé les précédentes. [Veyrières 1913 #2111]

Index